L’aéroport de Gatwick vendu aux français


Alors qu’un accord apparait incertain entre l’Europe et le Royaume-Uni concernant le Brexit, certaines sociétés en profitent pour tenter de faire de bonnes affaires. La livre sterling n’a jamais été aussi faible par rapport à l’euro.

Le groupe Vinci va prendre le contrôle de l’aéroport de Londres Gatwick

Alors qu’on attendait Vinci pour racheter tout ou partie d’Aéroport de Paris, le groupe devrait prendre le pouvoir sur le deuxième aéroport du Royaume-Uni, pour près de trois milliards de livres quelques mois seulement avant le Brexit. Vinci détiendrait 50,01 % d’ici Juin 2019.
Global Infrastructure Partners, les propriétaires actuels de Gatwick, conservera 49,99 % de l’aéroport.

Vinci se renforce dans l’activité aéroportuaire

Vinci est réputée pour être l’une des plus grandes entreprises de construction du monde, employant près de 200 000 personnes dans le monde, et pour la gestion d’autoroutes en France. Mais la société a également acheté des aéroports et récemment au Brésil, au Japon et en Serbie.

Vinci serait désormais l’un des cinq plus grands acteurs mondiaux du secteur des aéroports internationaux.

L’un des aéroports les plus connus est le hub de la capitale portugaise, Lisbonne. Avec cette dernière acquisition, « Vinci Airports » contrôlera 46 aéroports dans 12 pays avec un trafic total de 228 millions de passagers par an.

Londres Gatwick sera l’un des fleurons de Vinci

Quelque 24 000 personnes travaillent pour Gatwick, qui est utilisé par environ 50 compagnies aériennes et propose plus de destinations intérieures que tout autre aéroport britannique.

Gatwick est également le plus grand hub de l’opérateur low cost EasyJet. La seule piste de Gatwick a battu le record du monde de 950 vols en un jour en 2017.

Il faut dire qu’en 2016, le gouvernement britannique a rejeté le projet de construction d’une deuxième piste à l’aéroport de Gatwick, et opté pour une troisième piste à Heathrow.

Le Brexit a aidé Vinci à acquérir la majorité de Gatwick

L’achat par la France de Gatwick, qui est le huitième aéroport d’Europe et gère la piste la plus fréquentée au monde, vient en amont du départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne le 29 mars prochain.

Nicolas Notebaert (photo), Directeur des aéroports de Vinci, aurait déclaré que : « La proximité du Brexit nous a probablement aidés à conclure l’accord ».

L’absence d’accord sur le Brexit va probablement entrainer des problèmes

L’absence de signature d’un accord de sortie du Royaume-Uni de l’Europe pourrait entraîner d’importants problèmes de transport aérien, les deux parties ne tenant plus compte des normes de sécurité communes.

Certaines compagnies se sont protégées en ayant une licence dans un des pays européens.
Par exemple Easyjet a créé une nouvelle compagnie aérienne, easyJet Europe, qui a son siège à Vienne en Autriche.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

United Airlines affiche ses grandes ambitions

United Airlines affiche ses grandes ambitions


18 octobre 2021 0

La compagnie aérienne américaine United Airlines vient d’annoncer la plus grande expansion transatlantique de...

Comment le groupe Tata s’est payé Air India

Comment le groupe Tata s’est payé Air India


11 octobre 2021 0

La société holding Tata Sons, par l’intermédiaire de sa filiale à 100 % Talace,...

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.

Vu du ciel : Finnair, Vistara, Etihad Airways, Iberia, Air Malta, Corsair, etc.


24 septembre 2021 0

Vistara, compagnie aérienne indienne full-service et joint venture du groupe Tata et de Singapore...