Doublé historique pour MSC depuis Marseille


MSC Croisières peut s’enorgueillir d’être le premier croisiériste au monde à faire partir deux navires pour deux croisières Tour du Monde le même jour, et du même port. Ce vendredi 6 janvier le MSC Poesia et le MSC Magnifica ont quitté le terminal des croisières du port de Marseille pour entamer leurs longs périples de près de quatre mois de navigation (119 et 117 jours respectivement) sur les mers et océans du globe. Leur seule et unique étape commune les emmènera pour un jour jusqu’à Barcelone qu’ils quitteront samedi après avoir embarqué les derniers participants espagnols. Les Allemands et les Italiens ayant été embarqués au cours des deux journées précédentes aux escales de Gènes et de Civita Vecchia (Rome).

De Marseille le MSC Poesia mettra le cap à l’Ouest vers le détroit de Gibraltar, Funchal et l’Atlantique en direction des Antilles et du Canal de Panama… tandis que le MSC Magnifica après le passage de Gibraltar fera escale à Lisbonne avant de mettre le cap vers l’Amérique du Sud et la région du Cap Horn… Ces 2 tours du monde aux programmes différents vont les emmener chacun dans plus de 30 pays avec près de 53 escales exceptionnelles pour le MSC Poesia et 43 pour le MSC Magnifica.

Pour marquer le succès de ce double départ, Patrick Pourbaix, le Directeur Général de MSC Croisières France, accompagné de ses deux directeurs commerciaux Gianluca Martini et Gilles Chauvet (France Nord et France Sud), avait fait le déplacement pour saluer les équipages et les passagers.

La Quotidienne a pu les accompagner à bord des deux navires qui avec 2 500 passagers chacun affichaient complet.

Bien que les premiers rendez-vous au terminal pour les traditionnelles formalités d’embarquement aient été fixées à 11h, les employés du port ont eu la surprise de voir que dès 4h du matin, des passagers attendaient devant les grilles fermées du port de croisière !

Cependant ils ont dû attendre leurs horaires de convocation tranquillement comme tous les autres passagers qui eux avaient suivi les consignes horaires. On sentait une certaine euphorie pendant cette petite période d’attente chez ceux qui savaient qu’ils partaient pour ce qui serait sûrement « Le » voyage de leur vie.

MSC n’avait pas oublié que le jour du départ était aussi le jour de l’Epiphanie, alors la compagnie avait commandé à un grand pâtissier marseillais plus d’une centaine de grandes galettes des rois qui ont été partagées avec tous dans le hall d’attente. Une attention qui a été fortement appréciée par les passagers, un petit avant-goût de la qualité du service attentionné qui allait les accompagner pendant ces 4 mois de voyage.

Pour Patrick Pourbaix, ce double départ avait une saveur particulière, car si ces deux tours du monde affichaient complet avec au total un peu plus de 5.000 passagers, les français y étaient les plus nombreux avec 1.300 passagers suivis par les allemands et les espagnols., les italiens n’occupant qu’une petite 4ème place.

Etonnamment nous disait-il, la France, même si elle progresse à grand pas, n’est pas le premier marché européen de la croisière, mais depuis le début des croisières « Tour du Monde », elle y occupe systématiquement la première place.

Et cocorico supplémentaire, 94 % de ces passagers français ont choisi d’embarquer pour les 4 mois de la croisière complète.

Cet engouement des français pour ces longues croisières qui permettent de parcourir les plus beaux lieux de notre planète de manière très confortable, est peut-être lié à une tradition bien française d’attirance pour la culture et la découverte. En tout cas cela se ressent déjà dans les réservations pour le prochain tour du monde de 2024.

Autre exemple de cette attirance française, parmi les passagers qui embarquaient à Marseille, plus d’une quarantaine de français avait déjà fait la première croisière en 2019 et formait comme un petit club heureux de se retrouver pour cette deuxième expérience.

Si la grande majorité de ces voyageurs sont des retraités, il y avait une sympathique famille française avec trois enfants dont l’ainé est âgé d’à peine 9 ans. Le petit dernier du haut de ses 3ans et demi devrait pouvoir être inscrit au Guinness des Records car il devrait être le plus jeune voyageur au monde à avoir bouclé 2 tours du monde en bateau avant l’âge de 4 ans.

Il n’avait même pas six mois lorsque sa famille a embarqué pour la première croisière tour du monde de MSC en 2019.

Pour Patrick Pourbaix, l’année 2023 devrait être une année qui va effacer la période Covid et qui va couronner les décisions stratégiques d’avoir conservé toutes ses équipes commerciales même au plus fort de la pandémie, car les chiffres sont là.

A fin décembre les chiffres de la saison hiver 2022-2023 qui n’est pas terminée, avaient déjà dépassé de +10 % ceux de la même saison de 2019… Et il prévoit au vu des réservations actuelles pour l’été 2023, que d’ici fin février les chiffres de l’été 2019 seront déjà atteints.

Il est vrai qu’avec l’arrivée cette année de quatre nouveaux bateaux avec leurs toutes nouvelles technologies, et de l’impact que rajoute l’utilisation de deux navires dont le tout dernier MSC World Europa comme base hôtelière de luxe à Doha pendant la Coupe du Monde au Qatar, MSC Croisières se positionne comme un leader de l’industrie des croisières, tandis que certains de leurs concurrents ont été amené à réduire leur flotte en se séparant de bâtiments plus anciens.

MSC va réceptionner l’Euribia au printemps, c’est le cinquième et dernier navire de la classe Meraviglia, mais grande nouveauté écologique il sera propulsé au GNL, gaz naturel liquéfié.

Bien qu’en forte progression la croisière n’a pas pénétré le marché français au même niveau que chez nos voisins d’outre-Rhin par exemple.

Pour améliorer encore plus les résultats Patrick Pourbaix qui sait que le départ d’une grande partie du personnel des agences de voyage pendant la pandémie à amener à une baisse importante auprès des nouveaux agents de voyage de la connaissance des spécificités de la croisière, veut redresser la barre en organisant un maximum d’accueil et de Fam Trips pour les agents.

Emmener des agents de voyage pour une croisière de formation de 3 à 7 jours à bord d’un navire MSC est de loin le meilleur moyen d’en faire de véritables ambassadeurs den la marque auprès de leurs clients. Bien connaitre le produit est la base même d’une bonne vente.

La Quotidienne avait ainsi pu suivre un FAM Trip d’une cinquantaine d’agents de voyage pendant une semaine en Méditerranée occidentale à bord du MSC Seaview et il est évident qu’au retour ils étaient tous devenus capables de présenter en toute objectivité et avec un certain enthousiasme, la réalité d’une croisière MSC à de futurs passagers.

Frédéric de Poligny





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Interhome parie sur le Danemark

Interhome parie sur le Danemark


30 janvier 2023 0

Dans le cadre de son partenariat stratégique avec Sol og Strand, loueur de logements...

La nouvelle brochure Fram pour cet été est disponible

La nouvelle brochure Fram pour cet été est disponible


27 janvier 2023 0

Au programme, une offre variée de séjours pour se ressourcer au soleil et faire...

Les catalogues Voyamar Eté 2023 sont en agences de voyages

Les catalogues Voyamar Eté 2023 sont en agences de voyages


26 janvier 2023 0

Les brochures présentant la production Voyamar pour l’été 2030 sont arrivées dans les agences...