Interview exclusive La Quotidienne : Mon Tourisme par l’ambassadeur du Sri Lanka


Au salon ILTM de Cannes, le Sri Lanka avait réuni sur son stand plusieurs réceptifs et hôteliers sous l’égide du SLTPB, l’OT du Sri Lanka, le Sri Lanka Tourism Promotion Bureau. Pendant la durée du salon, son Excellence Mr B.K. Athauda, Ambassadeur du Sri Lanka en France était venu apporter tout son soutien à la promotion du tourisme sur l’île, une activité qui représente une richesse essentielle pour son pays. Et c’est dans les salons du Majestic au cœur de la Croisette cannoise que Monsieur l’Ambassadeur est venu retrouver la Quotidienne pour une interview exclusive.

Comment évolue la situation politique au Sri Lanka?

La première question concernait évidemment la situation politique au Sri Lanka, qui pourrait porter atteinte à l’image touristique du pays. Avant de répondre sur le fond, Mr Arthauda a rappelé que son Pays a été le premier pays de cette région d’Asie du Sud à disposer d’une économie de marché de type Ouest-européen associée à une vraie démocratie et que sur de nombreux plans, Ceylan a été un pays innovateur.

« Ceylan a disposé bien avant l’Inde, le Pakistan, le Népal ou le Bangladesh, d’un service radiophonique, d’un réseau téléphonique et plus tard d’un réseau de téléphonie mobile. Pour la première fois les deux principaux partis politiques du pays s’étaient retrouvés dans un projet de gouvernement d’alliance. Et là, ils se sont heurtés à un problème d’interprétation de la constitution du pays qui indique que le choix du Premier Ministre est fait par le Président de la République. Mais doit-il nommer celui qui lui semble le plus à même de diriger le gouvernement, ou doit il le choisir forcément au sein du parti majoritaire ?
Alors pour interpréter la Constitution dont les termes ne sont très clairs à ce sujet, les deux parties s’en sont remis comme il se doit en démocratie à la Cour Suprême qui va très bientôt rendre son verdict ».

Et c’est avec fierté que Mr Arthauda rend hommage à ce « très beau dialogue démocratique« , ajoutant que les réunions politiques ne s’accompagnent d’aucunes violences, « pas d’assassinats, pas de maisons brulées… » et qu’en aucun cas les touristes ne risquent d’être inquiétés.

A ce sujet le Ministère des Affaires Étrangères français rappelle, ce qui semble être du simple bon sens, d’éviter de s’approcher de toute manifestation et de tout rassemblement politique.

Dernière précision de l’Ambassadeur du Sri Lanka, « dès que la Cour Suprême aura rendu son avis, le Président appellera à de nouvelles élections parlementaires, vraisemblablement en janvier prochain, pour qu’ainsi ce soit le peuple qui choisisse en définitive son futur gouvernement« .

Qu’en est-il du tourisme au Sri Lanka ?

« Historiquement, le Sri Lanka est une île célèbre pour son grand sens de l’hospitalité, sa culture et la variété de ses superbes produits locaux, par exemple on recense au moins 236 sortes de fruits tropicaux, des thés fort connus et de nombreuses épices« .

Puis Mr Athauda, après avoir précisé qu’en 2009 (année de la fin de la guerre civile) son pays avait à peine attiré 400.000 touristes, nous annonçait cette année l’arrivée de plus de 2.300.000 visiteurs étrangers, une croissance énorme en 9 ans et une progression annuelle de plus de 10% pour 2018.

« Depuis 2009, plus de 30.000 chambres d’hôtels ont été créées, toutes les grandes marques internationales d’hôtellerie de luxe se sont implantées sur l’île. Et pas moins de 60.000 chambres chez l’habitant se sont ouvertes, permettant à toutes ces familles d’ajouter un petit plus à leurs revenus. Ce développement massif de l’hôtellerie pourrait permettre d’envisager d’accueillir à terme pas moins de 2 millions de touristes supplémentaires« .

Et le tourisme des français ?

En tant qu’Ambassadeur en France, Mr Athauda est très fier des résultats du tourisme français : « Cette année avec plus de 110.000 voyageurs, la France est passée devant l’Allemagne (100.000 visiteurs) et d’ici 2 ou 3 ans pourquoi pas devant le Royaume Uni (150.000)« .

C’est à ce moment que Mr Athauda révèle pour la toute première fois à un média que d’ici peu des vols directs vont relier Paris à Colombo sur une base de 2 à 3 vols par semaine pendant la haute saison touristique. Mais motus sur le nom de la compagnie! Impossible de savoir s’il s’agit de vols charters ou réguliers.

« L’accord est sûr à 99.99 %, mais la compagnie aérienne veut garder le secret jusqu’à l’annonce officielle prévue très bientôt, fin d’année ou début 2019« . L’arrivée de ces vols directs ne pourra que booster largement le tourisme français à destination du Sri Lanka.

Pour nos lecteurs rappelons que depuis un peu plus d’un mois trois nouvelles lignes charters relient l’Europe à Colombo, suivant l’exemple du Royaume uni qui opère déjà 4 vols charters par mois (vols TUI UK de novembre à mars).

Les nouveaux entrants sont Aeroflot qui rouvre la ligne de Moscou avec 5 vols hebdomadaires avec des Airbus A 330, Edelweiss qui relie Zurich à Colombo à raison de 2 vols par semaine en Airbus A340-300 de 314 passagers et enfin TUI Poland qui assure 3 vols par mois depuis la Pologne.

Les nouveaux spots touristiques de l’île

Le centre et le Sud-Ouest de Ceylan, du Triangle Culturel à Galle en passant par Kandy, les plantations de thé, les plages jusqu’à Colombo, sont des lieux particulièrement prisés et connus des touristes du monde entier.

L’équipement hôtelier y est de qualité et les infrastructures y sont très fortement développés.

« Par contre dans le Nord et l’Est de l’île, il y a de nombreux joyaux secrets qui n’attendent qu’à être découverts pour lesquels il y a un pressant besoin d’implantations touristiques, un développement qui devra se faire en prenant en compte la protection de la nature, une idée essentielle au Sri Lanka. Il y a déjà plusieurs siècles, un Roi de Ceylan avait proclamé un édit pour protéger la nature du pays qui était à ses yeux un patrimoine vital à léguer aux générations futures« .

Pour Mr Athauda, ses merveilles à découvrir incluent aussi bien de magnifiques plages, spots de rêve pour la pratique de sports nautiques, kite-surf ou plongée sous-marine entre autres, que de superbes forts et bâtiments historiques datant des époques coloniales Portugaise et Hollandaise qui attendent des restaurations de qualité et qui pourraient devenir de très élégants boutique-hôtels.

Un développement respectueux devrait permettre d’ouvrir au tourisme ces régions largement méconnues et offrir de belles perspectives d’avenir aux populations locales.

Et pour terminer cette longue conversation, MrAthauda pense qu’avec l’augmentation importante du niveau de vie des habitants, de nouveaux besoins font leur apparition. « Et comme les Sri Lankais adorent la belle gastronomie, l’arrivée sur l’île de quelques très belles tables servant de la cuisine française de haute qualité, me semble synonyme de rapides succès« . Avis à ceux qui voudraient tenter l’aventure !

Propos recueillis par Frédéric de Poligny
Depuis Cannes





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Croatie, un été touristique aux promesses bien tenues

Croatie, un été touristique aux promesses bien tenues

1404 vues
14 octobre 2019 0

Il semblerait que l’année 2019 soit bien partie pour marquer encore un nouveau record...

Au Japon, un typhon tout bientôt entre les poteaux

Au Japon, un typhon tout bientôt entre les poteaux

950 vues
10 octobre 2019 0

Le typhon Hagibis est actuellement suivi sur la zone Pacifique Nord-Ouest. Il montre une...

Comment l’île de Madère associe Tourisme, Golf et vins fins

Comment l’île de Madère associe Tourisme, Golf et vins fins

1322 vues
9 octobre 2019 0

Vous le savez sûrement, le British Open, officiellement Open Championship ou l’Open est l’un...