Des Entreprises du voyage inquiètes pour 2020 ? Jean-Pierre Mas répond


Lors de ses vœux à la profession au début de ce mois, jean-pierre Mas, le président du syndicat, avait souligné le caractère risqué et précaire de l’année 2020 pour certaines entreprises du tourisme impactées par le traumatisme post faillite Thomas Cook/XL airways/Aigle Azur. Il est revenu sur le sujet hier lors d’un entretien avec La Quotidienne.

« Je ne suis pas pessimiste, le marché du voyage va selon moi continuer à progresser. Les voyageurs voyageront sans doute différemment mais avec des fréquences plus élevées ».

Par contre, nous n’avons pas encore perçu les conséquences du sinistre Thomas Cook sur notre éco-système et il est fort probable que nous allons assister à des défaillances de tour opérateurs et de distributeurs agences de voyages.

Pour les tour opérateurs, l’APST en prenant en charge les départs des clients, a largement facilité la tache des voyagistes tandis que les distributeurs devront être pénalisés car les acomptes versés aux réceptifs à l’étranger, voire aux hôteliers ne seront évidemment pas remboursés.

Il y a un fort risque sur l’éco-système avec également la faiblesse des compagnies aériennes et l’absence de responsabilité en cas de défaillances. De ce point de vue, le système est complètement inégalitaire.

La politique de l’autruche

Les agences de voyage possèdent des systèmes de garantie pour les acomptes de leurs clients ce qui n’est pas le cas dans le transport aérien.

Je regrette que l’IATA utilise la politique de l’autruche pour gagner du temps. Nous allons protester contre la position dominante de Iata et sur leur non-responsabilité à l’égard des passagers. Nous avons rendez-vous la semaine prochaine avec le ministre des transports pour aborder le sujet.

Un coup de main des politiques ?

Jean Baptiste Lemoine, aux Affaires étrangères, connait bien le secteur du tourisme et c’est un atout pour les professionnels.

Par contre, le ministre de l’économie Bruno Lemaire ne semble pas pour l’instant s’intéresser sérieusement à nos métiers qui représentent rappelons-le 7 % du PIB national.

Nos préoccupations dépassent d’ailleurs le cadre franco-français et sont relayées au niveau européen par l’Ecta qui a déposé plainte elle aussi contre Iata pour abus de position dominante.

Une addition salée

Les dernières défaillances de compagnies aériennes (Aigle Azur, XL Airways) auront coûté quelques dizaines de millions d’euros aux professionnels du tourisme mais par contre plus de 100 millions d’euros aux usagers-passagers.

Quand à la faillite de Thomas Cook France, elle aura coûté au final entre 40 et 50 millions d’euros à l’Apst. C’est Colossal ! (et elle aura coûté en Allemagne plus de 450 millions d’euros, ndlr).

L’Apst en première ligne

L’Apst est indispensable à notre éco-système. Nous sommes dans une phase de fort renouvellement de la profession et nous avons absolument besoin de l’APST.
Avec le soutien de la DGE, il faudra évidement faire évoluer l’association et probablement nouer des partenariats avec des grands financiers tels la BPI ou la Caisse des Dépôts.

C’est indispensable car il ne faut pas casser la dynamique de ces jeunes qui rentrent dans la profession avec un regard neuf, des idées innovantes et de nouveaux outils technologiques sophistiqués.

Les EDV et l’aspt accompagnent la profession et soutiennent toutes les bonnes initiatives.

Propos recueillis par PR





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

ADP reprend la première place mondiale : pourquoi, comment ?

ADP reprend la première place mondiale : pourquoi, comment ?


26 février 2020 0

Grâce à une participation majeure, ADP (Aéroports de Paris) reprend sa première place en...

Tourisme et Transport aérien : Vers la fin du modèle OTA ?

Tourisme et Transport aérien : Vers la fin du modèle OTA ?


25 février 2020 1

Il n’est pas inutile de rappeler brièvement la relation que le transport aérien entretient...

Pourquoi les touristes des îles Canaries ont été totalement isolés ce week-end ?

Pourquoi les touristes des îles Canaries ont été totalement isolés ce week-end ?


24 février 2020 0

Il faut bien reconnaître que pendant nos mois d’hiver, les touristes sont nombreux à...