Du golf à Palma au Son Gual, un tourisme qui roule au pas


Si parfois, on vous emmène au bout du monde pour évoquer un parcours de golf qui nous aura ébloui, aujourd’hui, on s’envole pour Palma de Majorque. Ce n’est pas très loin. Ce n’est pas très onéreux. On peut pratiquer du golf au moins 10 mois par an grâce à des conditions météorologiques privilégiées.

Nous sommes allés au Golf Son Gual

Le parcours n’est pas très loin de l’aéroport et vient de fêter ses 10 ans. C’est un homme d’affaires allemand, Andreas Pamer, qui avait pour rêve de réaliser un golf à Son Gual.
Il a choisi le célèbre architecte de terrains de golf, Thomas Himmel (photo ci-contre) pour que le rêve devienne réalité. Le concepteur allemand est très apprécié en Allemagne ou en Suisse.

Son cabinet avait été sélectionné pour le prestigieux Golf Country Club de Zurich. Himmel Golf Design avait été chargé de repenser et de restaurer son parcours de golf.

Tous les trous ont subi un lifting minutieux, tous les greens, les tees et les bunkers ont été restaurés et redessinés, et un projet de drainage complet et d’irrigation a été intégré. On évoquera sûrement un jour ce parcours !

Le Golf Son Gual est classé 7 ème en Espagne !

Le parcours magnifique, à la fois stimulant et agréable, pour un handicap élevé ou non. Le parcours se classe 7 ème meilleur en Espagne et 42ème en Europe par le « Top100GoldCourses.com ».
Le clubhouse pittoresque du parcours de golf est perché au sommet d’une petite colline et domine le 9ème et le 18e green. Un endroit parfait pour prendre un verre avant ou après une partie.

Le terrain était autrefois une terre agricole avec ses animaux

En parcourant les 700 000m² de terrain, il est difficile d’imaginer que c’était autrefois une terre agricole qui abritait autrefois 500 moutons, 200 vaches et 200 porcs.

Un majorquin habitant de longue date à proximité indique : « Je n’aurais jamais imaginé, connaissant ce pays quand j’étais petit, que cela deviendrait un si beau terrain de golf. C’est un Par 72 avec ses 18 trous ». La longueur du parcours est d’environ 6,6 km.

De nombreux pièges et un 18 ème terrible

Certains trous avec dès le départ des coups aveugles qui vous incitent quelque peu à continuer. Les fairways assez larges vous donnent toutes les chances de les réussir.

Les pièges à sable et à eau font ressortir plusieurs trous. De l’eau, de l’eau et encore de l’eau, avec quelques bunkers également. Cela mettrait à l’épreuve n’importe quel golfeur, quel que soit son niveau. Mais il faut dire qu’aucun ne se démarque plus que le dernier trou. Le 18ème trou est un véritable standard de championnat. Assurez-vous donc d’avoir plus de deux balles de golf à ce moment.

Difficile de trouver des points faibles

En ce qui concerne les installations, les vestiaires ultramodernes rendent le rituel d’après-match d’autant plus relaxant. Un vestiaire spacieux, moderne mais classique avec salles de bains, casiers et douches à l’italienne avec serviettes disponibles.

Que vous recherchiez certains des points faibles de votre jeu avant le tour ou que vous vouliez reprendre le putt que vous aviez manqué au dernier trou, dirigez-vous vers l’un des trois greens d’entraînement que Son Gual a à offrir.

Pour plus d’informations, visitez le site www.son-gual.com ou regardez le clip : https://youtu.be/SBFWhqA0Syw

Mais où dormir ? Pourquoi pas le « Castillo Hotel Son Vida »

Franchement, vous avez le choix et votre agent de voyages saura vous conseiller. De notre côté, nous avons opté pour l’hôtel Son Vida qui est l’une des options les plus exclusives de la région. Cet hôtel de 164 chambres situé dans un château du XIIIe siècle a une histoire qui a contribué à la réputation glamour de Majorque. On y trouve deux restaurants élégants et une belle cave à vin. Vous pourrez vous rafraichir dans une grande piscine avec vue imprenable sur la campagne. Vous trouverez des jardins impeccables. Les chambres donnent presque toutes sur les jardins. L’emplacement isolé
surplombant la baie de Palma se trouve à seulement 15 minutes de route de la ville colorée et animée de Palma.

Ce n’est pas donné mais quand on aime on ne compte pas …

Serge Fabre





    1 commentaire pour “Du golf à Palma au Son Gual, un tourisme qui roule au pas

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

Buenos Aires dans le tempo de sa croissance touristique

1209 vues
20 mai 2019 0

La capitale argentine, « la ville de toutes les passions », a accueilli 2...

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

Golf : Une Terre Blanche pour les amoureux de la petite balle

1682 vues
17 mai 2019 0

Le grand chic, c’est de taper la balle au golf à la Terre Blanche....

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

Tourisme en zones à risques, quelles précautions à prendre ?

1289 vues
14 mai 2019 0

Quand on voyage il faut s’informer des conditions de sécurité des destinations visitées. Les...