Jacques Garcia redécore Chambord


Chambord fête cette année son 500 ème anniversaire. C’est en effet le 6 septembre 1519 que les travaux de construction du château ont officiellement débuté sous l’impulsion de François 1er. Paradoxalement Chambord ne présentait jusqu’à présent qu’une seule salle de style Renaissance, la chambre du Roi. Depuis quelques jours trois vastes espaces entièrement réaménagés dans l’esprit du 16ème siècle sont ouverts au public rendant la visite du château plus chaleureuse et plus proche de son histoire.

C’est à l’initiative de Jean D’Haussonville, Directeur Général du Domaine de Chambord, que ces aménagements ont été rendus possibles avec de très importants soutiens de plusieurs mécènes au premier rang desquels Jacques Garcia qui a mis tout son talent, son énergie et son savoir faire au service de cet ambitieux projet.

Mondialement reconnu pour ses réalisations en France comme à l’étranger, dans des monuments historiques comme dans des hôtels ou des restaurants de luxe, Jacques Garcia a su dès les années 1980 rendre ses lettres de noblesse aux décors des 17 et 18èmes siècles en les adaptant à notre mode de vie contemporain. Comme il le dit lui-même il s’agit d' »allier grand genre et manière simple, vie de château et vie facile! Et faire que tout cela palpite! »

S’il a depuis été souvent imité son intelligence des espaces et des matières alliés à une connaissance approfondie des objets et de leur histoire font que ses créations restent uniques.

Que ce soit au Louvre où il a collaboré au réaménagement des appartements de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, à Versailles où il a aménagé 35 salles consacrées au mobilier français du 18ème, au Fouquet’s, chez Ladurée, à l’hôtel Costes ou au Murat à Paris, au Wynn à Las Vegas, au Victor à Miami, à la Reserve à Genève ou tout récemment à L’Oscar à Londres, sa « patte » est immédiatement identifiable. C’est avec enthousiasme qu’il s’est plongé dans la Renaissance française qui à partir du 16ème siècle a connu un essor inouï grâce à François 1er, roi esthète et protecteurs des arts.

Jusqu’à l’installation définitive de Louis XIV à Versailles en 1682 les rois de France vivaient en nomades allant de château en château au gré des saisons et de leurs envies. Ainsi le roi et sa cour changeaient de résidence plusieurs fois par an et se déplaçaient avec leur mobilier. Entre deux visites royales les châteaux ne gardaient aucun meuble ou tapisserie.

Une armée de serviteurs appelés fourriers était chargée de monter et démonter tous les décors à chaque étape de ce voyage continuel.
Les espaces qui viennent d’être aménagés l’ont été selon les mêmes principes et tout ce qui a été installé y compris les tentures et tapisseries peut être facilement retiré sans laisser de trace. C’est grâce au savoir faire d’entreprises et d’artisans d’art sélectionnés par Jacques Garcia que ce prodige a été rendu possible.

Le spectacle commence dès le rez-de-chaussée du donjon où les murs ont été recouverts de velours rouge sombre. C’est la maison de tissus Pierre Frey qui a offert plusieurs centaines de mètres de ce tissu spécialement créé pour Chambord. En effet pour restituer l’aspect, les couleurs et la patine d’une étoffe du 16ème siècle la maison Pierre Frey a du inventer un nouveau procédé d’impression sur velours unique en son genre. L’illusion est parfaite renforcé par les 24 paires de bois de cerfs accrochées aux cimaises et des pièces de mobilier d’époque.

Au premier étage un vaste espace qui fait face au spectaculaire escalier à double révolution inspiré par Léonard de Vinci accueille le « Théâtre de Molière ». Une scène, des banquettes et des luminaires recréent un théâtre miniature serti dans un écrin de tentures de satin jaspé uni ou imprimé de fleurs de lys or sur fond bleu, également fournies par Pierre Frey.

Les appartements du Roi comprenant une chambre à coucher, une garde robe (pièce où étaient gardés les vêtements du roi), un cabinet de travail et la salle du roi, ont également été complètement repensés.

Comme au 16ème siècle les pièces ont d’abord été recouvertes de bandes de paille tressée qui assurent une bonne isolation thermique et isolent les tentures et tapisseries de la pierre des murs. Fixées sans colle sur de simples tasseaux de bois elles peuvent être ôtées sans laisser de traces de leur installation.

Les tissus qui recouvrent les murs d la chambre du roi sont une évocation de la fameuse rencontre du « Camp du Drap d’Or » le 24 juin 1520 au cours de laquelle François 1er et Henri VIII d’Angleterre rivalisèrent de luxe et d’opulence. La maison familiale de tissus Dedar a offert ces magnifiques tissus vieil or qui forment de somptueux plissés le long des murs.

Comme à l’époque de François 1er la chambre est meublée du lit royal à double ciel de lit, d’un second lit pour un gentilhomme de la cour et de deux « lits de camp » pour deux gardes armés.

L’ensemble est complété par un dressoir (table où était disposée une collation), des ployants (sorte de tabourets pliants de la Renaissance) et des peaux de bêtes viennent réchauffer les sols.

La chambre ainsi reconstituée est une parfaite évocation de ce qu’aurait pu être celle de François 1er. Cette restitution très réussie invite les visiteurs du 21ème siècle à s’immerger dans les fastes de la cour de France en cette première moitié du 16ème siècle.

Jusqu’à la fin 2019 de nombreux événements célébreront le 500ème anniversaire de la naissance de Chambord ainsi que les 500 ans de la disparition de Léonard de Vinci mort peu de temps avant le début des travaux du château. Une exposition « Chambord 1519-2019: l’utopie à l’œuvre » est consacrée à l’architecture du château et au rôle de Léonard dans sa conception.

Du 28 juin au 13 juillet prochain la neuvième édition du Festival de Chambord mettra en avant des compositeurs italiens passés et contemporains.

A l’automne un bloc de pierre de tuffeau voyagera sur la Loire de Tours jusqu’à Saint-Dyé-sur-Loire, le port historique de Chambord où étaient débarqués les matériaux de construction. L’arrivée à Chambord de cette pierre symbolique le 6 septembre sera l’occasion de festivités ouvertes gratuitement à tous.

www.chambord.org





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Monaco, cet été, tout électrique.

Monaco, cet été, tout électrique.

1461 vues
12 juillet 2019 0

Une flotte de 20 taxis électriques est désormais en test jusqu’au 31 octobre prochain...

Comment la Gare Nice Aéroport va rattraper son retard

Comment la Gare Nice Aéroport va rattraper son retard

2155 vues
10 juillet 2019 0

A l’horizon 2025, avec une première livraison partielle en 2021, la future gare Nice...

La circulation des TGV Paris-Milan encore suspendue

La circulation des TGV Paris-Milan encore suspendue

2275 vues
9 juillet 2019 0

Suite à une coulée de boue survenue dans la soirée du 2 juillet dernier...