Exclusif : les ambitions d’easyJet au départ de Nice, par Reginald Otten


39 lignes, plus de 4 millions de passagers une base avec 5 appareils et 130 personnes, Nice est bien la première plate-forme de province en France pour la compagnie easyJet qui grâce à un accord de correspondance à Norwegian à Londres Gatwick propose les premiers vols longs courriers vers les Etats Unis aux azuréens. La Quotidienne a interrogé Reginald Otten, directeur adjoint d’EasyJet, sur les nouvelles ambitions du transporteur : 

La Quotidienne : Quelle est la situation de la compagnie à Nice ?

Reginald Otten: « En 2017 nous avons traité sur cet aéroport 3,87 millions de passagers soit une hausse de 9 % par rapport à 2016 et une offre en siège qui atteignait 4,36 millions. (Soit un taux d’occupation de plus 80 %). Nous traitons près de 30 % du trafic de l’aéroport (13,3 millions en 2017). Nous sommes bien le premier opérateur sur la plate-forme en trafic et en lignes proposée. Nice reste notre première place de province et la plus ancienne en France pour notre compagnie.

A noter que la clientèle affaires représente sur l’ensemble de nos lignes à Nice près de 18,7 % (24 % sur l’ensemble de nos lignes en France). Ce trafic affaires est notamment très important sur les lignes vers Londres et Genève.

Actuellement nos plus gros trafics, tout type de passagers au départ de Nice, sont les aéroports parisiens où nous avons 27% part de marché (un million de sièges) derrière Air France, les aéroports de Londres (42% part de marché soit près de 800,000 sièges) derrière British Airways et Genève 80 % part de marché (400,000 sièges). Pour la Suisse nous desservons également l’aéroport de Bâle Mulhouse et Zurich ouvert en 2017. Sur Genève et Zurich nous sommes en compétition avec Swiss. »

LQ : Pour 2018 quelles sont les nouveautés ?

RO : « Après l’acquisition d’Air Berlin nous reprenons la ligne Berlin Tegel (deux vols par semaine) qui sera assurée toute l’année en complément du
quotidien Nice -Berlin- Schönefeld . Nous rajoutons la desserte de Biarritz, Catane, Séville, Tel Aviv, la Crête et Tenerife (îles Canaries). Sur le trafic
national au départ de Nice et en dehors de Paris nous progressons fortement sur Nice Toulouse qui n’est plus assurée en direct par Air France.

Tout ce développement réseau est soutenue par l’affectation à la base niçoise, qui fête ses 6 ans, d’un 5 e appareil (A320) de 186 places et en portant notre effectif basé à Nice à près de 130 personnes essentiellement du personnel naviguant. Cette flotte nous permet plus d’adaptation pour répondre aux points de trafic et facilite la création de nouvelles lignes saisonnières comme la Crête et les Iles Canaries cet été.

Au total nous assurons pour l’été 2018 au départ de Nice 39 lignes (35 destinations) avec une offre en siège qui progressera de 9 % (près de 4,8
millions de sièges) et un objectif de plus de 4 millions de passagers (+10 %). »

LQ : Et à moyen terme ?

RO : « Nous poursuivrons l’élargissement du réseau au départ de Nice sur notre marché de base principalement l’Europe avec notamment les pays du Sud (Espagne, Italie, Grèce, Maghreb) et de nouvelles destinations loisirs l’été pour les azuréens comme les Iles Canaries qui seront desservies toute l’année en complément de destinations comme Faro (ouverte en 2017) ou Mykonos en Grèce.

On regarde aussi les opportunités qui s’offre du côté de l’Europe centrale et de l’Est. Nous restons sur le créneau du point à point moyen-courrier.
Toutefois grâce à notre accord récent avec la compagnie Norwegian, qui se lance dans le long courrier, nous proposons aux niçois des billets communs par exemple un Nice New York avec correspondance à Londres Gatwick via Norwegian. C’est une première. D’ailleurs suite à cet accord un des premiers billets combinés de ce type vendus à Nice concernait un vol Nice Fort Lauderdale avec correspondance avec Norwegian à Londres Gatwick qu’EasyJet dessert de 2 à 3 fois par jour au départ de Nice.

LQ : Vos relations avec la société aéroportuaire ?

RO : « A Nice tous nos vols sont concentrés sur le Terminal 2 qui vent de subir des travaux d’extension et de rénovation. Nous utilisons les passerelles et aussi l’accès à l’arrière car nos appareils font des escales réduites (25 à 30 minutes). A ce sujet nous participons avec la société aéroportuaire aux réflexions sur les prochaines extensions du Terminal à l’horizon 2021. Elles devront faciliter les rotations de appareils avec une desserte plus simple et plus rapide pour les voyageurs. »

Propos recueillis par Michel Bovas





    1 commentaire pour “Exclusif : les ambitions d’easyJet au départ de Nice, par Reginald Otten

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Ca plane pour Brittany Ferries

Ca plane pour Brittany Ferries

1116 vues
17 juin 2021 0

La compagnie maritime transmanche Brittany Ferries travaille activement sur une nouvelle forme de voyage...

Une nette reprise des vols secs en mai et une belle perspective en ce début juin

Une nette reprise des vols secs en mai et une belle perspective en ce début juin

1209 vues
16 juin 2021 0

« Dans la foulée de l’annonce de la levée des restrictions pour les touristes, la...

Infos du ciel : Stobart Air, airBaltic, JAL, Air France, Eurowings, Air Astana, etc.

Infos du ciel : Stobart Air, airBaltic, JAL, Air France, Eurowings, Air Astana, etc.

1271 vues
15 juin 2021 0

Eurowings étend son réseau européen avec l’ouverture d’une nouvelle base à Prague. La compagnie...