Iberia se donne encore deux ans pour digérer le rachat d’Air Europa


Luis Gallego, le président de la compagnie Iberia, a commenté récemment publiquement le rachat d’Air Europa par Iberia. Le chef de l’exécutif espagnol a assuré avoir « un accord d’achat logiquement soumis à l’approbation des autorités de la concurrence (le groupe Iberia achète Air Europa pour 1 milliard d’euros). Le processus serait cependant assez long et pourrait durer entre 18 mois et 24 mois. « Nous sommes confiants car le délai ne devrait pas dépasser le second semestre 2020« , a-t-il déclaré mercredi à Madrid lors d’une conférence de presse commune avec Gabriel Escarrer, CEO du groupe hôtelier Meliá.

« L’autorité de la concurrence doit analyser toutes les facettes de l’opération. Quand à nous nous nous réjouissons de ce rapprochement, convaincus que c’est la solution la plus bénéfique pour les utilisateurs qui profiteront de plus de vols, de plus de destinations, de meilleurs horaires et de meilleurs prix. D’ores et déjà Iberia a doublé sa capacité sur les îles Baléares et les Canaries depuis 2003 et nous visons des objectifs encore plus hauts« , a déclaré Luis Gallego répondant à une question sur l’importance de l’alliance avec Air Europa pour les vols dans les îles.

Le président d’Iberia a insisté sur le fait que son groupe souhaite »renforcer le trafic vers Barajas pour en faire un hub puissant ». Luis Gallego Gallego a souligné que l’achat d’Air Europa permettra au hub de Madrid « de concurrencer plus fortement d’autres hubs européens.

« Le hub de Madrid a perdu des positions par rapport à d’autres hubs européens. Nous pensons qu’avoir un grand opérateur aérien capable de concurrencer les autres hubs européens, comme la flotte long-courrier d’Air Europa associée à celle d’ Ibéria, nous permettra, par exemple, d’avoir 63 avions long-courriers, un peu comme les 65 avions Air France-KLM.

Luis Gallego a souligné qu’avec l’intégration d’Air Europa, Iberia « dispose désormais d’un hub à 360 degrés beaucoup plus efficace. Nous avons par exemple ouvert Shanghai et Tokyo dès 2016, mais nous avons du mal encore aujourd’hui à performer en Asie, car nous manquons de volume pour cela. Il nous faut nous renforcer pour lutter avec les autres hubs européens« .

Au cours de la conférence de presse, le président d’ Iberia a rappelé que le monde de l’aviation assistant depuis des années à des concentrations à la fois aux États-Unis et en Europe et lancé une petite pique amicale au groupe Air France, qui souhaitait lui aussi acquérir Air Europa.

« Air France est, de toute façon, beaucoup plus intéressée par le hub de Paris que par celui de Madrid. Notre rachat d’Air Europa est la meilleure chose qui pouvait arriver à la ville de Madrid et à toute l’Espagne« .





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment mettre la main sur Alitalia et la redresser ? un homme d’affaire répond

Comment mettre la main sur Alitalia et la redresser ? un homme d’affaire répond

1227 vues
3 juillet 2020 1

Germán Efromovich, ex-président d’Avianca, vient de confirmer hier devant la commission des transports de...

Nouvelles du ciel : Aeromexico, Alitalia, El Al, Qatar Airways, Air France, Vueling Airlines, etc.

Nouvelles du ciel : Aeromexico, Alitalia, El Al, Qatar Airways, Air France, Vueling Airlines, etc.

4724 vues
2 juillet 2020 0

Alitalia a repris depuis hier 1er juillet ses liaisons directes Paris-Milan et Nice-Rome et...

Pourquoi 40 % des pilotes ont menti

Pourquoi 40 % des pilotes ont menti

3485 vues
30 juin 2020 0

40 % des pilotes de ligne volent avec de fausses licences, vient de déclarer...