Du rififi au Carlton, en plein festival de Cannes


En plein festival du Film, le syndicat HCRC-CGT et le comité d’entreprise de l’hôtel phare de la Croisette entame une action judiciaire contre les dirigeants sur le déficit chronique de ce palace estimé à 1,6 M€ en 2016 pour un chiffre d’affaires de 55 M €.

L’action du syndicat vise à dénoncer l’action du groupe dirigeant (l’établissement appartient à un groupe qatari) qui vise à minorer les résultats de la société d’exploitation et notamment les montants de la redevance et honoraires groupe afin d’assécher les résultats de la société.

Le syndicat met en avant que tous les autres établissements de la Croisette affichent des résultats positifs.

Il semblerait que cette méthode comptable soit destinée à une optimisation fiscale au profit de la société propriétaire qatarie du Carlton qui souhaite réduire ses impôts.

D’autant que parallèlement le même groupe s’apprête à investir 200 M€ dans d’énormes travaux de rénovation et d’agrandissement du Carlton.

C’est notamment la construction de deux nouvelles ailes pour 37 suites et un vaste centre de conférence. Le tribunal de commerce de Paris se prononcera le 5 juillet s’il y a ou non un acte anormal de gestion.

MB





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques

Lyon passe devant Nice dans le top 10 des destinations touristiques

1586 vues
11 octobre 2021 2

La capitale de Gaules est largement plébiscités par les Français pour les vacances de...

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois

Pourquoi le Groupe Barrière pourrait perdre ses deux casinos cannois

2983 vues
4 octobre 2021 0

La ville de Cannes a lancé une consultation pour l’exploitation à l’automne 2022 des...

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes

Pourquoi Cannes Lions reste à Cannes

2086 vues
30 septembre 2021 0

Cannes Lions le plus grand salon de la création numérique et de la publicité...