Coup de Plume de Pierre Doulcet : Après moi le Déluge, non ?


Pour le Tourisme, non seulement ça ne va pas mieux mais cela va plus mal encore ! N’en déplaise au dernier carré d’optimistes béats qui viennent d’ailleurs de tomber à 11 % dans un dernier sondage concernant notre bon président normal !

DoulcetEt il faut bien reconnaître que tout se conjugue actuellement, sur le plan national comme sur le plan international, pour que nous en arrivions à ce constat là. Avec en prime, ces derniers jours, une météo épouvantable risquant fort de se traduire par des retombées néfastes, par ricochets, en matière d’emplois.

Il suffit d’interroger à Paris comme en province, les hôteliers et les exploitants de chambres d’hôtes pour en mesurer les effets en matière d’annulations et de chutes des réservations. Sans omettre également l’arrêt des croisières sur la Seine dont des entreprises dynamiques comme par exemple les Vedettes de Paris (très appréciées et fréquentées par la profession) de Frédéric Averinos, se révèlent les premières victimes.

Bien entendu, les images correspondantes à ce déluge d’ennuis divers et variés que les télévisions du monde entier diffusent en continu ne vont évidemment pas contribuer à donner envie de venir faire du Tourisme dans notre beau pays. La CGT qui en ce domaine nous en rajoute une bonne couche, méritant une mention spéciale pour sa contribution au chaos ambiant

Idem pour nos inénarrables pilotes d’Air France avec l’annonce de leur grève du 11 au 14 juin prochain. Comme quoi la bêtise peut atteindre des altitudes de haut, de très haut vol !

Dans cette ambiance plutôt chienlit, je crains fort dans la foulée que le million et quelques cent milles euros de pub prévus par Madame Hidalgo et le ministère du Tourisme afin de répondre aux hésitations des éventuels touristes étrangers soient, une fois de plus, de l’argent jeté par les fenêtres de la mairie de Paris au moment même où cette dernière souhaite édifier, dans le même temps, des camps pour migrants façon Calais dans la capitale !

Sur le plan international, un événement dont on a d’ailleurs peu parlé, nous prouve pourtant et une fois encore que pour les islamos fachistes de Daech, tout ce qui représente la France non seulement sur son territoire mais à travers le monde, demeure une de leur cible préférée. Je fais ici allusion au mitraillage de notre ambassade à l’île Maurice et à celui d’un hôtel de Port Louis entraînant de la part du Quai d’Orsay un appel à la vigilance pour les touristes et ressortissants français actuellement sur l’île !

Pas de quoi évidemment remonter le moral des agents de voyages qui vont finir par se demander, non sans raison, où leurs clients peuvent passer des vacances tranquilles et sans angoisse.

Enfin, le gouvernement en choisissant pour la SNCF l’option de notre bloqueur moustachu plutôt que celle de son président Guillaume Pepy (afin semble t-il de sauver sa loi Travail et l’Euro de Foot) nous autorise désormais à clamer en chœur le fameux « tous ensemble, tous ensemble …  » mais en y ajoutant une précision imparable du style : … dans la merde !.

Pierre Doulcet

Ps : et comme toujours : pdoulcet@me.com





    4 commentaires pour “Coup de Plume de Pierre Doulcet : Après moi le Déluge, non ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

Les marchés boursiers s’agitent : un Tourisme mondial sur le Qui-Vive

1664 vues
27 mars 2020 0

Les bourses du monde entier font du yoyo en pleine crise du coronavirus. Il...

Remboursements hôtellerie tourisme : Comment Booking a changé les règles du jeu

Remboursements hôtellerie tourisme : Comment Booking a changé les règles du jeu

5445 vues
26 mars 2020 7

Les hôteliers anglais ont accusé les OTA et en particulier Booking de « se...

Covid-19 et transport aérien : des grands perdants et quelques gagnants

Covid-19 et transport aérien : des grands perdants et quelques gagnants

5507 vues
25 mars 2020 2

Il est particulièrement difficile de faire des prévisions sur le futur du transport aérien...