Et si la croissance venait d’Afrique ?


Longtemps, la situation politique en Afrique a constitué un repoussoir certain.

Mais l’Afrique est entrée dans une nouvelle ère ; l’époque où les dirigeants restaient cinquante ans au pouvoir semble être révolue, avec pour preuve
les exemples récents de la Côte d’ivoire, le Sénégal ou la Centre Afrique (même si cela ne se fait pas toujours  pacifiquement).

Et si pendant la période post-coloniale les principales fortunes étaient détenues par les dirigeants des états, qui les investissaient systématiquement ailleurs qu’en Afrique, le continent compte à présent 15 milliardaires en $ au profil bien différent : ce sont désormais des industriels qui investissent dans leur pays.

On citera par exemple Patrice Motsepe dans les mines d’Afrique du Sud, Cheikh Yerim Sow dans le BTP au Sénégal et surtout le discret Aliko Dangote, première fortune d’Afrique, qui investit sur tout le continent et notamment au Nigéria dans les cimenteries, l’agro- alimentaire, l’immobilier et le secteur bancaire.

L’Afrique, qui compte 30 millions de km² soit trois fois l’Europe, possède des atouts considérables ; de grandes richesses agricoles et minières, et une situation privilégiée du point de vue des échanges internationaux (du reste, deux des trois plus gros armateurs mondiaux ont positionné leur « hub » logistique sur le continent Africain).

Et surtout, la population africaine est jeune et compte 1,1 milliard de personnes (à titre de comparaison, celle de l’Europe est de 740 millions).

business-afriqueSi tout n’est pas parfait, les efforts accomplis ces dernières années en Angola ou dans des pays comme le Botswana, le Nigéria, le Congo ou encore le Kenya sont particulièrement conséquents. Même la toute nouvelle première puissance économique mondiale (la Chine) l’a compris : l’Afrique évolue et son développement s’accompagne d’opportunités pour le monde entier.

Jean-Christophe Puissant,
Expert en mobilité internationale

 

[1] Biographie : Pendant plus de 20 ans, Jean-Christophe Puissant, fils d’expatrié, a parcouru les continents.  Au début des années 90, il a travaillé en Pologne (Varsovie) jusqu’en 1995, puis en Angola, aux Philippines, au Mozambique et au Cameroun. Après 20 années passées à l’étranger, Jean-Christophe Puissant est rentré en France au début des années 2000. A la  tête de Carle Organisation depuis 2013, il a décidé de racheter la Convention Mondissimo afin de faire rayonner le savoir-faire français partout dans le monde. Le salon Monde-Expat (anciennement Convention Mondissimo) est le salon BtoB référence en matière de mobilité internationale et de commerce international. Il se tiendra les 23 et 24 mars 2015 à l’espace Champerret, à Paris.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

L’Interview exclusive de René Trabelsi, Ministre du Tourisme de Tunisie

L’Interview exclusive de René Trabelsi, Ministre du Tourisme de Tunisie

2059 vues
18 septembre 2019 0

Alors que la Tunisie entre dans une période d’élections démocratiques qui restent plutôt acrobatiques...

La Pata réussit ses travel awards

La Pata réussit ses travel awards

1189 vues
16 septembre 2019 0

Finnair, la compagnie aérienne finlandaise, a reçu jeudi soir le prix du Meilleur service...

MSC au secours des Bahamas

MSC au secours des Bahamas

1259 vues
12 septembre 2019 0

Devant l’ampleur des dégâts subis par les Bahamas lors du passage de l’ouragan Dorian,...