Iberia s’attend à galérer encore


Dans le cadre des conférences organisées par l’office de tourisme espagnol Turespaña, le Directeur Général de la compagnie Iberia a insisté sur le fait que les perspectives sont «très très négatives». « Nous traversons la pire crise de l’histoire de l’aviation, qui se prolongera tout au long de 2021 et dont la reprise ne se fera qu’en 2024 ou 2025« , prédit ainsi Juan Cierco tout en reconnaissant qu’il y a « peut être de la lumière au bout du tunnel grâce aux vaccins« .

« Il ne sera pas possible de surmonter cette crise avant fin 2021 ou début 2022 »

Juan Cierco n’a pas manqué de rappeler que la pandémie de Covid-19 a fait chuter de 60 % le nombre de passagers des compagnies aériennes dans le monde en 2020, selon le dernier rapport l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) publié le 15 janvier dernier.

En 2020, les principales compagnies aériennes américaines ont perdu plus de 34 milliards de dollars et n’ont dû leur survie qu’aux dizaines de milliards d’aides octroyées par le gouvernement. En ce début d’année 2021, elles continuent de brûler 12 à 30 millions de dollars par jour.

Des aides plus ou moins controversées

Cierco s’est prononcé sur « l’aide d’un milliard de dollars » reçue par des compagnies aériennes telles qu’Air France, KLM et Lufthansa, un soutien de l’État qui laisse selon lui la compagnie aérienne espagnole et le hub de Barajas dans un net désavantage concurrentiel. En ce sens, il soutient que l’acquisition d’Air Europa « est essentielle pour la reprise de notre économie« .

Dans l’hypothèse où l’opération serait achevée, « Iberia disposera d’une flotte long-courrier similaire à celle de KLM« , détaille-t-il. 

Juan Cierco estime que l’achat d’Air Europa a « un sens énorme pour Madrid et pour l’Espagne » car il transformera la capitale en « un hub formidable capable de rivaliser avec les grands européens ».

L’addition de la flotte d’Air Europa et celle d’Iberia est similaire à celle d’Air France-KLM, « mais si vous voyez les hubs de Paris ou d’Amsterdam, ils forment une toile d’araignée parfaite, alors qu’à Madrid nous n’avons pour l’instant  qu’un seul côté« , ajoute-t-il.

Pour le patron opérationnel d’Iberia, le rachat de la compagnie aérienne du groupe Globalia, soumis à la négociation avec la SEPI et à l’autorisation de Bruxelles, « est la seule façon pour l’Espagne d’avoir une vision à 360º » afin d’attirer « les passagers des pays émergents du continent asiatique« .





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Air France : priorité au tourisme en France l’été prochain ?

Air France : priorité au tourisme en France l’été prochain ?


12 avril 2021 0

Quelques jours après l’annonce de son projet de disparition de sa base niçoise, Air...

Air Canada se retire de l’achat d’Air Transat

Air Canada se retire de l’achat d’Air Transat


6 avril 2021 0

Air Canada vient d’annoncer avoir annulé son projet d’acquisition d’Air Transat après avoir été...

Nouvelles de l’aérien : Air Austral, Air France, Transavia, ASL Airlines, Qatar Airways, Corsair, French Bee, etc.

Nouvelles de l’aérien : Air Austral, Air France, Transavia, ASL Airlines, Qatar Airways, Corsair, French Bee, etc.


1 avril 2021 0

Transavia, filiale low-cost du groupe Air France, étoffe son programme estival au départ de...