Des Français moins nombreux à partir en vacances, mais qui dépensent davantage


Les Entreprises du Voyage, le syndicat des professionnels français du tourisme, vient de présenter les résultats de son dernier observatoire des vacances des français. On y apprend notamment qu’en 2022, les opérateurs de voyages (agences physiques et en ligne, tour-opérateurs…) ont réalisé un chiffre d’affaires équivalent à celui de 2019 alors que le nombre de vacanciers utilisant leur intermédiaire a chuté de 16 %.

Même tendance pour l’hiver 2023

Cette tendance s’accentue pour les réservations relatives à l’hiver 2023 : le chiffre d’affaires est en très léger retrait (-2 %) et le nombre de dossiers recule de 30 %.

Pour Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage : « les Français qui prennent des vacances dépensent plus, pour au moins trois raisons :
-l’augmentation des prix, en particulier ceux du transport aérien ;
-Le « revenge travel » : après deux années d’entraves aux déplacements, on se lâche.
-Le léger allongement de la durée des séjours.

En revanche une partie de la population qui accédait aux vacances procède à des arbitrages en faveur du pouvoir d’achat, au détriment des vacances. »

A part l’excellente performance de la République Dominicaine et le retour en grâce de l’Egypte cet hiver, il n’y a pas de nouveautés en matière de destinations : Espagne, France métropolitaine et Grèce se partagent le podium 2022, alors que la France, l’Espagne, la République Dominicaine, l’Egypte et le Maroc forment le « top five » de l’hiver.

On note cependant que les destinations moyen-courrier ont le vent en poupe : + 13 % en chiffre d’affaires en 2022 et + 26% cet hiver.

Ainsi la part des dossiers moyen-courrier est passée de 58 % en 2019 à 64 % en 2022 et de 33 % lors de l’hiver 2019 à 41 % cet hiver.

Cela peut s’expliquer par les mauvaises performances des destinations d’Asie et par le fait que les pays situés à moins de cinq heures d’avion permettent un retour précipité au cas de problème de santé.

La progression des destinations moyen-courrier s’est effectuée, en 2022, au détriment des destinations long-courrier qui passent de 24 % à 19 % des dossiers ; et de la France, cet hiver, qui ne représente plus que 19 % des dossiers, contre 25 % lors de l’hiver 2019.

Peut-être en raison du faible enneigement qui n’a pas incité à réserver des vacances à la montagne.





    1 commentaire pour “Des Français moins nombreux à partir en vacances, mais qui dépensent davantage

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Selectour lance Cockpit, sa chaîne de Podcasts

Selectour lance Cockpit, sa chaîne de Podcasts

2024 vues
8 février 2023 0

Le réseau Selectour lance une chaîne de podcasts, appelée Cockpit pour partager des récits...

Le tourisme en Indonésie bientôt en workshop AGV

Le tourisme en Indonésie bientôt en workshop AGV

2350 vues
31 janvier 2023 0

Le Workshop B2B Tourisme en Indonésie est de retour le 2 & 3 mars...

Forces de ventes Selectour à Jeddah : une belle parenthèse enchantée

Forces de ventes Selectour à Jeddah : une belle parenthèse enchantée

2886 vues
30 janvier 2023 0

Yachts de luxe sur la mer Rouge, snorkeling devant les coraux et les poissons...