La Formule 1 bientôt en panne à Singapour ?


Le PDG de la F1, Bernie Ecclestone, vient de déclarer tout récemment à un magazine que Singapour ne souhaiterait plus accueillir la formule 1. La Malaisie envisagerait elle aussi de prendre la même solution…mais que se passe-t- il ?

Singapour n’est pas habituée à commenter des négociations en cours

Bernie Ecclestone (photo ci-dessous) lui, par contre, n’est pas avare de commentaires. Il arrive même à fournir des indications sur la fréquentation. Il y aurait eu 73 000 spectateurs cette année contre 87 000 l’année passée.

Grand prix 2En 2008, l’évènement avait attiré plus de 100 000 spectateurs par jour. Il y a donc un vrai désintérêt du Grand Prix de Formule 1 à Singapour.

Il est donc certain que la ville-état veut renégocier des conditions financières sûrement trop importantes.

Les décisions se prendront en fonction des retombées réelles

Le Grand prix de Singapour est une société privée détenue par Ong Beng Seng (photo ci-contr), l’un des hommes les plus riches du pays.

Grand prix 3Le gouvernement contribue à 60 % du coût de l’organisation.
Il ne s’agit pas que de prestige dans cette affaire mais de constater les véritables retombées économiques de cet évènement.

Le nombre de touristes étaient en hausse avant le GP de la F1

Les arrivées de touristes à Singapour sont en hausse. Au cours des huit premiers mois de 2016, avant la course de la F1, le nombre de visiteurs avait augmenté de 10,3 % par rapport à la même période de 2015.

Les recettes du tourisme de Singapour dans la première moitié de l’année ont augmenté de 12 % à 8,13 milliards d’euros. Ces recettes sont tirées par le shopping, l’hébergement et la nourriture. Ces recettes ont compensé la baisse de revenus venant des casinos.

grand prix 4La société qui gère la F1 change de main ….

Le PDG de la F1, Bernie Ecclestone, est célèbre pour son franc-parler. Il indique que Singapour ne serait plus qu’un aéroport sans la F1. Il aurait ajouté que Singapour aurait atteint leurs objectifs en faisant mieux connaitre le pays… grâce à la F1.

Mais ce que ne dit pas le patron de la F1, c’est qu’il négociait la prise de contrôle de la F1 par John Malone, le patron de Liberty Media. Peut-être que le changement de position de Singapour n’est pas apprécié dans une période de transition.

La Malaisie prendrait la même décision

Les autorités et les organisateurs du Grand Prix de Kuala Lumpur envisagent arrêter la F1 après que la fin du contrat qui se termine en 2018. La Malaisie a fait le même constat sur la baisse du nombre de spectateurs et de téléspectateurs.

En fait, il s’agit de renégocier les contrats à un moment crucial pour la F1 qui est en train de changer de main.

Mais il ne serait pas étonnant de voir ce Grand Prix de Singapour disparaître au profit d’un nouvel évènement. En Asie, on n’aime bien les nouveautés.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Benoit Trecom avec La Quotidienne présente Cuzco, le nombril du monde Inca

Benoit Trecom avec La Quotidienne présente Cuzco, le nombril du monde Inca

1926 vues
4 mars 2024 0

Benoit Tredez est un globe trotter invétéré et un professionnel reconnu du tourisme et...

Malte réaffirme sa position de place forte du Tourisme

Malte réaffirme sa position de place forte du Tourisme

1900 vues
1 mars 2024 0

Avec 286 088 touristes français qui ont visité Malte en 2023 (soit une hausse...

Comment la Chine s’immisce fortement dans le tourisme de Hong Kong

Comment la Chine s’immisce fortement dans le tourisme de Hong Kong

2724 vues
27 février 2024 0

Honk Kong a besoin d’un petit coup de pouce pour rebooster son tourisme. Le...