En Inde, une fête qui tourne mal


L’inde est un gigantesque pays avec une population supérieure à 1,2 milliards d’habitants. Il est quasiment impossible de citer tous les festivals religieux. Chaque festival a sa propre histoire, légende et signification. Les célébrations sont préparées avec minutie. Mais le festival hindou de Dussehra à Amritsar a débordé et fait de nombreuses victimes. On vous explique.

Chaque religion présente en Inde a ses propres festivals

Il est impossible pour un touriste de ne pas passer dans une ville célébrant un dieu ou autres divinités. Par exemple, les dates des « fêtes hindoues » sont fixées en fonction du calendrier lunaire, qui dépend des mouvements du soleil et de la lune tout au long de l’année.
Certains festivals hindous sont célébrés en tant que mythologie historique, d’autres en raison de changements saisonniers…

Les musulmans ne sont pas en reste. Il existe de nombreuses fêtes religieuses qu’ils célèbrent avec passion et dévouement en suivant la date de leur calendrier islamique…

Les personnes de religion « sikh » organisent de nombreux festivals uniques et rituels qu’ils célèbrent avec beaucoup de ferveur et de joie. Ils commémorent la vie de leurs 10 gourous sikhs, y compris leurs enseignements.

Les personnes de religion « jaïn » ont beaucoup de rituels et de cérémonies religieuses à célébrer. Leurs rituels appartiennent aux cultes des idoles de diverses manières et les festivals appartiennent aux événements de la vie de Tirthankara qui impliquent la purification de l’âme.

Les personnes de religion chrétienne célèbrent leurs fêtes comme Noël, Pâques, le vendredi saint, etc. avec un grand enthousiasme. On ne va pas oublier les personnes de religion bouddhiste qui célèbrent leurs fêtes liées à Bouddha et aux Bodhisattvas. Les bouddhistes ont leurs propres croyances et leurs rituels de célébration des festivals historiques.

Amritsar fut le théâtre d’un festival hindou important

Les habitants d’Amritsar, une ville du nord de l’Inde, se préparaient pour le festival hindou de Dussehra. C’est l’un des festivals les plus importants pour les hindous.

Le point culminant de Dussehra est une procession d’effigies géantes, certaines atteignant jusqu’à 20 mètres, représentant des personnages de la mythologie hindoue.
Celle-ci devaient être incendiées lors des festivités. Comme l’incendie des effigies est censé symboliser la dissipation du mal. Il arrive que des effigies représentent des hommes politiques notamment pakistanais !

Amritsar est en deuil

Cette ville du nord de l’Inde est connue pour être un centre religieux sikh. Mais de nombreux sikh se joignent à ce festival de Dussehra aux côtés des hindous. En général, cette célébration attire au moins 50 000 personnes. Cependant, pour des raisons encore inexpliquées, des feux d’artifices ont été lancés, notamment près des lignes de chemins de fer.

De nombreuses personnes avaient envahi les rails regardant le feu de l’effigie du démon Ravana lors du festival. Deux trains rapides seraient arrivés en même temps et sans avertir. Plus de 50 personnes auraient trouvés la mort.

Les indiens traversent toujours les voies de chemins de fer

Les images que nous avons tous en tête sont des trains qui avancent lentement et qui sont débordés de passagers. Certains s’agrippent sur le toit des wagons. Au début des années 2010, environ 6 000 personnes perdaient la vie rien que sur le réseau ferré de banlieue bondé de Mumbai.

Par ailleurs, un millier de personnes décédaient des suites de voitures surpeuplées, de collision entre trains ou de déraillements. Cela s’arrange peu à peu grâce à la modernisation du réseau ferré et l’arrivée des trains rapides.

Les chemins de fer auraient été prévenus

Navjot Kaur Siddhu, un politicien du parti du Congrès local qui était l’invité principal à la cérémonie religieuse, a déclaré que les célébrations avaient lieu dans la région chaque année et que les autorités ferroviaires étaient avisées de faire tourner les trains à basse vitesse. Ce ne fut pas le cas. Une enquête est en cours.

Les chemins de fer sont plus rapides qu’autrefois

Les chemins de fer indiens ont progressé comme bien d’autres domaines. Les trains sont plus rapides. Les espagnols testent le Talgo, entre Delhi et Mumbai, avec une vitesse de pointe de 150 km/h.

Selon les informations, 800 trains de type TGV seront fabriqués pour le réseau ferroviaire indien au cours des onze prochaines années dans le cadre d’une entreprise commune avec Alstom. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, et son homologue japonais, Shinzo Abe, ont posé récemment la première pierre du projet de train à grande vitesse Ahmedabad-Mumbai au Gujarat. Le projet de train à grande vitesse Mumbai à Ahmedabad sera basé sur le Shinkansen du Japon.

Il faut espérer que ces lignes soient protégées et que des informations régulières soient apportées au public. Les habitudes sont dures à perdre.

Serge Fabre





    1 commentaire pour “En Inde, une fête qui tourne mal

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Madagascar acte l’An 01 de son Tourisme

Madagascar acte l’An 01 de son Tourisme

1233 vues
22 mars 2019 1

Joël Randriamandranto, nouveau ministre du tourisme de Madagascar à la  prise de fonction du...

Au Mozambique, le peu de Tourisme balayé d’Est en Ouest

Au Mozambique, le peu de Tourisme balayé d’Est en Ouest

2323 vues
21 mars 2019 1

Le cyclone Idai a déclenché une « catastrophe massive » en Afrique australe, qui a touché...

Singapour lâche plus d’un milliard d’euros pour épater les touristes

Singapour lâche plus d’un milliard d’euros pour épater les touristes

2730 vues
20 mars 2019 0

Tous ceux qui passent ou qui restent à Singapour restent émerveillés par la qualité...