Infos du ciel : Bangkok Airways, Thaï Airways, Lufthansa, Twinjet, Air Austral, Singapore Airlines, etc.


Thai Airways International est désormais au bord du gouffre. Le vice-Premier ministre Anutin Charnvirakul, le ministre des Transports Saksayam Chidchob et le vice-ministre des Transports Thaworn Senneam ont rencontré le Premier ministre Prayut Chan-o-cha pour évoquer une demande de mise en faillite de la compagnie aérienne déjà fortement endettée.
Le Premier ministre a ainsi confirmé que le plan de « mise en faillite » offrait les meilleures chances de sauver la compagnie nationale, considérée comme «la façade de la Thaïlande», et a admis qu’une nouvelle injection d’argent du contribuable pourrait être très difficile.
Thaï Airways avait déjà obtenu un prêt de 54 milliards de bahts du Bureau de gestion de la dette publique (PDMO).
D’ après certaines sources concordantes, Thaï Airways n’aurait plus que 10 milliards de bahts de trésorerie disponible (295 millions d’euros), soit tout juste de quoi payer ses employés et faire face à ses échéances pendant un mois.

Toujours en Thaïlande, Bangkok Airways va ouvrir 4 routes intérieures de plus à partir du 1 juin prochain, soient : Bangkok – sukhothai (1 vol par jour), Bangkok – Lampang (1 vol par jour), Bangkok – Chiang Mai (1 vol par jour) et Bangkok – Phuket avec 2 vols par jour. Toutes ces routes seront desservies en ATR 72-600.

Air France change sa politique de remboursement de billets d’avion auprès de ses clients. Désormais, ceux-ci auront le choix entre un remboursement ou un avoir pour les annulations de vols effectives à partir du 15 mai. Ils sont néanmoins invités à privilégier la seconde option, laquelle leur donnera droit à une bonification de 15 % sur la valeur du billet initial.

Dès le début du mois de juin, Lufthansa, Eurowings et Swiss reprendront leurs vols au départ de Nice vers Francfort, Zurich. Ces vols s’ajoutent à la liaison existante entre Paris Charles-de-Gaulle et Francfort. L’offre de vols au départ de la France passera ainsi de 14 actuellement à 23 départs hebdomadaires. Ces nouvelles correspondances s’inscrivent dans le cadre du programme global de redémarrage qui prévoit, à la fin du mois de juin, 150 destinations supplémentaires par rapport au programme de rapatriement actuel, qui s’achèvera donc le 31 mai.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa et le groupe Lufthansa pourraient se préparer à la faillite. C’est ce qu’a rapporté vendredi dernier le magazine allemand « Capital ». Selon ce rapport, la compagnie aérienne pourrait se préparer à la procédure allemande de bouclier protecteur, connue sous le nom de « Schutzschirmverfahren ».
Contrairement à la loi américaine sur l’insolvabilité, la loi allemande sur l’insolvabilité n’a introduit que récemment (en 2012) la procédure dite de bouclier protecteur (Schutzschirmverfahren) pour permettre aux débiteurs de restructurer l’entreprise sur la base d’un plan d’insolvabilité. Ainsi, la liquidation d’une entreprise par un futur administrateur de l’insolvabilité peut être évitée.

« Le transport aérien de passagers ne devrait pas retrouver avant 2023 au plus tôt son niveau d’avant la crise du coronavirus et le secteur pourrait souffrir davantage avec une augmentation excessive des coûts liés aux nouvelles mesures sanitaires« , a averti l’Association internationale du transport aérien (Iata).

Aegean Airlines pourrait redémarrer ses vols internationaux en Europe dès la fin du mois de mai. Seraient concernées les destinations suivantes au départ de Athènes : Bruxelles, Francfort, Genève, Munich et Zurich.

Singapour Airlines vient de présenter les résultats annuels du Groupe pour l’exercice 2019/20 clos le 31 mars dernier. Au niveau du groupe (Singapore Airlines, SilkAir, Scoot & SIAEC), SIA enregistre un chiffre d’affaires de 15.9 Milliards de SGD, en baisse de 2.1 % par rapport à l’année dernière.
Le résultat opérationnel s’élève à 59 Millions de SGD, en forte baisse par rapport à l’année 2018/19. Le Groupe SIA enregistre une perte annuelle nette de 212 Millions de SGD en 2019/20, en raison de l’impact de l’épidémie de Covid-19 qui a paralysé le trafic aérien au cours du 4 ème trimestre de l’exercice et de l’impact négatif des couvertures carburant suite à l’effondrement des cours du pétrole et du trafic.
La compagnie Singapore Airlines a transporté 20.9 Millions de passagers en 2019/20, en hausse de 0.8 % par rapport à l’exercice précédent et affiche un coefficient d’occupation moyen de 81.9 %, en baisse de 1.2 point par rapport à l’année dernière.
Les compagnies aériennes du groupe SIA (Singapore Airlines, SilkAir & Scoot) ont transporté un total de 35.8 Millions de passagers en 2019/20, en légère baisse de 0.8 % par rapport à l’année dernière, et affichent un coefficient d’occupation moyen de 82.4 % (- 0.6 point).
Des réductions de capacité sont attendues au cours de l’exercice 2020/21 et le groupe procède actuellement à une revue approfondie de toutes ses opérations pour permettre à SIA de rebondir plus fort quand la reprise viendra.

Un accord de financement pour accompagner Air Austral a été trouvé. Il comprend : un prêt d’actionnaire de la SEMATRA, d’un montant de 30 millions d’euros, apporté en compte courant d’associés ; Un Prêt Garanti par l’État français (« PGE ») d’un montant de 56 millions d’euros octroyé par 3 banques à Air Austral, bénéficiant d’une garantie de l’État.
Ce dispositif apporte à Air Austral une contribution vitale qui va lui permettre de couvrir son besoin de financement. Celui-ci s’appuie sur son scénario d’activité établi pour les mois à venir à partir des différentes analyses d’experts, et tient compte des spécificités des marchés de l’océan Indien, avec en particulier l’importance du trafic « affinitaire ».
Il prévoit le maintien d’un impact fort sur l’activité de la compagnie, prévue très en retrait jusqu’en juillet, avec une haute saison au ralenti et un retour progressif à la normale d’ici à la fin de l’année 2020.

L’Airbus A350-1000 d’Air Caraïbes, immatriculé F-HMIL, a effectué le 14 mai dernier le premier vol d’une série de 22 rotations prévues pour réaliser un pont aérien entre la Chine et Nantes pour le convoyage d’équipements sanitaires. Cette première chaîne de vols est affrétée par l’entreprise vendéenne Prolaser qui compte parmi les 10 entreprises françaises agréées sur le territoire pour l’importation et la distribution de masques.

Le SCARA (Syndicat des Compagnies AéRiennes Autonomes) accueille Air Antilles et Air Guyane. Air Antilles et Air Guyane sont les marques de CAIRE (Compagnie Aérienne Inter Régionale Express), une compagnie aérienne régionale opérant sous la marque Air Guyane sur le territoire intérieur Guyanais et sous la marque Air Antilles sur l’ensemble de la caraïbe. Dotée d’une flotte de 16 avions dont 7 ATR 42 et 72 de nouvelle génération, elle a transporté en 2019 un total de 500.000 passagers dont 100.000 passagers en partenariat avec la compagnie Winair sur le réseau hollandais de la caraïbe.

Air Austral se conforme aux nouvelles directives gouvernementales pour la santé et la sécurité de ses passagers : Port du masque obligatoire sur tout le parcours de voyage, Contrôle de température des passagers avant leur enregistrement, Nettoyage et désinfection renforcés des avions, Adaptation du service à bord et Nouveaux documents de voyage à présenter à l’enregistrement.

Emirates a annoncé qu’à partir du 21 mai, des vols réguliers seraient de nouveau exploités vers plusieurs destinations au départ de Dubaï. 3 vols hebdomadaires seront assurés entre Paris et Dubaï à compter du 22 mai. La compagnie aérienne proposera également à ses clients voyageant entre le Royaume-Uni et l’Australie de réaliser une correspondance à Dubaï.
Les voyageurs ne seront acceptés sur ces vols que s’ils répondent aux critères d’éligibilité et d’entrée de leur pays de destination. Cela inclut une approbation de l’Autorité fédérale pour l’identité et la citoyenneté (ICA) pour les résidents des EAU qui souhaitent retourner à Dubaï.Le Groupe Emirates enregistre une 32ème année consécutive de rentabilité avec un bénéfice de 1,7 milliard AED (456 millions USD) et un chiffre d’affaires consolidé de 104 milliards AED (28,3 milliards USD), impacté par la fermeture programmée d’une piste de l’aéroport international de Dubaï (DXB) au T1 et par la pandémie de Covid-19 au T4.

La compagnie Française Twin Jet rembourse ses clients depuis les premières annulations de ses vols à cause du Covid. « Notre politique commerciale est claire et sans ambiguïté : nos clients n’ont pas eu besoin de faire une réclamation pour obtenir un remboursement d’un vol annulé cause Covid. Nous sommes une des très rares compagnies en France à avoir fait ce choix » déclare Olivier Manaut président de la compagnie. Twin Jet ne fait donc pas partie des 57 compagnies mise en cause par UFC, et invite les médias à regarder son site internet avant d’affirmer que tout le transport aérien Français va devoir respecter le droit.

Cathay Pacific partage avec humour de nouvelles consignes de sécurité qui privilégient le confort à la maison. La compagnie aérienne hongkongaise porte ainsi un message d’encouragement à tous ceux qui rêvent d’évasion et d’ailleurs et qui, même après le 11 mai, devront patienter encore un peu…

Luxair S.A. a clôturé l’exercice 2019 avec un résultat opérationnel de -2.6 millions d’euros et un résultat net de +8.1 millions d’euros.
Grâce à une nouvelle politique tarifaire dynamique et flexible, Luxair Luxembourg Airlines a pu limiter une détérioration significative de son résultat par rapport à celui de 2018. Un résultat restant cependant négatif, la conséquence d’un contexte économique et concurrentiel compliqué et des difficultés de profitabilité sur certaines routes opérées.

French bee, compagnie aérienne française sœur d’Air Caraïbes et filiale du Groupe Dubreuil, est fière d’annoncer qu’elle a effectué avec l’un de ses Airbus A350-900 nouvelle génération, le plus long vol commercial domestique sans escale entre Tahiti Faa’a et Paris-Orly. L’A350-900, immatriculé F-HREY, a décollé de l’aéroport international de Tahiti-Faaa à 10h51 LT le 14 mai et a atterri à Orly à 15h40 LT le 15 mai 2020. Le temps de vol a été de 16h49, pour effectuer un parcours de plus de 16 129 kilomètres.

Après un mois et demi d’arrêt de l’essentiel de son activité, l’Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM) a connu ce lundi 11 mai la reprise symbolique mais concrète de ses vols commerciaux. Cette réouverture est et sera très progressive puisque, pour l’heure, la plateforme montpelliéraine assure deux rotations hebdomadaires avec Paris-Charles de Gaulle (les lundis et vendredis, arrivée à 15h35 et départ à 16h20). Ces rotations, opérées par Air France, devraient s’intensifier sensiblement dès le mois de juin. Chalair reprend ses vols entre Brest, Bordeaux et Montpellier.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un prêt bancaire jugé suspect pour cette compagnie aérienne

Un prêt bancaire jugé suspect pour cette compagnie aérienne

1164 vues
30 octobre 2020 0

La Commission de lutte contre la corruption (MACC) a ouvert une enquête sur un...

easyJet reprend la main

easyJet reprend la main

1575 vues
29 octobre 2020 0

easyJet a engrangé 305 millions de livres sterling de liquidités à la suite de...

Les chemins de fer italiens sur la mauvaise voie ?

Les chemins de fer italiens sur la mauvaise voie ?

1233 vues
28 octobre 2020 0

L’Italie a longtemps été un exemple pour l’Europe en termes de concurrence dans les...