En Guadeloupe : De bons réseaux sociaux … mais toujours pas d’eau !


Début de saison prometteur dans l’archipel de Guadeloupe, marqué par l’arrivée des premiers touristes … mais aussi par l’apparition de mouvements sociaux. Sans oublier les démêlés judiciaires du nouveau président du CTIG qui peine, de surcroît, à rallier tous les professionnels à sa politique touristique.

Sur l’île papillon, les drapeaux rouges volent à nouveau au vent en ce début de mois de Novembre, plantés sur tous les ponts et ouvrages du réseau routier.

Histoire pour la toute puissante UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe) de se rappeler au bon souvenir des autorités et à celui des différents membres du gouvernement – Mesdames Bareigts et El Khomri ces derniers jours – lorsque ces derniers viennent arpenter cette région d’outre-mer.

sans eauLes mouvements citoyens sont eux aussi rentrés dans la partie. Plusieurs jours de suite, le véritable cordon ombilical qu’est la RN 1 sur Basse-Terre a été coupée durant des heures à hauteur de Capesterre-Belle- Eau. Ce qui a engendré de gigantesques bouchons et la colère des nombreux touristes qui rejoignaient Trois Rivières afin d’embarquer pour une journée sur les îles.

Colère quelque peu atténuée lorsque, comme nous l’avons fait, ils ont interrogé ces habitants sur le barrage édifié au pont sur la rivière Pérou. « Cela fait des semaines que nous n’avons pas d’eau au robinet monsieur ! Pourquoi ? A cause d’un conflit politico-administratif entre la Cie des eaux et la Communauté d’agglomération … ».

En bon métropolitain qui débarque, encore marqué par la teneur des dithyrambiques récents communiqués de l’Agence parisienne de communication du CTIG (1) dont celui sur la première place de la Guadeloupe en terme de réseaux sociaux (2), on ne se doutait pas que du côté des réseaux d’eau il y avait encore beaucoup à faire…

Le Président du CTIG dans la tourmente

D’aucuns se prennent néanmoins à espérer que les situations économiques et sociales ne viendront pas perturber une saison touristique qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

En 2015, les îles de Guadeloupe ont accueilli 512 000 touristes de séjour et 309 872 croisiéristes, soit une progression de 14 % par rapport à l’année précédente.

Cette progression est même encore plus surprenante si l’on s’en réfère à un comparatif sur les cinq dernières années : elle avoisine les 58 % ! C’est dire si les efforts portés sur la qualité du produit et sur l’image de la destination, tout comme les investissements consentis sur les marchés nord-américains et européens ont porté leurs fruits.

Les importants investissements des hôteliers afin de rénover leurs établissements et la construction d’infrastructures comme l’aéroport régional international ou le Mémorial ACTe ont assurément contribué également à cette embellie.

louis molinié-iles de guadeloupeNonobstant ce bon bilan et après les changements opérés à la tête de la Région suite aux élections de 2015, l’arrivée d’un nouvel exécutif au CTIG avec à sa tête Louis Molinié (photo), le maire de Terre-de- Haut Les Saintes, ne semble pas s’être inscrit dans le même élan. Les prédécesseurs de M. Molinié auraient trop dépensé, une critique que l’on a tendance à entendre de plus en plus lors de changements opérés au lendemain de scrutins régionaux ou autres…

Plus gênantes sont les oppositions que génèrent quelques pans de la politique touristique qu’entend appliquer le nouveau président. Sa détermination à mettre en place certains outils destinés essentiellement aux gîtes et autres hébergements alternatifs soulève des critiques de la part des hôteliers.

daniel arnoux-des hotels et des ilesEt certain, à l’image de l’emblématique patron du Groupe Des Hôtels et des Îles, Daniel Arnoux, ne se cachent plus pour clamer leur courroux.

« Ce n’est pas le métier d’un Comité de Tourisme ! Il ne faut pas se tromper, d’autant qu’il reste fort à faire dans des domaines qui sont, eux, de sa compétence… »

Le débat est lancé, à un moment même où le Président Molinié est soupçonné de délits d’ordre financier par la justice. Il y a quelques jours une kyrielle de gendarmes ont en effet débarqué aux Saintes et perquisitionné la mairie, le domicile de Louis
Molinié ainsi que des locaux associatifs.

« L’enquête a été lancée suite à des suspicions de détournements de fonds publics, faux administratifs, usages de faux administratifs, prises illégales d’intérêts, favoritisme ou encore enrichissements personnels »  a rappelé l’incontournable quotidien local, France Antilles, non sans omettre de préciser qu’il s’agit pour l’heure d’une simple enquête en préliminaire. Et que c’est seulement à son issue que le parquet de Basse-Terre avisera …

Des croisières au rêve américain

Parmi les sujets de satisfaction figurent l’embellie des croisières et le nombre croissant de touristes américains. Lundi dernier, c’est d’ailleurs un navire américain, le Viking Star (de la Cie Viking Cruises) qui a accosté à Pointe à Pitre et lancé la nouvelle saison.

sans eau-3Ce nouveau paquebot qui va sillonner la Caraïbe devrait faire 13 autres escales en Guadeloupe ces prochains mois.

Au programme également, les navires de Costa Croisières (Magica, Favolosa, Pacifica…) et de MSC (Poésia) qui cumuleront les escales d’autant que la clientèle locale est friande de ce type de produit. Et que c’est en Guadeloupe que le taux de pénétration de la croisière est l’un des plus élevés au monde !

Mais le nombre de croisiéristes américains reste cependant moindre, et c’est surtout grâce à la nouvelle desserte aérienne au départ de plusieurs villes des Etats Unis que ce marché a décollé.

La Guadeloupe en rêvait, Norwegian Airlines l’a fait (3). Pour cette saison ce ne sont pas moins de 12 vols par semaine entre les USA et l’archipel qui seront opérés.

Pour Willy Rosier, l’incontournable Directeur Général du CTIG, cette nouvelle donne est une aubaine car le faible coût du transport engendre une dépense de ces touristes américains plus importante sur place.

S’appuyant sur une équipe déterminée avec un bureau à Manhattan dirigé par Sandra Vénite, M. Rosier n’en est pas moins conscient que de gros efforts restent à entreprendre par les professionnels et la population afin de répondre aux attentes de cette clientèle qui recherche l’authenticité mais aussi un excellent service.

guadeloupeS’appuyant également sur d’excellentes retombées de presse aux USA, le directeur du CTIG n’a pas hésité ainsi à « convier » il y a peu les professionnels de l’archipel. Un guide intitulé « Americans Welcome », décrivant le profil du touriste américain et donnant quelques clés pour mieux le comprendre et l’accueillir, a ainsi été distribué.

Il n’en reste pas moins que la barrière de la langue demeure un obstacle. La formation, des personnels hôteliers aux chauffeurs de taxi en passant par tous les prestataires de services, à un minimum d’anglais s’avère comme une priorité. De même que la traduction de la signalétique dans les lieux publics.

Mais au-delà de ces ajustements, pour mieux accueillir les 30 000 américains attendus cette saison et aussi les quelque 800 000 autres visiteurs dont il convient de rappeler que 85 % viennent de France hexagonale, c’est une prise de conscience plus générale et un état d’esprit qu’il va falloir établir.

Les îles de Guadeloupe , leurs plages, leurs sites naturels, sont des bijoux. Mais leurs parkings sont bien souvent encore des dépotoirs. Et nous pouvons en témoigner, photos à l’appui.

Quant à la nonchalance et à la décontraction légendaire des guadeloupéens, elle ne doit pas laisser place à une forme de « je-m’en- foutisme » qui a tendance à exaspérer le touriste, qu’il soit américain ou français.

L’impéritie qui régnait samedi à la gare maritime de Bergevin pour les départs et arrivées des navettes maritimes en est un navrant exemple. Foire d’empoigne le matin à l’embarquement, et plus d’une heure d’attente -soit plus de temps que pour rallier Les Saintes à Pointe à Pitre- pour passer le soir les contrôles à l’arrivée …

Pour sûr, le zèle du seul agent de la PAF présent à cette heure là aura surpris plus d’un de nos compagnons d’infortune rencontrés sur l’Express des Îles …

Dont un américain qui nous avait confié qu’il n’avait pas eu d’eau dans son hôtel la veille ! Il pourra toujours se consoler en s’épanchant sur les réseaux sociaux.
De Pointe à Pitre pour La Quotidienne,
Jean BEVERAGGI

 

(1) L’Agence de marketing et de communication dans le tourisme « Article Onze » est dirigée par Sandrine Ledru. Son contrat avec Les îles de Guadeloupe arrive à expiration, un nouvel appel d’offre ayant été lancé.

(2)Les Îles de Guadeloupe ont remporté, pour la 3ème année consécutive, le Trophée Social Média 2016 dans la catégorie régions lors des 12 èmes Rencontres Nationales du e.tourisme à Pau.

Les Îles de Guadeloupe sont ainsi récompensées pour une présence forte sur les réseaux sociaux et soutenue toute l’année mais aussi par la réactivité de sa communauté en se plaçant en tête du classement des régions, devant Savoie Mont Blanc pour les départements et La Plagne pour les Offices de Tourisme.

(3) La compagnie Low-cost norvégienne opère des vols entre le continent américain et la Guadeloupe au départ de New-York, Boston, Baltimore, et a ajouté cette année Fort Lauderdale.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Performances hôtelières tourisme : comment les Régions françaises se démarquent encore

Performances hôtelières tourisme : comment les Régions françaises se démarquent encore

1140 vues
16 septembre 2019 0

« Les performances hôtelières en juillet dernier sont contrastées après un mois de juin particulièrement...

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

Pourquoi le géant chinois du Tourisme Ctrip va changer de nom ?

1761 vues
13 septembre 2019 0

Ctrip, une des premiers groupes de voyages au monde, a l’ambition de réaliser une...

Comment les incendies en Indonésie polluent jusqu’en Thaïlande

Comment les incendies en Indonésie polluent jusqu’en Thaïlande

1633 vues
12 septembre 2019 0

537 départs de feu auraient été détectés sur l’île de Sumatra mardi 10 Septembre,...