Fort Myers and Sanibel, une autre Floride qui le vaut bien


Pour beaucoup la Floride c’est d’abord Miami et Key West mais c’est aussi Orlando, Disney World ou Cap Canaveral. La côte Ouest de la Floride est souvent totalement oubliée des visiteurs alors qu’elle dispose d’atouts intéressants.

Pour Stefanie Zinke, International Sales Manager du Lee County, qui est venu ces jours-ci à Paris et à Lyon pour présenter la région de Fort Myers et Sanibel, il n’y a aucune « compétition » avec Miami et la côte atlantique mais plutôt une complémentarité marquée par la différence.

Sable blanc, eaux turquoise, ciel azur, végétation luxuriante, filles bronzées (les garçons aussi!), tous les clichés « made in Florida » sont là mais Fort Myers et Sanibel situés sur la côte Est, celle du Golfe du Mexique, offrent encore plus.

Fort Myers s’étend sur les rives de la Caloosahatchee River qui doit son nom aux premiers habitants de la région, la tribu des indiens Calusa aujourd’hui disparue.

Bâtie juste à l’embouchure de la rivière dont les eaux se déversent dans le Golfe du Mexique, Fort Myers est une ville aux multiples facettes, offrant une gastronomie de qualité, allant de la cuisine la plus américaine et traditionnelle jusqu’aux tables les plus réputées, une vie nocturne pour ceux qui aiment faire la fête,
des musées, un zone historique et d’autres quartiers ou de vastes maisons s’étalent dans leurs magnifiques jardins.

Mais ce qui fait l’attrait fabuleux de la région de Fort Myers c’est la centaine d’îles qui parsèment sa côte.

Parallèle à la côte ce chapelet d’îles dont beaucoup sont inhabitées, offre avec les plages de Fort Myers plus de 80 km de plages de rêve. Certaines îles sont comme des minuscules confettis inhabités posés sur une mer turquoise, d’autres s’étirent nonchalamment dans le Golf du Mexique créant un univers magique ou le mot « stress » ne semble pas exister.

La plus connue, c’est Sanibel Island, surnommée « l’île aux coquillages » avec plus de 400 espèces dont on peut ramasser de magnifiques coquilles vides sur les plages.

Mais attention la loi est terriblement stricte, interdiction absolue de prendre un coquillage vivant « its illegal » et ça peut coûter très cher!

Une fois que vous avez traversé l’immense pont reliant la côte à Sanibel Island vous entrez dans un autre monde.

Pas de front de mer couvert d’immeubles bariolés de néons mais plutôt un endroit qui mélange douceur et qualité de vie.

Ici aucun bâtiment ne peut dépasser la hauteur des palmiers. Tout respire luxe, calme et nonchalance. Un art de vivre qui rend les habitants particulièrement accueillants.

A l’extrémité de Sanibel un autre pont donne accès à Captiva, une île nettement plus petite, au charme attirant avec son petit village aux jolies boutiques. Les hôtels y sont de grandes classes mais aux dimensions humaines.

Toutes sortes d’hébergement sont disponibles sur les plus grandes îles, du camping aux hôtels de grand luxe, mais tous respectent au maximum la nature dont la beauté et la richesse font la renommée de la région.

Car ici on peut aller à la rencontre d’une faune exceptionnelle avec d’immenses colonies de pélicans et une grande variété d’autres espèces avicoles.

On y trouve aussi une des plus grandes colonies au monde de lamantins, et une multitude de dauphins. Il est facile de trouver des locations de canoës et autres kayaks qui permettent de découvrir cette nature si riche.

Des parcours pédestres ou à dos de cheval, des balades en quad sont organisés un peu partout dans la région.

Des locations de bateaux dans toutes les marinas permettent de naviguer dans ce dédale d’îles.

La navigation y est aisée et les paysages sont magnifiques.

Beaucoup de touristes européens découvrent Fort Myers and Sanibel au cours d’un voyage de groupe style « Tour de Californie » qui malheureusement n’inclue qu’un court arrêt d’une nuit ou deux.

Mais séduits par le charme incontesté de la région, nombreux sont ceux qui reviennent par la suite pour en profiter tout à loisir pendant un séjour prolongé.

Lors de cette présentation organisée par MN Organisation, la société de Murielle Nouchy, Stefanie Zinke précisait qu’elle pourrait encore nous parler de sa région de Fort Myers et Sanibel pendant quelques heures encore…

Et avant de conclure elle indiquait que pour venir d’Europe, le plus simple était de voler sur Miami et de rejoindre Fort Myers par la route avec un temps de parcours d’environ 2h30.

Un séjour dans les îles pouvant parfaitement se combiner avec une halte à Miami ou à Fort Lauderdale à l’aller comme au retour.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les Québécois à la rencontre des  professionnels du tourisme français

Les Québécois à la rencontre des professionnels du tourisme français

1083 vues
11 décembre 2019 0

Du 19 au 21 novembre 2019, la délégation québécoise, composée de 18 partenaires (entreprises...

Tourisme gay et lesbien : La Californie remporte la Palm

Tourisme gay et lesbien : La Californie remporte la Palm

1359 vues
9 décembre 2019 0

Toute l’année Greater Palm Springs célèbre et accueille une communauté LGBT à la recherche...

Vacances Air Canada & Groupes Voyages Québec : Emmanuelle Winter fait le point

Vacances Air Canada & Groupes Voyages Québec : Emmanuelle Winter fait le point

1676 vues
4 décembre 2019 0

L’annonce du partenariat entre Vacances Air Canada et Groupes Voyages Québec a suscité de...