Gros malaise chez Malaysia airlines


« Techniquement en faillite« , c’est le constat qu’avait dressé lundi Christoph Mueller le pdg de Malaysia Airlines à propos de sa compagnie engagée dans un vaste plan de restructuration après avoir subi, l’année dernière, deux terribles catastrophes aériennes et d’importantes pertes financières en conséquence.

Même si le président de la compagnie malaisienne reconnait sans détours que la situation financière était déjà mauvaise avant les deux catastrophes.

ChRISTOPH_MUELLER_malaysia airlines« La baisse des performances a commencé bien avant les événements tragiques de 2014 » a t-il ainsi reconnu lors de sa conférence de presse  lundi dernier, pour la présentation du nouveau business plan.

Avec comme explication majeure que Malaysia Airlines devait supporter des coût « de 20 % supérieurs à ceux de ses principaux compétiteurs« .

Pour s’en sortir, le transporteur n’a donc plus le choix : refonte de la compagnie, suppression de certaines dessertes, ventes de certains actifs stratégiques et le plus difficile, selon lui : suppression de près de 6 000 postes dans le monde.

Concernant la refonte de la compagnie, Malaysia Airlines Berhad (MAB) est désormais la nouvelle société qui exploitera la nouvelle compagnie Malaysia Airlines à partir du 1er septembre 2015. MAB est entièrement détenue par Khazanah, le fond souverain de Malaisie, aux énormes ressources.

Celui-ci explique que « en indiquant que Malaysia Airlines était « techniquement en faillite», le CEO faisait référence à la situation de la société existante (à savoir Malaysia Airlines Systems Berhad ou MAS), qui est actuellement déficitaire, et à son intention de transformer l’activité dans les années à venir avec des coûts réduits, en mettant l’accent sur l’amélioration tant de l’efficacité que de l’expérience passager« .

La récente nomination d’un administrateur par l’actionnaire de Malaysia Airlines va en tout cas faciliter le transfert de certains actifs et passifs de Malaysia Airlines (MAS) à la nouvelle société (MAB), avec effet au 1er Septembre 2015.

Cette transition de MAS à MAB, qui a débuté en août 2014, ne manquera pas de moyens, soutenue par un financement conditionnel de 6 milliards de Ringgits Malaisiens apporté par Khazanah, sur une base échelonnée et soumis à conditions.

« Le programme de restructuration est actuellement sur la bonne voie, comme indiqué dans les rapports d’étape trimestriels publiés par Khazanah » précise quand à lui Christoph Mueller.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous

Bonnes vacances à tous

3018 vues
15 juillet 2022 0

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Pourquoi Hong Kong doit autoriser les citoyens à voyager librement

Pourquoi Hong Kong doit autoriser les citoyens à voyager librement

3665 vues
13 juillet 2022 0

Hong Kong doit permettre aux employés du secteur financier de voyager librement pour conserver...

Tourisme aux USA : un milliard pour rénover les aéroports américains !

Tourisme aux USA : un milliard pour rénover les aéroports américains !

1560 vues
12 juillet 2022 0

La Federal Aviation Administration ( FAA ) des États-Unis devrait allouer près de 1...