La Nouvelle-Zélande tire les leçons du drame de Christchurch


Nous sommes tous bouleversés par la mort de 49 personnes à Christchurch. Les extrémistes de tout bord sont à bannir. La Première ministre de Nouvelle-Zélande a promis de durcir la législation sur la détention des armes à feu. Par ailleurs, le pays est en état d’alerte.

Un meurtre épouvantable dans deux mosquées

Deux attentats terroristes perpétrés vendredi 15 Mars dans la ville de Christchurch, située au Sud de la Nouvelle-Zélande, ont fait au moins 49 morts et 40 blessés graves. L’Australien, responsable de cette attaque odieuse, âgé de 28 ans, avait obtenu une licence d’armes à feu de «catégorie A» en novembre 2017. Le mois suivant, il a acheté sans problème, cinq armes qui lui ont permis de commettre ces meurtres.

Un acte de violence sans précédent dans ce pays

La première ministre, Jacinda Ardern, s’est adressée à la population néo-zélandaise. Elle a notamment qualifié la fusillade d’acte de violence sans précédent pour son pays. Elle a notamment envoyé un message fort aux migrants et réfugiés dans le pays : « ils ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur maison et c’est la leur. Ils sont des nôtres. La personne qui a perpétué cette violence contre nous ne l’est pas ».

Modification de la législation sur les armes à feux

La première ministre s’est engagée à durcir la législation sur les armes à feux. Pourtant, la Nouvelle-Zélande avait déjà renforcé ses lois sur les armes pour restreindre l’accès aux fusils semi-automatiques en 1992, après qu’un homme souffrant de maladie mentale ait abattu 13 personnes dans la ville d’Aramoana, dans le sud du pays.

Mais les lois sur les armes à feu sont encore trop laxistes par rapport à l’Australie voisine, qui a instauré un régime de contrôle des armes très strict à la suite d’un massacre similaire en 1996.

En 2014, la police néo-zélandaise avait estimé à 1,2 million le nombre d’armes à feu légales appartenant à des civils, soit environ une personne sur quatre, soit deux fois plus que le nombre d’armes à feu par habitant en Australie.

Les services de sécurité sont en alerte

La première ministre a indiqué : « J’ai demandé à nos agences de travailler rapidement pour déterminer s’il existait une activité, sur les réseaux sociaux ou autre, qui aurait dû déclencher une réaction. Ce travail est déjà en cours. ». Les attaques ont déjà été décrites comme des actes venant de suprémacistes blancs et de xénophobes contre des immigrants et des musulmans. Pour information, la population s’identifiant comme musulmane se situe à un peu plus de 1 % de la population totale.

Christchurch est une des principales destinations touristiques

C’est la principale ville de l’île du Sud et la troisième du pays.
Christchurch est l’une des principales attractions touristiques de la Nouvelle-Zélande, notamment parce qu’elle abrite de curiosités comme la cathédrale de carton, construite presque entièrement avec
ce matériau.

Il s’agit d’un substitut temporaire de l’ancienne construction, qui s’est effondrée après une série de tremblements de terre survenus entre 2010 et 2011.

Le musée de Canterbury est une autre attraction où vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire de la ville, ainsi que sur les collections maories et l’exploration de l’Antarctique.

On y trouve également le téléphérique qui grimpe sur le mont Cavendish et offre une vue panoramique sur la ville, les plaines de Canterbury…

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les volcans font irruption dans le Tourisme

Les volcans font irruption dans le Tourisme

983 vues
12 juillet 2019 0

On pourrait croire que les touristes seraient effrayés par l’éruption d’un volcan ou un...

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

Quand le pouvoir malgache s’improvise voyagiste

1440 vues
12 juillet 2019 0

Le football peut rendre fou tant la passion est exacerbée. Actuellement, la Coupe d’Afrique...

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

Le Nouveau Brunswick, la province Canadienne qui veut attirer les groupes francophones

2570 vues
11 juillet 2019 0

Parlez du Canada à un français et aussitôt il vous répondra Québec et Montréal...