Dubaï : FTI Voyages continue sur sa lancée (2ème partie)


Après une nuit bien animée, et du coup un peu courte, le retour sur Dubaï, un trajet d’un peu plus d’une heure, permit à beaucoup de récupérer dans les bus. Mais Dubaï et ses immeubles incroyables nous attendaient, à commencer par le Frame, cet immense cadre ou à 150 mètres du sol on peut marcher sur un plancher de verre, sensations et frissons garantis. Chacun s’évertua à faire le selfie le plus impressionnant.

Puis détour vers le vieux Dubaï, le quartier de Deira au bord de la Creek ou s’enchaînèrent visites du souk de l’or et de celui des épices avant un déjeuner « émirati », assis sur tapis et coussins dans une vieille maison, siège d’un centre culturel dont le Directeur Nasif Kayed répondait à toutes les questions que l’on peut se poser sur la vie et les us et coutumes du pays. Et si chacun a pu admirer les centaines de kilo de bijoux en or dans les boutiques du souk de l’or, ce n’est que dans celui des épices que l’on put se laisser aller à une certaine fièvre acheteuse, surtout des épices mais aussi de ravissants pashminas qui eurent un certain succès.

L’arrivée de tous à l’hôtel « Five Jumeirah Village Circle 5* » dans l’horaire prévu, offrit enfin la possibilité à chacun de piquer une tête dans la piscine principale ou dans celle de leur suite pour les chanceuses qui en partagaient une.

Ces suites avec piscine dans les étages élevés de la tour mesuraient près de 450 m2 et disposaient de 4 chambres. Cette petite pause d’une heure fut bien appréciée, avant un départ pour le spectacle à ne surtout pas manquer « La Perle » créé par Franco Dragone, célèbre dans le monde entier pour ses spectacles du Cirque du Soleil. Un spectacle époustouflant!

C’est à l’autre hôtel Five, le « Five Palm Jumeirah 5* » que nous attendait un dîner sur une belle terrasse extérieure avec vue sur les lumières de la ville, autre occasion d’apprécier le mélange des cuisines, arabes, indiennes et européennes.

Le système de navettes reliant toutes les heures les deux hôtels Five, permit à beaucoup de rester un peu plus longtemps pour profiter de l’ambiance festive et branchée des bars et de la magnifique discothèque roof-top « The Penthouse » situé tout en haut de l’hôtel au 16ème étage avec en toile de fond les lumières de la skyline de Dubaï.

Le lendemain visite incontournable, Burj Khalifa, la plus haute tour du monde avec ses 880 m de hauteur, avec accès à la plateforme panoramique « At the Top » des 124 et 125 èmes étages.

À cause de l’affluence prévoir entre 20 et 30 minutes pour la montée en ascenseur et presque autant pour la descente. Le lac qui s’étale au pied de la tour de Burj Khalifa offre de jolis spectacles de jets d’eau avec ses fontaines dansantes à l’heure du déjeuner mais surtout en début de soirée quand en même temps la tour est toute illuminée par un son et lumière.

L’accès à Burj Khalifa se fait par le Dubaï Mall, un immense centre commercial de plus de 1 200 boutiques, paradis pour les adeptes du shopping, mais qui peut être aussi un paradis pour les familles car on y trouve aussi de nombreuses attractions comme l’immense aquarium avec sa vitre de 30 m de long et de plus de 8 m de haut où évoluent requins, raies et une multitude de poissons de toutes tailles.

Les plus fous pourront même plonger au milieu des requins. Par chance nous avons pu assister en direct-live au nourrissage de cette faune marine par des plongeurs, un spectacle vraiment impressionnant.

Juste au dessus de l’aquarium un très beau zoo sous-marin est un paradis pour les enfants comme pour les parents.

Dans le Dubaï Mall on peut aussi trouver une patinoire sur glace de taille olympique, et des centres d’attractions in-door comme le VR Park avec entre autres de nombreux stands de réalité virtuelle tout dernier cri. Le Dubaï Mall est si vaste que certains n’hésitent pas à y passer la journée.

Le déjeuner fut l’occasion d’une agréable pause, goûteuse comme toujours, à l’hôtel « Zabeel House Al Seef 5* », un hôtel d’un style un peu différent, avec une décoration plus contemporaine et plus simple. Il est alors l’heure de repartir pour une visite du chantier de Dubaï Expo.

Sur le site de l’Exposition Universelle, on peut constater que le métro aérien est construit ainsi que les autoroutes d’accès, même s’ils ne sont pas encore en service.

Pour le reste quelques bâtiments sont déjà sortis des sables du désert et le reste n’est qu’un immense chantier où s’affairent des centaines d’ouvriers. Mais semblent-il le planning est respecté et tout sera prêt pour l’ouverture en octobre prochain. Le Pavillon France que nous n’avons pas pu approché semble n’être qu’un vaste trou dans le sable.

Puis pour continuer nous retournons vers le front de mer au « Caesars Palace 5* » luxueux hôtel en bord de mer sur une presqu’île face au quartier de Dubaï Marina. Petite promenade sur la plage, mais pas le temps de se baigner avant la visite des chambres qui précéda un autre diner très raffiné avec des desserts particulièrement tentants.

Ce soir et pour nos deux dernières nuits aux Emirats FTI a choisi un hébergement dans un hôtel seulement classé 3*, le « Rove at the Park » pour que les agents de voyage se rendent compte qu’un 3* à Dubaï est un établissement fort correct, largement supérieur à la classification française et que cela peut-être une option fort intéressante pour des clients avec un budget. La déco a un coté un peu Ikea, les chambres sont grandes et la piscine est de belle taille. Évidemment, l’hôtel n’est pas au bord de l’eau, mais il n’est pas très loin du site de l’Exposition Universelle, ce qui sera un avantage l’année prochaine.

La dernière journée nous fera découvrir un tout nouveau quartier de Dubaï, « La Mer » (en français) qui comme son nom l’indique est au bord de l’eau.

Ce quartier est plein de charme car dans toute cette zone on ne voit que des maisons individuelles et des bâtiments bas, pas une seule tour, aucun gratte-ciel à l’horizon.

La Mer est une vaste promenade avec de nombreux palmiers qui s’étire le long de deux belles et longues plages de sable, La Mer South et la Mer North.

La promenade zigzague gentiment sous les arbres et plein de petits cafés et de restaurants la bordent. Sur la plage de petites zones sont aménagées avec parasols et chaises longues, mais la plus grande partie est totalement libre d’accès.

Des familles, des couples, des enfants qui courent partout et des femmes en bikini. Mais surtout aucun entassement, il y a beaucoup d’espace et contrairement à nos plages françaises votre plus proche voisin sur le sable est à plusieurs mètres de vous.

Entre les deux plages, La Mer South et North, sur la petite pointe qui les sépare a été installé un vaste parc aquatique avec des toboggans pour toutes les tranches d’âge.

Tout autour a été bâti une sorte de village à l’américaine de maisons aux façades de bois coloré et décoloré, un peu version Disney, qui abrite une foultitude de boutiques et de restaurants.

Retour vers le centre de la fameuse « Palm » où nous déjeunons dans un délicieux restaurant libanais, le « Al Safadi » situé sur la nouvelle corniche « The Point » qui fait face au légendaire Atlantis. Encore une occasion de réaliser quelques photos mais surtout des dizaines de selfies. Quant à la cuisine du Al Safadi, c’est une cuisine libanaise pleine de générosité et de goût.

Les mezzés succèdent aux mezzés avant même le cœur des plats. Et pourtant on trouve encore des forces pour apprécier l’arrivée des desserts. Une chose est sure ce n’est pas un lieu pour faire régime.

Mais bientôt il est temps de retourner à l’hôtel pour se changer et mettre des tenues plus adaptées à une promenade dans le désert car c’est le dernier soir et FTI a concocté une soirée dîner spectacle « bédouin » dans le désert avec transfert en véhicules 4×4 et piste dans les dunes.

Sous un ciel étoilé il y aura dromadaires, fauconnier et danseuse du ventre. Une fois de plus la nuit sera courte car hélas le vol retour est très tôt le matin et le départ de l’hôtel est prévu à 4h du matin.

En tout cas pour les agents de voyage qui avaient tous obtenu leur certification « Dubaï expert » avant de partir, ce fam trip leur a permis de voir par eux-mêmes la destination et on peut être sûr qu’ils sauront bien la vendre.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

1 600 km à vélo pour les agents de voyages avec Planète Production

1 600 km à vélo pour les agents de voyages avec Planète Production

1319 vues
12 octobre 2020 0

L’idée de Planète Aventure, marque de Planète Production, est venue du mari de Sophie...

L’Allemagne vole encore au secours de TUI Group

L’Allemagne vole encore au secours de TUI Group

3446 vues
2 octobre 2020 1

TUI a annoncé ce mercredi dernier avoir rempli deux conditions pour un deuxième programme...

Pourquoi le Club Med arrête tout avec Selectour

Pourquoi le Club Med arrête tout avec Selectour

3623 vues
2 octobre 2020 2

C’est par un message laconique du président Abitbol que les adhérents du réseau à...