L’ Aéroport Nice Côte d’Azur réduit sa dégringolade


L’ aéroport Nice Côte d »Azur aura traité 6,5 millions de passagers en 2021. L’ aéroport Nice Côte d’Azur, dont le trafic avait atteint 14,5 millions de passagers en 2019 était tombé à 4,58 millions en 2020 en raison de la pandémie.

C’est donc un trafic pour 2021 qui s’affiche en bonne reprise avec 2 millions de passagers supplémentaires sur un an mais qui reste toujours en dessous de la moitié de celui affiché en 2019.

Le trafic pour l’année écoulée enregistre un bonus de 600.000 passagers par rapport aux prévisions de l’aéroport à l’automne. Le Terminal 1 reste toujours fermé.

Toutefois il n’est pas impossible qu’il rouvre en partie si la pandémie ne joue pas un mauvais tour en 2022.

En effet l’arrivée d’une troisième compagnie sur la ligne Nice-New York (en l’occurrence United Airlines) et le retour du quotidien en A 380 sur Nice-Dubaï sont des éléments positifs même si le retour à un trafic équivalent à celui de 2019 n’est attendu dans le meilleur des cas qu’en 2023 voire 2024.

Si le trafic est resté largement porté par les lignes domestiques et Schengen , le trafic international affiche un retour avec près d’un quart de reprise sur le second semestre.« Cette remontée du trafic passagers, nous permet d’être optimiste pour l’année qui débute, puisque nous avons déjà un grand nombre de destinations, programmées pour la saison été», précise Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.

Souvent mis en cause pour la pollution provoquée par le trafic aérien, l’aéroport précise qu’en 2021 il a obtenu l’Airport Carbone Accréditation niveau 4+, qui certifie qu’il réussit à réduire ses émissions de 4,4et qu’il s’est engagé dans une démarche d’absorption du CO2 par des puits de carbone végétaux à proximité de ses terminaux.

Pour réduire son empreinte carbone, l’aéroport a supprimé le chauffage au gaz dans le terminal 1 et son remplacement par une boucle à eau tempérée dont l’énergie provient du réseau d’eaux usées de la ville de Nice soit une économie de 700 tonnes eqCO2 par an.

Enfin l’aéroport est associé à Urban Blue qui met en œuvre les infrastructures nécessaires au développement des e-Vtol, drones électriques capables de transporter des passagers.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le Grand Roissy lance son Tourisme City Tour

Le Grand Roissy lance son Tourisme City Tour


28 juin 2022 0

L’Office de Tourisme Grand Roissy propose un City Tour de juillet à août pour...

Le compte à rebours a commencé pour l’ Armada Rouen 2023

Le compte à rebours a commencé pour l’ Armada Rouen 2023


21 juin 2022 0

A J-365, les organisateurs du plus grand rassemblement au monde des grands voiliers ont...

Les touristes extra européens de retour sur la Côte d’Azur

Les touristes extra européens de retour sur la Côte d’Azur


14 juin 2022 0

C’est l’agréable constat qu’ont pu faire les Guides de Provence, depuis le début de...