Des touristes de plus en plus branchés et écolos


Le GDS Amadeus vient de publier une enquête, dans laquelle il identifie quatre «tribus de voyageurs» qui continueront à se développer au cours des dix prochaines années, en fonction des «forces de changement qui transformeront les voyages» , ainsi que de leurs traits personnels et de leurs comportements.

Ainsi, les « Experience Seekers » sont des voyageurs qui veulent « essayer et voir » pendant leurs voyages, ainsi que dans leur vie. 44 % n’ont pas d’enfants et ont des revenus moyens ou élevés avec des options de travail flexibles. Ce groupe est le plus enclin à agir de manière impulsive, donc ils ne planifient pas trop leurs voyages. De même, ils sont ouverts aux nouvelles technologies « accélérant » certains aspects de leur parcours et nombreux sont ceux qui attendent des solutions d’intelligence artificielle en milieu aéroportuaire.

Le deuxième groupe est celui des « Memories Makers » , dont le but lors de la visite des lieux est d’en tirer une expérience inoubliable. 44 % ont 42 ans ou plus et ont des coutumes fixes lors de leurs voyages. Dans son cas, les gens passent avant la technologie et la durabilité, et ils se sentent déjà à l’aise avec les installations existantes. Cependant, ils s’intéressent à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée, et ils espèrent bénéficier de ses attributs avant d’acheter un voyage dans le futur.

La tribu des ‘travel Tech-fluencers‘ est celle qui appartient aux jeunes voyageurs d’affaires, dont 48 % ont moins de 32 ans et leur vision de la vie est représentée par le nombre d’appareils technologiques avec ceux qui comptent.

Cependant, il y a un décalage entre ce qui les passionne et ce qui les inquiète dans le domaine de la technologie et des voyages.

Beaucoup cherchent à voyager durablement, mais sont plus conscients de cet aspect dans leur mode de déplacement que là où ils séjournent.

Enfin, les « Pioneer Scouts » vivent sur la voie rapide à la recherche de leur prochaine aventure. 82 % ont entre 23 et 41 ans et, bien qu’ils aiment planifier, ils n’ont pas peur du risque et sont ouverts à de nouvelles expériences.

Ils sont le groupe le plus influencé par les valeurs durables dans leurs décisions. Ils sont également à l’aise avec les méthodes de paiement virtuelles et, à l’avenir, ils adopteront les crypto-monnaies ou les paiements dans des environnements de réalité virtuelle.

Decius Valmorbida, président d’Amadeus Travel, assure que le secteur pourra satisfaire tous les groupes puisque « nous pouvons proposer des voyages plus personnalisés qui répondent aux besoins des différents types de voyageurs, que ce soit le désir de rapidité, de confort, de tranquillité ou d’excitation grâce à l’utilisation des nouvelles technologies.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Fructueuse participation touristique française au salon IPW de Los Angeles

Fructueuse participation touristique française au salon IPW de Los Angeles

2351 vues
24 mai 2024 0

Lors du grand salon du tourisme américain IPW qui se tenait cette année à...

Air France se met aux petits soins pour ses passagers

Air France se met aux petits soins pour ses passagers

2258 vues
23 mai 2024 0

À compter du 11 juin prochain, Air France proposera à Paris-Charles de Gaulle de...

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?

Barrer la vue sur le mont Fuji, la solution pour empêcher le Sur tourisme ?

2546 vues
22 mai 2024 0

Une ville japonaise vient de commencer, hier mardi 21 mai, à installer une grande...