Ensar Karabulut explique la montée de Turkish à Nice Côte d’Azur


Présente depuis 1992 sur le tarmac niçois, la compagnie turque proposera deux vols quotidiens dès le mois de mars prochain entre Nice et Istanbul.

Jusqu’ici cette cadence n’était assurée que plus tard dans la saison et sur une partie de l’été seulement.

Nommé à Nice il y a 6 mois, à la direction niçoise de Turkish Airlines, Ensar Karabulut (30 ans) justifie cette décision :

La Quotidienne : Quels ont été les résultats de trafic pour votre compagnie à Nice en 2014 ?

EK: “Nous avons augmenté de 12 % sa fréquentation pour dépasser les 110.000 passagers. Il faut souligner que 38 % de ces derniers utilisent le vol pour prendre une correspondance au départ d’Istanbul vers l’Asie, le Moyen Orient ou l’Afrique.
Une grande partie de ces passagers voyagent pour affaires. Car nous proposons au départ Istanbul plus de 260 destinations dans le monde. Les destinations les plus privilégiées en correspondance à Istanbul par les azuréens sont dans l’ordre Bangkok, Dubaï, Tel Aviv, Téhéran, Beyrouth.

turkish airlines- nice- Ensar KarabulutLa ligne Nice-Istanbul permet de raccourcir la durée de vol vers l’Asie par rapport à d’autres hub en Europe voire Dubaï. A partir du mois de mars deux vols décolleront de Nice à 11h40 puis à 18h10 facilitant une bonne correspondance. La ligne sera exploitée avec des Airbus et Boeing en fonction de l’importance des réservations. Et le tarif de base est de 250 à 260 aller-retour Nice Istanbul.»

LQ : Comment percevez-vous l’arrivée de Pegasus qui promet jusqu’à 5 vols hebdomadaires entre Nice Istanbul ?

« Nous ne sommes pas comparables, d’une part en raison de notre offre réseau en correspondance et aussi par la qualité du service offert. Je vous rappelle qu’au cours des 4 dernières années la compagnie a été désignée meilleure compagnie aérienne selon Skytrax par la plus grande enquête de satisfaction au monde réalisée auprès des passagers aérien. Et nous proposons un service de restauration classe affaires qui a été élue meilleure au monde en 2014. Notre flotte se compose de 267 appareils dont 56 gros porteurs (A340-300, B777-3ER) et notre offre réseau est
l’une des plus importantes.

Nous transportons près de 50 millions de passagers par an. L’intervention de Pegasus vise une clientèle point à point. Mais la concurrence ne peut que stimuler le trafic. L’offre suscite la demande, non ? ».

Propos recueillis par Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Vues d’en haut : Air Nostrum, South African Express, Qatar Airways, Air Europa, Aer Lingus, etc.

Vues d’en haut : Air Nostrum, South African Express, Qatar Airways, Air Europa, Aer Lingus, etc.


30 mars 2020 0

South African Airways a fait atterrir tous ses appareils et a suspendu toutes ses...

USA : vers une fermeture quasi totale de l’espace aérien ?

USA : vers une fermeture quasi totale de l’espace aérien ?


26 mars 2020 0

Les principales compagnies aériennes américaines élaborent en ce moment des plans en vue d’une...

Iberia, British airways et le groupe IAG bientôt au bout du bout

Iberia, British airways et le groupe IAG bientôt au bout du bout


24 mars 2020 1

La crise du coronavirus n’en finit pas de faire des dégâts. Le gouvernement du...