Despegar veut décoller à la bourse de New York


Ceux qui comprennent la langue espagnole savent que Despegar veut dire décoller. Et Despegar.com est sûrement la plus importante agence en ligne d’Amérique du Sud. Elle devrait être ces prochains jours introduite en bourse et cette opération va satisfaire non seulement son actionnaire principal mais également le géant américain Expedia qui possède une part du capital.

Despegar.com une affaire qui marche

En 2016, Despegar.com a généré un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de dollars et un bénéfice net de 17,8 millions $. L’entreprise aurait 4 millions de clients. Au cours des six premiers mois de 2017, le niveau des réservations brutes a été de 2,1 milliards $ et le bénéfice net était de 18,5 millions $.

Despegar.com a été fondée en 1999 et emploierait aujourd’hui 2 781 personnes. On connait au moins une agence en ligne espagnole qui aimerait avoir d’aussi beaux résultats. Despegar est une marque mondiale et son autre marque Decolar, est la marque pour le marché brésilien.

L’actionnaire majoritaire ne fait pas dans la dentelle

Le fonds spéculatif « Tiger Global » possède 57,3 % de la société. Ils n’ont pas hésité une seconde à licencier du jour au lendemain le fondateur (Roberto Souviron). La raison invoquée est qu’il traînait des pieds pour la mise en bourse de l’entreprise. Il a été remplacé par Damián Scokin (photo), qui a travaillé pendant 11 ans chez McKinsey.

De 2012 à 2015, il a été notamment le patron de LATAM, où il était chargé de diriger la fusion et le processus d’intégration de LAN Airlines et TAM. Il a donc moins d’états d’âme que son prédécesseur.

La capitalisation boursière dépasserait le milliard de dollars

La société devrait émettre 12.800.000 actions à un prix qui se situerait entre 23 et 26 dollars US par action. Despegar.com a une capitalisation boursière espérée de 1,4 milliard $ et les actionnaires espère lever au moins 314 millions de dollars.

Expedia devrait se satisfaire de cette IPO

Expedia avait pris une participation de 16,4 % en 2015 pour 270 millions de dollars. Cette introduction en bourse devrait amplifier le montant investi. Expedia se serait engagé à ne pas racheter d’actions dans les trois années à venir. Nous observerons ce que décidera le nouveau PDG d’Expedia.

L’achat à crédit des voyages est très commun là bas

C’est une vraie spécialité des agences de voyages en Argentine ou au Brésil. C’est très étonnant par rapport à ce que nous connaissons en Europe. Les différentes banques proposent via leur carte de crédit de payer le billet d’avion ou autres prestations en 12 ou 18 mois. Vous pourrez voir les offres des banques en cliquant : http://www.viajobien.com/promo-list

Une introduction en bourse pour des acquisitions …

Les actionnaires de l’entreprise affirment que Despegar utilisera une partie des fonds levés pour réaliser des acquisitions et entrer dans de nouveaux marchés. Dans l’ensemble, il y a beaucoup de facteurs de croissance qui œuvrent en faveur de Despegar mais il y a aussi des risques par rapport à l’économie globale en Amérique Latine.

Et Despegar sera peut-être tentée de venir en Espagne. Qui sait ?

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Le groupe hôtelier Nehô Group adopte la plate-forme SiteMinder

Le groupe hôtelier Nehô Group adopte la plate-forme SiteMinder

959 vues
20 septembre 2019 0

SiteMinder est une plateforme mondiale d’acquisition de clients pour le secteur hôtelier. Nehô Group,...

L’américain Pros rachète Travelaer à Sophia Antipolis

L’américain Pros rachète Travelaer à Sophia Antipolis

1702 vues
19 septembre 2019 0

Encore une belle pépite de la technologie du voyage créé à Sophia Antipolis qui...

Cockpit- Aerticket creuse l’écart

Cockpit- Aerticket creuse l’écart

1202 vues
17 septembre 2019 0

Leader en Europe de la vente de billets d’avions BtoB et présent dans 11...