Euro de Foot 2016 : roulés comme des bleus ?


L’UEFA aimerait-elle être un paradis fiscal ? Après avoir obtenu du Gouvernement l’exonération de ses filiales françaises, l’UEFA choisit comme sponsor un groupe américain connu pour sa réticence à collecter la taxe de séjour ! En attendant que les matchs commencent, les élus français – eux – ont le sentiment de s’être bien fait avoir. A quand une question au Gouvernement sur cette affaire ?

Pour Richard Vainopoulos, le président du réseau d’agences de voyages Tourcom (2ème réseau français), l’UEFA et Abritel peuvent se réjouir : dans l’organisation de l’Euro 2016, les pouvoirs publics se sont fait avoir comme des bleus !

richard vainopoulos-airbnb-tourcom-paris« Alors que l’Euro 2016 s’annonce comme une superbe affaire commerciale, la France a beaucoup donné mais n’y gagnera finalement quasiment rien » affirme t-il.

Les pouvoirs publics avaient pourtant justifié l’exonération totale des différentes entités chargées d’organiser l’Euro 2016 en affirmant qu’avec trois millions de visiteurs attendus, cette exonération était un investissement d’avenir. Ils peuvent maintenant manger leur chapeau ! A l’heure actuelle, Abritel ne s’est toujours pas engagée à collecter et à reverser la taxe de séjour aux dix villes françaises qui accueilleront l’Euro 2016, alors même que ces dernières ont investi des centaines de millions d’euros pour préparer l’événement.

Pour rappel, Abritel est une filiale du groupe américain Expedia basé au Delaware, un paradis fiscal au cœur même des Etats-Unis. L’UEFA, quant à elle, a basé son siège social en Suisse … et pas uniquement pour des questions de neutralité. En 2014, l’UEFA – dont les recettes avoisinent quand même les 2 milliards d’euros par an – aurait réussi à ne payer que 405€ d’impôts locaux.

« Ce partenariat prouve, une fois encore, que les autorités publiques cèdent toujours face à la toute puissance financière de ces structures para-étatiques. Maintenant, il serait bon qu’un député interroge le gouvernement à l’Assemblée sur l’amateurisme dont les pouvoirs publics ont fait preuve dans cette histoire. La réponse promet par avance d’être affligeante... » conclut Richard Vainopoulos.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

La SBM à Monaco lorgne vers l’étranger

La SBM à Monaco lorgne vers l’étranger

1032 vues
16 janvier 2019 0

A l’étroit sur le petit territoire de la Principauté (2 km²) et achevant ses...

L’agence Air France de Nice fait peau neuve

L’agence Air France de Nice fait peau neuve

1190 vues
15 janvier 2019 0

La nouvelle agence Air France de Nice, inaugurée le 10 janvier dernier par Patrick...

Nice voit rouge

Nice voit rouge

1435 vues
14 janvier 2019 0

Le Comité Régional de Tourisme Côte d’Azur salue l’arrivée d’une nouvelle compagnie sur la...