Du Co² à du C°n & C°, c’est de l’autocarapistouille… (suite)


Photo JP 2« Énn’fâ né prînde nos djins pôs des biesses *» diraient nos voisins belges…

Après avoir tenté d’y voir clair en balançant des grands coups de phares dans le brouillard des pollueurs de la circulation routière, il faudra viser plus juste et organiser des concerts de klaxons si on veut rendre à César ce qui lui revient.
Il faudra examiner à la loupe l’exagéré pour le mettre en relief face à l’exact… le juste… le précis… le transparent… le véritable… en s’inspirant de l’exemplarité comportementale de nos responsables politiques actuels.

Pour atteindre cet objectif, çà suppose pas forcement de jeter la pierre à tout ce qui roule ( sans amasser mousse ) mais de prendre aussi en compte toutes les fumées, que dis-je… tous les nuages qui nous enveloppent… mesurer celles qui s’élèvent au dessus des cargos, celles balancées par les cheminées des beaux bateaux de croisières, catapultées au cul des réacteurs des Boeing et autres Airbus, aux échappements des automotrices de TER et de tous les engins indispensables à nos déplacements… autres qu’automobiles, camions et autocars… cibles trop fragiles et si visibles qu’elles sont toujours pointées du doigt.

Juste pour te faire une petite idée des dégagements évoqués et pourtant exempts de pub, t’as qu’à aller espionner le démarrage d’un TER à la gare de Lyon, par exemple, foutre un coup de jumelles sur un ferry au départ du port de Marseille ou te délecter du voile délicat qui flotte au cul d’un réacteur d’avion quand il met les gaz en décollant de Roissy… t’es complètement rassuré, car tu piges d’un coup et vite fait que c’est pas ta petite diesel qui encrasse les poumons du voisin…
Le vieux gars, il peut roupiller tranquille à côté de madame, la fenêtre et la bouche grande ouverte quand tu démarres en pleine nuit…

Et, rien qu’entre nous, faut pas le répéter… non seulement on leur fout une paix royale aux biggest… mais, il parait qu’en plus, les prix des carburants qu’ils utilisent pour leurs gros machins ne sont pas franchement comparables à ceux pratiqués à ta pompe de quartier. Il parait même que ce serait à cause de çà que c’est compliqué de changer les modes de propulsion… Faut pas trop se biler… l’énergie solaire restera encore pour quelque temps réservée aux radiateurs électriques des africains, les rotations d’éoliennes aux frigidaires des esquimaux… Et pis c’est tout !

Et s’il y a les domaines qu’il est aisé de désigner du doigt… d’autres sont pieusement et silencieusement épargnés.
Auriez-vous une seule fois entendu évoquer les nuisances générées par les matériels de guerre, par les super monstrueux engins de travaux publics de toutes sortes, par les navettes spatiales quand elles poussent cet énorme soupir de feu sur la rampe, comme d’ailleurs tous les autres joujoux pas sympas du tout qui balancent dans l’atmosphère… « atmosphère, atmosphère » (comme Arletty qui répond à Louis Jouvet).

C’est rien de le dire, mais ces joujoux là, purée… on pourrait bien les badigeonner en vert, ces usines à gaz polluants sur roulettes qu’on pointe jamais dans le viseur, c’est juste impossible de les empêcher de cracher à tout va et de nous noircir la goule… Alors franchement, on ne nous dit pas tout ? Y doit bien rester quelques mystères qui trainent dans l’air… pollué ?

Tu sais, j’te dis çà parc’que t’es un copain… Si j’avais été un peu plus gonflé, j’aurai demandé à mon conscrit Dietrich M. (alias Red Bull qui met un taureau dans ton moteur) de m’autoriser à faire le grand saut depuis sa capsule, pour plonger à la rencontre de notre planète dans les bras du beau Félix Baumgartner…

Ah, non mais … qu’est ce que tu vas chercher ? Pas de çà chez nous, hein ! Certainement pas pour découvrir de nouvelles sensations dans les bras d’un mec en plongée sidérale, non mais des fois !

Non, mais je disais que çà doit être du délire, juste une fois dans sa vie, de se balancer à 40 kilomètres au dessus du plancher des vaches… de voir ce que représente notre France, petite fiente de diptère posée sur ce ballon pas rond de la planète bleue…

Car tu vois… çà m’aiderait peut être à piger quelque chose… toujours selon mes fameux problèmes de vases communiquant à résoudre… Tu fais du tri sélectif impeccable au nord… tu filtres la méditerranée à tout va de ton côté ! Pendant ce temps là, des camions-bennes déversent des tas d’ordures sur les rives sud de la même mer… Le nuage nucléaire de Tchernobyl se dirige vers l’ouest ?… Mystère, il se heurte au mur des frontières françaises ? Sans conséquence… On se débarrasse des véhicules polluants en Europe ?… On les retrouve illico dans les pays en voie de développement.
Qu’est ce que t’en penses toi, le continent Africain… vu d’en haut, çà ne doit pas être très loin de « cheu » nous, non ?

Et y’a peut être même rien de prévu pour préserver le monde de leurs déjections ?
Alors, comme dit au début « on prendrait t’y pas les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, des fois ? »*

Et nos moteurs Euro VI ? la Semaine prochaine !

(A suivre )

Jean-Pierre Michel





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Resaneo et Aerticket ensemble le plus loin possible

Resaneo et Aerticket ensemble le plus loin possible

982 vues
10 décembre 2019 0

Resaneo et Aerticket créent une Joint-venture pour mutualiser leurs contrats aériens : « Au...

Comment Hotelbeds et easyJet Holidays veulent tout casser en Europe

Comment Hotelbeds et easyJet Holidays veulent tout casser en Europe

1366 vues
6 décembre 2019 0

Hotelbeds a annoncé ce mercredi un accord stratégique avec EasyJet holidays pour un contrat...

Le grassois MagicStay ambitionne d’être le Airbnb des voyageurs d’affaires

Le grassois MagicStay ambitionne d’être le Airbnb des voyageurs d’affaires

1171 vues
5 décembre 2019 0

Avec plus de 500 000 offres d’hébergement, la plateforme de location d’appartements pour les...