De la consolidation dans l’air chez les comparateurs


Beaucoup opérations importantes concernant des comparateurs dans le tourisme on eu lieu au cours de 2016. On se souvient également quequelques années auparavant  la SNCF avait revendu (en 2013), Liligo à Odigeo. Et un peu plus tard, ce même Liligo reprenait VoyagerMoinsCher tandis qu’en 2015, le brillant Jean Pierre Nadir, cédait 57 % du capital d’EasyVoyage à la société Webedia. Aujourd’hui en 2017, Priceline vient à son tour de mettre un autre comparateur dans son panier.

Quelques bouleversements en 2016

Il y a eu notamment l’introduction au Nasdaq de Trivago par Expedia. L’opération n’aurait pas été à la hauteur de ce qu’espérait la société américaine.

Il y aura eu également le rachat de Skyscanner par le chinois Ctrip avec un investissement de plus d’un milliard d’euros, trop cher payé, selon les analystes…

Cette fois, c’est Priceline qui s’achète Cheapflights-Momondo

Le Groupe Priceline, déjà propriétaire de Kayak, vient de s’offrir Cheapflights -Momondo pour 550 millions de dollars. Les approbations réglementaires sont nécessaires pour conclure cette acquisition qui devrait normalement être finalisée à la fin de 2017.

Momondo avait déjà fait l’objet d’une reprise en 2011

C’est Cheapflights qui avait racheté Momondo en 2011. L’anglais Cheapflights était un des premiers sites comparatifs en 1996.

Momondo a été créée par des ingénieurs danois en 2006.

En 2014, un fond d’investissements (Great Hill Partners) prenait une participation dans Cheapflights afin de permettre à l’entreprise de se développer.

Plus de 100 millions de visites sur les sites

Selon Cheapflights Media, Momondo et les sites Cheapflights auraient reçu 115 millions de visites à travers 15 pays.

Les sites auraient des accords avec 700 partenaires (compagnies aériennes et hôtels). Géographiquement, Momondo a une forte présence scandinave et russe, tandis que Cheapflights a une présence principalement au Royaume-Uni et en Amérique du Nord.

Momondo et Cheapflights passent sous la coupe de Kayak

Steve Hafner (photo), le patron de Kayak, sera responsable de toutes les marques de moteurs de recherche du groupe Priceline. L’une des premières décisions sera d’installer Kayak, Momondo et Cheapflights sur une plate-forme technologique commune. Il y a, il est vrai, une certaine affinité dans ces trois entreprises.

Kayak se renforce dans certaines régions

Kayak serait en forte progression en France, en Espagne et dans une certaine mesure en Allemagne à travers sa marque Swoodoo. Mais Kayak a lutté pendant des années au Royaume-Uni et n’a rien fait dans les pays nordiques.

Avec l’arrivée de Cheapflights et Momondo, Kayak va être enfin présent dans ces pays grâce à cette acquisition.

Cette consolidation est parallèle à la consolidation des agences de voyages en ligne (OTA). Mais elle intervient également dans une période où Google veut également être présent dans ce secteur.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment tel le Phœnix, l’ Airbus A380 renait de ses cendres

Comment tel le Phœnix, l’ Airbus A380 renait de ses cendres

15404 vues
13 juillet 2022 0

C’est un vrai paradoxe. L’Airbus A380, ce magnifique gros porteur plébiscité par ses passagers...

Le tourisme à Cannes reprend ses marques

Le tourisme à Cannes reprend ses marques

1587 vues
7 juillet 2022 0

Cannes inaugure sa nouvelle plateforme digitale dédiée au tourisme. En fait c’est une refonte...

Tourisme & Intelligence Artificielle à Sophia Antipolis

Tourisme & Intelligence Artificielle à Sophia Antipolis

1589 vues
6 juillet 2022 0

C’est l’agent de voyage digital utilisant les ressources incroyables de l’IA qui est en...