La Vérité sur le Tourisme en Egypte


Le Grand Angle de La Quotidienne : Le tourisme, tel le phénix, va t’il renaître en Egypte….

Les années filent comme du sable. Pourtant, le temps est immuable, le même pour tous. Alors,pourquoi cette impression ?

Parce que le temps n’a rien de linéaire pour nous. Et que la modernité, avec sa culture de la vitesse, accentue cette sensation.

Ainsi, c’est à peine si l’on se souvient que l’Égypte, le Pays des Pharaons, avait enregistré en 2010 un nombre de visiteurs record. Près de 14 millions de touristes cette année là ! Dont 599 363 français.

Les événements de janvier 2011, incontournable maillon des révolutions du printemps arabe, ont plombé de façon spectaculaire la destination.

Depuis, les atermoiements et les soubresauts du contexte politique local et régional n’ont pas arrangé la situation. La chute de Mohamed Morsi et le départ des Frères Musulmans du gouvernement ont semblé, un moment, de nature à redonner confiance aux pays prescripteurs, en particulier à ceux d’Europe de l’Ouest.

Pourtant, à ce jour, le compte n’y est pas.

nahed risk-tourisme egypte-Nonobstant les efforts déployés par Nahed Rizk (photo ci-contre), la directrice du bureau de l’Office de Tourisme Égyptien à Paris, le marché français n’a eu de cesse de baisser. A peine 318 000 touristes français ont foulé le sol égyptien en 2012, et seulement 192 000 l’an dernier…

Il y a quatre ans, la France se classait au 5éme rang des chiffres de fréquentation. Elle a maintenant disparu du Top 10 des marchés émetteurs . Lesquels marchés, à l’image de ceux de Russie, du Royaume uni, de la Belgique et de l’Allemagne ont repris, eux, leur progression !

Personnage emblématique, Nahed Rizk n’use pas de la langue de bois lorsqu’on l’interroge. Depuis trois ans elle a dit et répété que rien ne justifie vraiment l’attitude frileuse du marché français.

Que la France se détourne encore aujourd’hui de cette grande destination culturelle et touristique qu’est l’Égypte lui paraît injustifiable.

La position du gouvernement français et en particulier du Ministère des Affaires Étrangères via son site dédié aux recommandations aux voyageurs, a souvent été stigmatisée.

Il faut dire que le sacro-saint « principe de précaution » concocté à la sauce Quai d’Orsay peut paraître plutôt indigeste aux yeux de voyageurs expérimentés et plus enclins à relativiser.

Pourtant, le retrait des principaux TO et voyagistes qui produisaient ou distribuaient sur l’Égypte n’a généralement eu comme seul fondement que les problèmes de sécurité.

A tort ou à raison ? Pour certains, les dérapages lors de mouvements sociaux et autres manifestations politiques et plus généralement tout ce qui se passe en Égypte, nous est resservi via le prisme déformant de nos petits écrans et de leurs JT…

Pour d’autres, l’attentat perpétré le 16 février dernier prés de Taba causant la mort de plusieurs touristes coréens, a permis de rappeler que la menace terroriste dans la péninsule du Sinaï était encore réelle.

Chacun se fait et se fera sa petite idée. Ce qui a donné l’occasion à nombre de responsables d’agences de voyages de débattre et de s’épancher via médias interposés quant à leur prétendue responsabilité dans l’affaire.

Ce qui est sûr, c’est que pendant ce temps là, l’Égypte souffre.

Eu égard au poids que représentait le tourisme dans son économie, la dégringolade de ce secteur d’activité a été synonyme de dizaines de milliers d’emplois directs ou induits supprimés.

Au bureau de l’Office du Tourisme Égyptien à Paris, Mme Rizk et ses collaborateurs préfèrent quant à eux regarder vers l’avenir.

« Toutes les opérations de commercialisation conduites ces derniers mois ont bien répondu. On sent un regain d’intérêt de la clientèle, même si nos gros partenaires historiques n’ont à ce jour pas concrétisé leur retour... » Nahed Rizk promet d’en dire plus à l’occasion de l’IFTM Top Résa où Hisham Zaazou, son ministre du tourisme (reconduit dans ses fonctions le 26 février dernier) devrait venir une nouvelle fois pour plaider la cause de son pays.

De surcroît, pour bien souligner cette relance du tourisme, les agents de voyages auront droit durant tout le salon, à des séances de formation (1)… et à une belle opération promotionnelle. (lire notre article : Comment mieux vendre l’Egypte aujourd’hui)

Laurent-Fabius-Sameh Shoukry-egypte-nahed riskLe 2 septembre dernier, Laurent Fabius a reçu au Quai d’Orsay son homologue égyptien, Sameh Shoukry.

Bien sûr, les deux hommes ont parlé de coopération et abordé ensemble les principaux sujets d’inquiétude du moment qui ont pour noms Israël, Irak, Libye, et Gaza.

En Egypte, dans les milieux autorisés et au sein de rédactions bien informées, il se murmure aussi qu’il aurait été question entre les deux hommes de l’ambassadeur français.

En poste depuis juin 2012 au Caire, Nicolas Galley est depuis longtemps dans le collimateur des professionnels égyptiens du tourisme qui l’accusent de faire de l’alarmisme et de ne pas tempérer ses jugements sur la situation réelles dans les zones touristiques.

Pour notre part, avant de savoir si monsieur l’ambassadeur va être appelé à faire ses valises, nous avons fait la notre.

Histoire d’aller voir sur place ce qu’il en est de ce sentiment de « sécurité » au centre de tant d’attentions.

vallee du nil-zaazou-nahed-egypteDirection Louxor et la Vallée du Nil, la destination préférée des français jusqu’en … 2010 . Il y a quatre ans à peine.

Rappelez-vous : les années filent comme du sable…….

(à suivre demain vendredi 19 Septembre)

Jean BEVERAGGI,
Depuis Louxor

(1) « Comment vendre l’Égypte ? » séances tous les jours à IFTM Top Résa de 15h45 à 16 h15 en Espace Meeting 3 Stand C17





    1 commentaire pour “La Vérité sur le Tourisme en Egypte

    1. Je vais souvent en Egypte mais le problème maintenant c’est le « sentiment » permament d’insécurité. Les rares touristes sont « happés » par les populations, et lorsqu’ils ne donnent pas de pièces, ce sont cris et insultes … Pas très encourageant ! Il y a beaucoup d’agressivité. Avec les femmes c’est pareil, la situation a évolué. Beaucoup de réflexions et tout est prétexte pour « attouchements ». Ce climat n’est guère propice aux vacances l’esprit léger ! il faudra beaucoup de temps

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

Tourisme durable : Pourquoi les professionnels du tourisme doivent agir ?

1415 vues
25 juin 2019 0

Il n’y a pas un jour où on ne parle pas d’une information sur...

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

Tension USA – Iran : quelles conséquences pour le tourisme ?

1468 vues
24 juin 2019 0

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran sont à leur comble depuis qu’un drone...

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

Tourisme en Amérique Latine : comment Globalia fait d’une pierre deux coups

1434 vues
21 juin 2019 0

Le groupe espagnol, qui détient notamment Air Europa et la chaîne hôtelière Be Live,...