Festival Cognac Blues Passions en Poitou-Charentes


Le festival Cognac Blues Passions a dévoilé les premiers noms de l’affiche de la 20e édition. Asaf Avidan & Band, Sinead O’Connor, Beth Hart, Syl & Jimmy Johnson, The Lightnin 3, Eykah Badu et bien d’autres se produiront cet été à Cognac, en Charente.

Le festival de Poitou-Charentes offrira une fois de plus une affiche riche et éclectique. Les festivaliers retrouveront ainsi l’une des stars du moment, le chanteur israélien Asaf Avidan qui présentera sur scène son dernier opus « Different Pulses ». Le festival accueillera également la talentueuse Sinead O’Connor, l’étonnante Beth Hart, les frères Johnson pour un mélange de soul, blues et funk.

Le Cognac Blues Passions recevra aussi The Lightnin 3, une formation éphémère composée de la chanteuse de Moriarty, Rosemary Standley, Ndidi Onukwulu et Brisa Roché. Le groupe présentera sur scène « Morning, Noon and Night », un album de reprises, de David Bowie à George Michael en passant par Cat Power, façon années 60.

En 2012, les festival avait accueilli Sting, Tom Jones, Hugh Laurie ou encore Selah Sue.





    1 commentaire pour “Festival Cognac Blues Passions en Poitou-Charentes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Bonnes vacances à tous … et faites vous vacciner vite !!!

Bonnes vacances à tous … et faites vous vacciner vite !!!

4841 vues
15 juillet 2021 2

Toute la rédaction de La Quotidienne vous souhaite de joyeuses vacances d’été et vous...

Tourisme spatial : comment Branson a gagné son pari contre Jeff Bezos

Tourisme spatial : comment Branson a gagné son pari contre Jeff Bezos

3416 vues
13 juillet 2021 0

Le célèbre milliardaire anglais Richard Branson a rejoint l’espace, dimanche 11 juillet dernier, à...

Un pied sur la montagne, l’autre au bord du lac

Un pied sur la montagne, l’autre au bord du lac

2430 vues
13 juillet 2021 0

Passionnées d’horizons maritimes et des univers BD et mangas, les éditions Glénat n’en n’oublient...