Des Stations-service volantes pour les avions de ligne


Ravitailler en carburant des avions de ligne en vol, peu après le décollage, pourrait permettre d’économiser jusqu’à 20 % de carburant, affirme un groupe de recherche suisse. Sans altérer les conditions de sécurité et de navigabilité actuelles.

« Des réservoirs pleins au décollage reste toujours un gros handicap, a indiqué hier dans un communiqué la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW).

Le kérosène représente en effet près d’un tiers du poids total. Ravitailler l’avion lorsqu’il a atteint son altitude de croisière, soit 10 000 mètres, paraît donc tout à fait réaliste.

A l’heure actuelle la procédure en vol n’est utilisée que dans l’aviation militaire. Dans le cadre du projet RECREATE (Research for a CRuiser Enabled Air Transport Environment), les chercheurs de la ZHAW ont creusé pendant trois ans la faisabilité d’un tel concept pour le trafic civil.

Des avions ravitailleurs emportant de quoi faire le plein de trois à cinq avions de ligne tourneraient en boucle à des endroits bien précis.

D’après Leonardo Manfriani, chef du projet à la ZHAW, ces stations-service volantes devront être d’une part suffisamment loin des zones habitées, d’autre part à proximité immédiate des principaux couloirs aériens.

« Notamment au large du Canada, au sud du Groenland, pour les vols transatlantiques« , précise-t-il, .

Selon les calculs des chercheurs, l’économie de carburant possible est de 2 0%.

Les chercheurs démontrent montre que les exigences actuelles de navigabilité et de sécurité peuvent être remplies. Avec de surcroît, un supplément de confort : des vols intercontinentaux sans escale deviendraient également possibles pour des avions plus petits.

Et bonne nouvelle, « cela réduirait les émissions sonores autour des aéroports: plus l’avion est lourd au décollage, plus le bruit est important », indique encore Leonardo Manfriani.

La procédure est techniquement faisable, selon les chercheurs. Des pilotes ont testé sur simulateur le ravitaillement en vol, qui devrait être entièrement automatisé.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi la politique des USA fait souffrir le tourisme aux Caraïbes

Pourquoi la politique des USA fait souffrir le tourisme aux Caraïbes

1453 vues
22 janvier 2021 0

La plupart des grandes chaînes hôtelières européennes font face avec frustration à l’aggravation de...

Transport aérien pour le tourisme : Le « Low Cost » a t-il encore un sens ?

Transport aérien pour le tourisme : Le « Low Cost » a t-il encore un sens ?

3002 vues
21 janvier 2021 1

L’aventure Norwegian est pliée tout au moins pour ce qui concerne le long courrier....

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

Tourisme à la montagne : une journée cruciale aujourd’hui pour tous les professionnels

1469 vues
20 janvier 2021 0

Tous les professionnels du tourisme à la montagne, les moniteurs de ski, les écoles,...