Faillites, fusions et acquisitions dans le ciel américain


L’industrie mondiale du transport aérien, et plus particulièrement celle des États-Unis, a connu un tsunami qui comprend des faillites notoires, des fusions entre compagnies aériennes et de nouvelles marques nées dans un environnement d’incertitude rarement connu.

Parmi les faillites les plus récentes possibles figurent Viva Air en Colombie et Aeromar au Mexique.

Viva Air a commencé sa crise pendant la pandémie comme toute l’industrie aérienne, et malgré le fait que le gouvernement colombien ne leur a pas apporté son soutien, ils ont décidé de s’endetter pour s’en sortir.

Bien que les chiffres se soient améliorés avec la réouverture des vols, la guerre en Ukraine a généré les raisons qui l’ont conduit à la faillite.

La dévaluation du peso a joué un rôle important, puisque la plupart des dettes et des paiements aux fournisseurs sont en dollars : par exemple, le carburant et la location d’avions.

Cette situation économique est financièrement fatale non seulement pour Viva Air mais pour toute autre compagnie aérienne dans la même situation, ont indiqué les experts.

Pour sa part, Aeromar a annoncé qu’en raison de graves problèmes financiers, qui ont été aggravés par la pandémie de covid-19, il cesse d’opérer sur toutes ses liaisons, ce qui signifie l’arrêt définitif de ses opérations, comme ce fut le cas pour Interjet et Mexican Airlines.

L’équipe dirigeante de l’entreprise a procédé à de profonds ajustements financiers pour améliorer sa situation, cependant, dans un environnement défavorable, aggravé lors de la pandémie de coronavirus, les mesures prises n’ont pas suffi à stabiliser la situation.

Le marché aérien a également connu des fusions et acquisitions favorables à la concentration comme celles signées entre Jetblue et Spirit ; Iberia et Air Europa ; et Jetsmart avec Ultra Air, tandis que d’autres sont en train de fusionner comme Avianca avec Viva Air.

L’achat par JetBlue de son rival Spirit Airlines a été un succès car ce dernier était beaucoup plus proche de rejoindre Frontier que tout autre concurrent. Même si cela a coûté à JetBlue un montant très élevé pour conclure l’affaire.

A noter que le gouvernement de Joe Biden a intenté une action en justice contre l’opération, affirmant que l’union des deux sociétés signifierait « des prix plus élevés et moins de sièges, nuisant à des millions de voyageurs sur des centaines de liaisons aériennes« .

Enfin, Ultra Air vient d’annoncer la signature de la lettre d’entente pour l’achat de 100 % des actions de la compagnie aérienne par le chilien Jetsmart, dans laquelle ils se sont mis d’accord sur les modalités de lancement du processus de Due Diligence.

« Après un an d’opérations réussies sur le marché colombien, Ultra Air et Jetsmart Airlines ont eu l’occasion d’évaluer l’opportunité d’acquérir 100 % des actions de la société Ultra Air.

Ainsi, les représentants des entreprises ont signé une lettre d’entente le jeudi 16 mars, par laquelle débute un processus de Due Diligence, qui permettra à Jetsmart de connaître les informations techniques et financières requises par ce type de négociation. Il devrait être en mesure de terminer ce processus dans les 30 prochains jours », a rapporté Ultra Air.

De son côté, Avianca poursuit le processus d’absorption de Viva Air. Jusqu’à présent, ce qui a été confirmé, c’est que la réorganisation de Viva se poursuivra même si l’intégration avec Avianca est approuvée, ce qui devrait assumer 4 milliards de dollars de dette de la société en faillite.

L’industrie aérienne a vu également quelques belles réussites telles que la dominicaine Arajet, qui a annoncé récemment 17 routes vers les États-Unis et prévoit de doubler sa flotte de Boeing 737 Max 8 en 2023, devenant la low cost avec des avions parmi les plus modernes.

D’ici 2023, la compagnie aérienne prévoit d’ouvrir huit nouvelles routes vers des destinations telles que la Barbade, le Belize, le Brésil, la Guyane, le Honduras et Trinité-et-Tobago.
De plus, Arajet prévoit d’offrir plus de 500 000 sièges aux passagers en Amérique du Nord, centrale et du Sud et dans les Caraïbes.

Une autre société récemment créée est la mexicaine Aerus, dont le siège est à Monterrey, Nuevo León, dans le nord-est du Mexique, et qui prévoit de commencer ses activités au premier trimestre de cette année couvrant des liaisons nationales puis internationales.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Brèves de l’aérien : Atlantic Airways, Lufthansa City, Aurigny Air Services, Emirates, Delta Air Lines, EasyJet, etc.

Brèves de l’aérien : Atlantic Airways, Lufthansa City, Aurigny Air Services, Emirates, Delta Air Lines, EasyJet, etc.

2263 vues
4 mars 2024 0

Après Discover, dans ses différentes versions, la compagnie aérienne nationale d’Allemagne vient d’annoncer la...

Sabre, ce GDS choisi par Riyadh Air

Sabre, ce GDS choisi par Riyadh Air

2284 vues
1 mars 2024 0

Riyadh Air, la nouvelle compagnie aérienne nationale du Royaume d’Arabie Saoudite vient d’annoncer sa...

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

Delta se joue de l’éclipse ? Mon œil

2342 vues
28 février 2024 0

Le 8 avril prochain aura lieu l’une des très rares éclipses solaires totales et...