Coup de plume de Pierre Doulcet : mes bons vœux aux Temps Modernes


DoulcetSi cela peut vous redonner le moral, aucune hésitation, faites vos vœux pour 2016.

Certes le premier week-end de l’année nouvelle ressemble fort au dernier de 2015, avec son lot habituel de  » déséquilibrés « , de voitures brûlées lors de la nuit du réveillon de la Saint Sylvestre (en dépit pourtant de l’état d’urgence … ) et, bien entendu, de l’ultime parade en guise de « com  » qui demeure la lutte contre le désormais célèbre amalgame  »

Mais surtout arrêtez ce pessimisme outrancier en oubliant vite fait bien fait la chute des réservations de 30 à 40 % dans l’hôtellerie parisienne en raison de la peur « post – attentats », des broutilles comme ce bilan pour le moins discret de 104 églises profanées en quatre mois, mais réjouissons-nous avec l’arrivée de la neige, fut-elle tardive, dans nos stations de sport d’hiver, le jour de la fin des vacances scolaires.

Et puis si vous me trouvez indécrottable de réalisme devant l’arrivée de 2016, reprenez avec moi en chœur ce grand succès indémodable, de la veille de la seconde guerre mondiale :  » Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien, seulement voilà, il faut que l’on vous dise qu’on déplore un petit rien, un incident, une bêtise … »

Et la. Je laisse à votre indéniable talent l’énumération des petits rien peuplant le début de ce début d’année ….

Moyennant quoi, le courage se nourrissant d’un indispensable optimisme, laissez moi pourtant vous la souhaiter la meilleure possible.

À la condition de cesser de nous bercer d’illusions ou de rabâcher la nostalgie des périodes fastes, 2016 s’annonce comme une année charnière d’un monde en pleine transformation dans bien des domaines pour les professions du tourisme .

Dans nos métiers le passé se meurt, le passé est mort !

Ouvrons les yeux et nos oreilles, concentrons nous en totale priorité sur un travail d’imagination constructive grâce aux nouvelles technologies et choisissons une stratégie tenant compte essentiellement des bouleversements géopolitiques concernant le choix de nouvelles destinations.

La peur de l’attentat hantant désormais nombre de vos clients potentiels, il devient stupide de l’ignorer.

Nous aurons d’ailleurs l’occasion tout au long de 2016 d’en mesurer les effets et d’y trouver, j’espère, les parades adéquates.

Courage les amis. On s’en sortira.

Avec mes amis de La Quotidienne, on vous souhaite le meilleur.

Pierre Doulcet





    4 commentaires pour “Coup de plume de Pierre Doulcet : mes bons vœux aux Temps Modernes

    1. Merci Corinne pour ton commentaire. En ces temps plus
      que difficiles, notre optimisme ne
      doit surtout pas être béat et baigner dans le bisounours !
      Les vainqueurs ne sont jamais
      des pessimistes et encore moins
      des  » mouds du genoux « , l’expression favorite , et combien actuelle , de Jacques
      Maillot, grande gueule de RMC
      et de ce qui fut Nouvelles Frontières .

    2. Merci Pierre de rester optimiste malgré tout. C’est le rôle des anciens car comme disait Marcel Pagnol, la vie n’est pas une partie de plaisir mais il ne faut pas le dire aux enfants.
      Alors hauts les coeurs ! Belle année à toute l’équipe et continue tes beaux éditoriaux
      Amitiés
      Corinne

    3. Dream à raison.Mille excuses pour ces erreurs de transmission
      rapidement corriger.
      Reconnaître ses propres fautes demeure la condition essentielle de notre crédibilité.

    4. Heureux de retrouver votre Coup de Plume Monsieur Doulcet.

      Nous avons eu quelques différends éditoriaux en 2015 mais comme disait l’autre : Sans liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur.

      Je vous souhaite une Bonne Année et une Bonne Santé !

      PS : Si je peux me permettre un conseil, sans vouloir vous froisser surtout, il faudrait juste soigner un peu la forme de votre prose : ces guillemets inversés, quelques mots oubliés de-ci de-là (comme à la fin de cette phrase : « demeure la lutte contre le désormais célèbre » ???), ces petites coquilles dispersées à droite à gauche (comme ce noSStalgie), ces tirets qui manquent presque systématiquement… 

      Vous, l’Homme de presse et de médias expérimenté, vous savez bien que la forme compte, surtout dans un édito. Là, sans vouloir vous froisser surtout, ça fait un peu bâclé.

      Votre bien dévoué… puriste 😉

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Quelques rotations d’avions encore à Nice

Quelques rotations d’avions encore à Nice

4899 vues
3 avril 2020 0

L’aéroport international Nice Côte d’Azur entre en sommeil. Désormais les rotations d’avions sont plus...

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

La lettre poignante du président de Tui sur le Covid-19

16968 vues
2 avril 2020 3

Fritz Joussen, le PDG de TUI, vient d’écrire une lettre de sa propre main...

Monaco a son plan pour sauver son économie touristique

Monaco a son plan pour sauver son économie touristique

3244 vues
1 avril 2020 0

Pour les spécialistes et les autorités de Monaco, l’activité touristique en Principauté risque d’être...