Etat stationnaire pour le tourisme à Paris


En ce mois de novembre, le contexte économique et géopolitique pèse sur l’activité touristique de cette fin d’année. Les conséquences de l’inflation, de la hausse des taux et du recul des perspectives de croissance, notamment dans la zone euro (+0,7pts vs 2022 selon la BCE) affectent la fréquentation touristique nationale.

On observe également un recul des perspectives d’arrivées aériennes internationales pour le mois de décembre.

« Nous estimons que la fréquentation touristique du Grand Paris au dernier trimestre pourrait être comparable à celle de 2022. Elle s’élèverait à 37 millions au cumul de l’année (+7,2 % vs 2022 et -3,5 % vs 2019) » commente l’office de tourisme.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Des domaines skiables français qui voient grand

Des domaines skiables français qui voient grand

2174 vues
4 mars 2024 0

Le total des investissements pour l’année 2023, établi par l’enquête annuelle menée par le...

Visiter en profondeur la Provence avec Guides France

Visiter en profondeur la Provence avec Guides France

2831 vues
1 mars 2024 0

Guides France vous fait visiter les grandes sites touristiques de notre beau pays. Aujourd’hui,...

Un bon mois de février pour le tourisme à Paris ?

Un bon mois de février pour le tourisme à Paris ?

2044 vues
28 février 2024 0

Pour ce début d’année, les volumes de touristes nationaux et de touristes internationaux sont...