Eté 2015 : Le SETO sauve les meubles


« Pour la troisième année consécutive, les membre du SETO (le syndicat des Tour opérateurs) ne progressent pas pendant la période estivale » expliquait hier lors de sa conférence de presse à IFTM Top Resa, René Marc Chikli, le président du syndicat.

Ils ne progressent pas (même si tout le monde n’est pas logé à la même enseigne) ni en chiffre d’affaires, ni en recette unitaire et ni en nombre de clients

Lors de la période du 1er mai 2015 au 31 août 2015, les tour-opérateurs membres du SETO ont ainsi enregistré un volume d’affaires de l’activité voyages à forfait de 1 823 M€, en quasi-stabilité (-0,5 %) par rapport à la même période de l’exercice précédant.

Ce résultat, selon René Marc Chikli, est dû à une augmentation (légère) de la recette unitaire moyenne qui a contribué à compenser une baisse de trafic.

« Ainsi, les tour-opérateurs membres du SETO ont fait voyager 1 891 821 clients en voyages à forfait, ce qui correspond à une baisse de l’activité (-2,5 %) par rapport à la même période de l’exercice précédent (à périmètre comparable)« .

La recette unitaire moyenne quant à elle s’est redressée au cours de la période (+2,0 %) pour s’établir à 964 €.

On peut donc sans crainte affirmer que les TO ont, encore une fois, sauvé la mise d’une saison qui aura vu un nombre très important de catastrophes, attentats, crises sanitaires ou bouleversements climatiques très pénalisants.

Le volume d’affaires de l’activité des voyages à forfait se répartit ainsi sur les grandes zones suivantes :

La France, qui a réalisé un volume d’affaires de 190 M€, en hausse de +2,3 %, avec un nombre de clients en augmentation de +3,9 % (360 575 clients) et une recette unitaire moyenne de 526 €, en baisse de -1,6 %; les destinations moyen-courrier, qui ont réalisé un volume d’affaires de 1 162 M€, en baisse de -1,5 % résultat d’une baisse du trafic de -4, 2% (1 320 033 clients) et d’une hausse de la recette unitaire de +2,9 % (880€) et les destinations long-courrier, qui ont quand à elles réalisé un volume d’affaires de 471 M€ en augmentation (+0,8 %) en raison d’une hausse de la recette unitaire de +2,4 % (2 231 €) et d’une baisse du trafic de -1,5 % (211 213 clients).

En termes de destinations, l’été 2015 aura été marqué par la hausse spectaculaire du Portugal continental (+34 %), des Îles Canaries (+31 %), de la Grèce continentale (+21 %), Sardaigne (+18 %) et de l’Islande (+17 %), pour le moyen-courrier.

Parmi les grandes destinations long-courrier, Cuba (+81 %), le Japon (+39 %), le Canada (+25 %), le Pérou (+23 %) et les Seychelles (+20 %) affichent les plus fortes croissances.

Les plus fortes baisses pour les grandes destinations sont à constater pour la Tunisie (-55%), la Turquie (-36 %), le Maroc (-30 %), les Maldives (-20 %) et l’Indonésie (-19 %).

SETO-René Marc Chikli-Ministre tunisie-Salma Elloumi RekikConcernant la Tunisie, le président du SETO a rendu hommage aux efforts des autorités locales et invité la ministre du tourisme tunisienne, Mme Salma Elloumi Rekik, à venir s’exprimer sur les mesures à venir pour la relance de cette destination naturelle des français.

Une importante campagne de communication grand public et la prise en compte d’une sécurisation plus efficace des personnes et des lieux sont ainsi d’ores et déjà déployés sur le terrain pour redonner le gout de la Tunise.

Finalement le bilan de la saison Eté 2015 à fin octobre, étant donné que les résultats à fin août représentent environ 75% du total de la saison, affiche un résultat en volume d’affaires proche de l’équilibre, dépendant néanmoins d’une bonne tenue des affaires pour les vacances scolaires de la Toussaint.

Concernant la saison Hiver 2015-16, engagée actuellement pour environ 20 % du résultat escompté pour cette période, les premiers résultats sont globalement encourageants avec une augmentation de +5,8 % en trafic.

Le démarrage de cette saison est marqué par quatre facteurs :
– La perception de la situation économique des consommateurs français s’améliore légèrement (ex. prix des carburants, taux d’intérêt, impôts);
– Le calendrier des vacances scolaires permet un démarrage avancé de la saison Eté 2016 pour plusieurs destinations phares d’Europe du Sud;
– Les destinations d’Afrique du Nord/Moyen-Orient pour lesquelles les réservations n’ont pas encore retrouvé le chemin de la croissance;
– Les Tour-Opérateurs proposent plusieurs nouvelles destinations et des programmations renforcées, notamment dans les Caraïbes (ex. Cuba, Haïti).





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?

Pourquoi les croisières au départ de Singapour font un tabac ?


20 juin 2019 0

La situation géographique de Singapour aurait pu être un handicap. La ville-état se trouve...

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !

Tourisme des seniors : les vraies bonnes raisons de s’y intéresser !


19 juin 2019 1

Le Japon, qui accueille le G20, a mis sur la table des discussions un...

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)

Suite et fin du débat sur les ambitions des tour opérateurs étrangers en France (Vidéo)


18 juin 2019 0

Troisième et dernière partie de cette 36 ème Table de La Quotidienne où l’on...