Feu vert pour le nouveau Palm Beach à Cannes


Patrick Tartary de la société Cannes Balnéaire, vient de signer un bail, jusqu’en 2119 !, avec les copropriétaires de la Pointe Croisette sur lequel est édifié le Palm Beach ancien casino. Il va désormais pouvoir investir 100 M€ dans la rénovation des locaux un futur spot touristique pour Cannes qui en a bien besoin dans la conjoncture actuelle.

C’est donc la fin d’un long feuilleton sur l’avenir de ce qui est l’un des plus beaux emplacements de la Croisette. La société Cannes Balnéaire (Patrick Tartary et David Barokas) fort de ce nouveau bail de 99 ans vont pouvoir aménager un nouveau pôle touristique dans les bâtiments libérés après le départ du groupe Partouche en 2017.

Dans ce projet de grande ampleur Cannes Balnéaire est co-actionnaires à 50 % avec le groupe immobilier des frères Jean et Alain Madar, pour y dédier 100 ME à la restructuration des locaux qui va métamorphoser le Palm Beach à Cannes.

Cannes Balnéaire envisage un pôle de divertissements haut de gamme, avec plusieurs enseignes internationales de prestige et l’emploi d’au moins 600 personnes.

Le bâtiment (17.000 m2) sera rénové en conservant son architecture hispano-mauresque et art-déco. Sont prévus un cabaret, la création de restaurants, comme la Petite Maison l’enseigne culinaire niçoise de Nicole Ruby.

Doivent arriver Zuma, must international de la cuisine japonaise contemporaine au 2e étage avec la terrasse ouest face à Cannes et l’Estérel, et Nusr’et, steak house oriental de luxe côté Est face au Cap d’Antibes ou le Masque de fer, en front de mer face aux îles de Lérins.

Est confirmée la remise en état de la mythique piscine de Mélodie en sous-sol, la création d’un parking en sous-sol sur deux étages, spa, fitness et boutiques de luxe qui resteraient ouvertes de 20h à 2h30 du matin, et une salle événementielle (1.200 m2 et 600 m2 de terrasse) qui pourra utilisée par la Semec en parallèle au Palais des Festivals.

Le chantier débutera au premier trimestre 2021, pour une livraison au printemps 2023.

A noter également que le syndicat des copropriétaires (1 200 !) qui a accordé le bail toucheront chaque année un loyer de 1,2 M€.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment Nice fait la guerre aux locations saisonnières

Comment Nice fait la guerre aux locations saisonnières


4 juin 2021 0

La ville de Nice veut restreindre la progression des locations de type Airbnb. Pour...

Côte d’Azur : Pourquoi le Vista Palace devient The Maybourne Riviera

Côte d’Azur : Pourquoi le Vista Palace devient The Maybourne Riviera


1 juin 2021 0

Le nouveau « Palace » accroché à son piton rocheux à Roquebrune Cap Martin...

La Covid pénalise lourdement les comptes de la SBM à Monaco

La Covid pénalise lourdement les comptes de la SBM à Monaco


31 mai 2021 0

Sans surprise en communiquant sur son exercice annuel « mars 2020 mars 2021 »,...