Exotismes sur la bonne voix


A deux jours du lancement de son traditionnel grand roadshow annuel, le tour opérateur Exotismes recevait hier à déjeuner une poignée de journalistes pour faire le point sur son activité actuelle, son bilan 2018 et ses perspectives de développement. Et notamment son nouveau système d’intelligence artificielle avec reconnaissance vocale. Une première à notre connaissance dans le secteur du tourisme français.

Un bon cru 2018

« Nous enregistrons une croissance de chiffre d’affaires de 10 % en 2018, explique ainsi Gilbert Cisnéros (photo ci-contre), le président d’Exotismes, malgré des aléas conjoncturels notamment sociaux et climatiques tels le cyclone Berguitta, les grèves de l’été 2018 ou encore le phénomène des gilets jaunes à la Réunion« .

Avec 3 millions d’euros de résultat net, l’exercice est en tout cas totalement réussi pour l’entreprise familiale marseillaise.

2019 sur la bonne lancée

Pour 2019, la croissance est encore au rendez-vous avec cette fois 9 % de mieux depuis janvier jusqu’à fin août. « Si les choses devaient rester en l’état, nous pourrions battre un nouveau record, plaisante Gilbert Cisnéros, conscient évidement du caractère aléatoire des prévisions de milieu d’année, « surtout en matière de Tourisme« .

Au rythme de la techno

Le spécialistes des îles s’appuie sur une large production et une qualité de prestations largement plébiscitée par les distributeurs (Exotismes est exclusivement B2B).

Les Antilles françaises, le Mexique (Cancun), la République dominicaine (+55 %) et l’île Maurice sont les fers de lance de la production du voyagiste qui vient d’ailleurs de sortir son nouveau catalogue 2019/2020.

La différence avec la concurrence quand on est un assembleur (Vol+hôtel+ Excursions ) ?

« C’est la vitesse de réservation d’un dossier pour le conseiller en voyage » répond Didier Sylvestre, le Directeur Général d’ Exotismes.

Et là le tour opérateur, présent sur le marché depuis 32 ans, s’appuie sur une base de données exceptionnelle (devis, adresses ip, suivi clients pré et post voyage, etc.) qu’il utilise pour « pré-mâcher » le travail de son call center. 

« Notre système baptisé SIA, écoute la conversation entre le conseiller en voyages et le call center. Il reconnait l’agence de voyage (adresse ip) et croise toutes les données qu’il possède. En temps réel, à l’écoute des propositions et suggestions du distributeur, il propose au call center le voyage sur-mesure souhaité par l’agent de voyages et établit le devis« .

« C’est un gain de temps considérable et une façon certaine d’éviter les erreurs » complète Gilbert Cisnéros qui révèle avoir investit quelques 400 000 euros sur ce système d’assistant-robot. Au premier trimestre 2020, SIA aura terminé sa phase de test pour la reconnaissance de la voix.

Aujourd’hui Exotismes réalise 75 % de ses réservations de façon automatique et compte bien continuer sur cette tendance afin de dégager du temps pour ses collaborateurs au call center et rester au plus près des préoccupations de ses distributeurs.

PR

 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

Ita et Msc Croisières signent pour un tourisme commun

1366 vues
14 octobre 2021 0

Ita et MSC Croisières viennent de signer une lettre d’intention qui vise à définir...

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

La Quotidienne vient de tester pour vous : une croisière à bord du MSC Seashore

2195 vues
21 septembre 2021 0

Le MSC Seashore, le dernier-né et le plus grand des navires de croisière de...

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

Comment MSC Croisières reprend l’offensive

1715 vues
16 septembre 2021 0

Patrick Pourbaix, le président de MSC Croisières pour la France, faisait ce matin un...