Des Bugatti de rêve depuis déjà 110 ans


En 2019, Bugatti fête ses 110 ans. Une histoire riche et haute en couleurs pour la marque automobile française, fondée en Alsace en 1909 par Ettore Bugatti qui se distingue à la fois par son design et par son innovation d’ingénierie. Cet été, la Cité de l’Automobile de Mulhouse rend légitimement hommage à la créativité hors du commun de la famille Bugatti et au tempérament hors norme des voitures portant ce nom.

L’exposition présente supercars contemporaines et bolides historiques, entre passé glorieux et futur audacieux. Des objets uniques, des archives rares, et des véhicules exceptionnels mettent en perspectives les influences et les rapports intimes entre les membres de la famille Bugatti, puis les acteurs successifs de cette saga industrielle, pour illustrer l’identité unique des voitures les plus spectaculaires de l’histoire de l’automobile, de la légendaire « Royale » à nouvelle Bugatti Divo.

La Cité de l’Automobile, abritant la plus importante collection Bugatti au monde, rend hommage à la marque française en ouvrant exceptionnellement ses portes à des créations récentes et contemporaines de l’usine de Molsheim, au premier rang desquelles la Bugatti Divo, mais aussi les modèles Veyron, Galibier, Chiron ou EB 110, pour leur permettre de dialoguer librement avec les figures majeures de sa collection, telles la Bugatti « Royale » coupé Napoléon, une rare Bugatti Type 57 S « Atalante », Type 32 « Tank », Type 51 de Grand Prix, ou la très rare voiture de course Type 251.

La présentation suit un ordre chronologique, mettant en lumière la pensée et le travail de cinq figures de l’histoire de la marque française. Ettore Bugatti, le fondateur, porté par l’héritage artistique de son père, Carlo Bugatti, et entouré de la créativité de son frère, le sculpteur Rembrandt Bugatti.

Puis, Jean Bugatti, le premier fils d’Ettore Bugatti qui aurait eu, lui-aussi, 110 ans cette année. Roland Bugatti prendra la relève dans les années 50, non sans panache.

Puis, il faudra attendre 1991 et la renaissance de Bugatti, grâce à la passion créatrice de l’entrepreneur italien Romano Artioli.

Depuis 1998, Bugatti est revenu sur le devant de la scène automobile mondiale, à la place que la marque mérite, notamment grâce à la démarche visionnaire de Ferdinand Piëch. L’exposition permet une approche transversale de ces cinq périodes.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Degas, éloge à un bon gars

Degas, éloge à un bon gars

656 vues
18 octobre 2019 0

Sur toute sa carrière, de ses débuts dans les années 1860 jusqu’à ses œuvres...

Au Monastère de Saorge, dans le calme du baroque

Au Monastère de Saorge, dans le calme du baroque

787 vues
11 octobre 2019 0

Le monastère de Saorge est un ancien monastère catholique située à Saorge, en France....

Rouen prend l’air et la chanson

Rouen prend l’air et la chanson

919 vues
4 octobre 2019 0

2019 est une année extrêmement riche en événements musicaux pour la Normandie avec trois...