Fram : Thierry Miremont y croit dur !


Pour le nouveau PDG de Fram (depuis 4 jours), Thierry Miremont, les choses sont claires : Fram ne va pas disparaitre.

miremont« Je n’aurais pas accepté de prendre ce poste si je n’en étais pas convaincu. Certes il y a des challenges à relever car le secteur est extrêmement concurrentiel, l’offre est pléthorique, elle s’est banalisée et internet a rendu possible des comportements nouveaux « .

Conscient de la situation financière pour le moins compliquée du tour opérateur toulousain, le remplaçant de Daniel Cohen, démissionnaire, compte sur l’appui des salariés et de toutes les forces vives de l’entreprise.

 » J’ai rencontré les salariés, les représentants du personnel, j’ai fait le tour des équipes et j’ai trouvé des gens motivés, très attachés à leur société. C’est une joie extraordinaire car il est beaucoup plus facile de construire une stratégie dans ces conditions  » explique t-il en balayant d’un revers de la main le spectre du dépôt de bilan agité , selon lui, « pour nuire à Fram « .

 » De toute façon, avec le patrimoine immobilier de la société, parler de dépôt de bilan est un non-sens absolu« .

Sur les moyens à mettre en œuvre pour redresser la société, Thierry Miremont n’entre pas dans les détails :

 » Il y a la volonté des actionnaires de trouver de nouveaux investisseurs. Je ne rentrerai pas dans le détail des chiffres.
Fram est un leader historique du marché, il doit faire preuve de capacité à s’adapter, pour retrouver le chemin de la rentabilité, pour pouvoir financer les projets de croissance, notamment en matière d’offre géographique, de canaux de distribution ou de clientèle .
.. ».

La mission attribuée à Kepler Corporate France par l’ex-pdg Daniel Cohen de procéder à une levée de fonds (et de trouver un investisseur) est toujours d’actualité.

L’idéal pour le groupe serait de lever «  de 30 à 40 millions d’euros pour détendre la trésorerie » selon un proche du dossier.

Accompagné de Marie-Laurence Vieuillle-Féral et de Jean-François Habert pour conduire la destinée de Fram, Thierry Miremont sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, le temps jouant, en ces premiers jours d’été, malheureusement contre lui.

PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages

Un pari sur l’avenir : être tous agents de voyages

1450 vues
14 octobre 2021 0

Des voix s’élèvent pour savoir si les agents de voyages doivent adopter ou non...

Tourisme Loisirs et affaires : SriLankan Airlines reprend les vols directs depuis Paris 

Tourisme Loisirs et affaires : SriLankan Airlines reprend les vols directs depuis Paris 

1575 vues
12 octobre 2021 0

C’est Mr Ashok Pathirage, le Président de SriLankan Airlines, qui a tenu à venir...

La France : un enjeu majeur pour Nayef Al-Fayez, Ministre du Tourisme de Jordanie

La France : un enjeu majeur pour Nayef Al-Fayez, Ministre du Tourisme de Jordanie

1754 vues
11 octobre 2021 0

Pour la Jordanie, la France a toujours été un des meilleurs marchés européens, faisant...