La liaison ferroviaire Nice Moscou fête ses 5 ans


Le train russe améliore son offre avec de nouvelles voitures et services.

Cette liaison par train, mise en service en septembre 2010, est fréquentée par près de 7000 voyageurs par an (un train par semaine), principalement des russes avides de découvrir la Côte d’Azur et Nice où la présence de la Russie des Tsars est encore tangibles avec notamment la cathédrale Russe, l’une des plus importantes construites en dehors de la Russie mais aussi le magnifique Château Valrose (siège de l’université) avec son parc où l’on trouve une Isba importée à l’époque de Sibérie.

Un château d’inspiration gothique construit au XIX e siècle par le mécène Paul Von Derwies, financier des chemins de fer russes et conseiller du tsar Alexandre II. Etrange clin d’œil de l’histoire…

Une présence russe de plus de 150 ans car à ceux de la Cour des Tsars ont succédé les russes blancs, fuyant la révolution après 1917, puis aujourd’hui des russes ayant fait fortune ou des cadres moyens qui grâce aux liaisons aériennes directes entre Nice et différentes villes russes, dont Moscou évidemment  sont devenus des résidents semi permanents.

Le nombre de ses résidents russes seraient de 2 000 et ils posséderaient 300 résidences secondaires la plupart de belles villas au Cap Ferrat ou au Cap d’Antibes.

nouvelle rame Nice MoscouPour fêter en quelque sorte son 5e anniversaire la société de chemins de fer russe a mis en service de nouvelles voitures de gabarit RIC fabriquées par RZD et Siemens sur le train Riviera Express, reliant Moscou à Nice.

Le trajet s’effectue en près de 49 heures (plus de 2 jours) avec des haltes dans 29 villes dont Minsk, Varsovie, Vienne et Gênes, reprenant ainsi une partie de l’itinéraire du célèbre Orient Express.

Depuis sa mise en service 7 000 voyageurs par an ont pu découvrir une partie de l’Europe au fil du rail, en traversant 5 pays (Italie, Autriche, République Tchèque, Pologne, Biélorussie), soit près de 3 300 kilomètres de voies avalées en plus de 2 jours.

Le retour peut s’effectuer par avion grâce aux liaisons assurées par Aeroflot sur Nice.

Nice devient un départ pour trains étrangers puisqu’après le train russe, le train franco-italien Thello relie désormais Nice à Milan sans rupture de charge à Vintimille et un TGV relie Nice à Genève.

A quand un train direct Nice-Londres qui reconstituerait celui en service à la fin XIX ème siècle également via Paris ?

Réservation sur www.russiantrain.com ou via la Sncf.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

CroisiEurope lance ses croisières sur le Nil

CroisiEurope lance ses croisières sur le Nil

811 vues
20 novembre 2019 0

Dès février 2020, CroisiEurope propose de découvrir les plus beaux sites de l’Egypte antique,...

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

Nouvelles du ciel : Air Austral, Emirates, Tap Air Portugal, Air Sénégal, SunExpress, Swiss, United Airlines, etc.

1461 vues
19 novembre 2019 0

TAP Air Portugal augmentera son offre vers l’Amérique du Nord en mars 2020. Les...

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

Difficultés du transport aérien : le point de vue tranché de Marc Rochet

1697 vues
18 novembre 2019 0

Marc Rochet est une véritable « pointure » dans le transport aérien français. Non content de...