Coup de plume de P. Doulcet : Quand Fleur et Sylvia font le Buzz !


DoulcetSi le Tourisme ne possède toujours pas un ministère à la mesure de son importance économique, on doit reconnaître en revanche qu’au niveau des couacs émis par nos charmantes dames censées le représenter, on ne chôme guère !

Rien que pour la semaine dernière, par exemple, Sylva l’ancienne et Fleur la nouvelle ont réussi, bien involontairement j’en conviens, leur show médiatique, même si celui-ci pousserait certainement selon moi plutôt à la grimace qu’au sourire béat.

Et pas seulement parmi mes chères Julies, assez rigides à juste titre, lorsque l’on évoque ces problèmes de rémunération…..Par rapport aux primes que touchent ces messieurs-dames des cabinets des ministres en question, elles auraient effectivement de quoi durcir leur joli minois

À vous et à elles de juger donc !

Sachez d’abord que Sylvia l’ancienne, apparait dans un rapport officiel où l’on découvre que durant les deux dernières années passées à son ministère, Mademoiselle à fait preuve d’une grande largesse avec notre argent en distribuant à chacun des huit conseillers de son cabinet, en supplément à leur salaire évidemment, la somme appréciable de 40.195 € de primes annuelles.

Sans parler des frais de bouches et déplacements divers tous azimuts, en comparaison desquels nos éductours font quelque peu pâle figure !

Or voyez-vous, là où cela coince encore plus, c’est que Sylvia n’était pas la seule dans ce cas au gouvernement !

Fleur la nouvelle, nommée pour « la promotion de notre Tourisme « , se retrouve également à l’affiche de ces  » Césars des primes des cabinets ministériels « .

Elle arrive même en quatrième position, juste derrière notre chère Sylvia …

Et ce en raison de son précédent poste ministériel des PME, l’innovation et de l Economie numérique avec « seulement » 37. 682 € pour chacun de ses sept conseillers.

Le haut du podium – toujours selon un processus identique – étant tenu par Anne Marie Escofier à la Décentralisation (42.478 € pour 4 bénéficiaires) juste devant la très people Aurélie Filipetti à la Culture (42.123 € pour 11 conseillers).

La vingtième et dernière place étant attribuée à la ministre des Français à l’étranger avec 25. 681€ pour chacun de ses 9 conseillers.

Mais voila que, cerise sur le gâteau, comptant imprudemment sur la discrétion en usage dans les déménagements suite au changement de postes ministériels, notre nouvelle Fleur en aurait rajouté une couche !

Quittant Bercy, elle aurait semble t-il fait un  » caprice immobilier » sur le niveau plus que quelconque des nouveaux bureaux de son ministère au Quai d’Orsay. Les méchantes langues chuchotant qu’elle aurait même demandé en haut lieu, mais sans succès, qu’on lui attribue, pour elle et ses équipes, un hôtel particulier dans le 7ème arrondissement de Paris.

Faux, répond Fleur avec cet argument imparable : « d’ailleurs je ne suis pas fan des dorures.. » !

Dommage, notre  » chargée de la Promotion du Tourisme  » s’installant par exemple au Château de Versailles en lieu et place des locaux vétustes du Quai D’Orsay, cela aurait eu une toute autre allure !

Cela étant dit, et en attendant certainement un bon bout de temps avant que Valls daigne sanctionner ceux des siens oubliant d’appliquer à eux mêmes cette exigence de solidarité dont ils nous abreuvent, il m’apparaît important, afin de vous regonfler le moral, de vous rappeler au passage que l’élection du nouveau président du SNAV aura lieu le 23 avril prochain.

Et surtout épargnez moi ce sourire sceptique ! Après tout, il n’est pas interdit de penser positif ! Non ?

D’autant que les dorures étant inexistantes avenue Carnot, Fleur pourra donc lui rendre visite et en profiter pour parler de choses sérieuses et notamment de l’E-Tourisme qui serait son dada.

Et là, en cliquant sans couac à la clé …

Pierre Doulcet

Et comme toujours : pdoulcet@me.com





    8 commentaires pour “Coup de plume de P. Doulcet : Quand Fleur et Sylvia font le Buzz !

    1. Gilbert
      Un flot de paroles ne peut suffire
      à dissimuler les bêtises de la
      Nomenclatura qui nous dirige.
      Et quand je dis bêtises ,
      je suis très très indulgent !
      C’est d’ailleurs le rôle de la presse
      comme la Quotidienne et ses
      Confrères d’en faire état.
      Dans l’époque de l’Internet et des
      Réseaux sociaux le baratin politique , d’où qu’il vienne ,ne peut plus longtemps faire illusion face à L’implacable réalité !
      Dans le tourisme comme partout .


      C

    2. Pour olive
      Selon vous les profiteurs de cet
      acabit ne concernent nullement
      les contribuables que nous
      sommes tous !
      Le populisme à la Olive serait il
      à sens unique ?

      T
      !

    3. Le préteur ne s’occupe pas des petites affaires et cet article relate des faits dont nous n’avons que faire. A quoi sert-il sinon apporter son obole facile au discrédit sur la politique en générale et les personnes qui la font en particulier. Facile, voire populiste au mauvais sens du terme.

      • Bravo Olive pour votre parfaite interprétation de ce vieux dicton .
        C’est un plaisir de voir que des latinistes distinguées traduisent à nos journalistes( tout aussi distingués par ailleurs) les petites flèches acérées de nos anciens.
        Faiblarde votre réponse,Pierre , à celle d’Olive.Vous parlez de populisme ? Allons donc !
        Pour résumer à mon tour mon propos faisant suite à votre papier papier je dirais :
        Aux petites gens les affaires minuscules paraissent géantes.
        Au lieu de vous perdre dans de vaines récriminations à l’instar de votre collègue ami et néanmoins concurrent D. Gaubert contre ce pouvoir légitime et en place pour quelques années encore,
        PROPOSEZ ! IMAGINEZ ! ENCOURAGEZ au lieu de faire de la petite et ridicule critique même pas politique.
        Laissez à Closer ce qui appartient à Closer !
        Dépassez ce « bashing » qui n’atteint pas vos têtes de Turques préférées !
        Pensez vous qu’elles lisent nos publications ?!
        Soyez plutôt, comme vous l’avez été, en phase avec les professionnels qui vous lisent et qui attendent de vous un peu plus que ces petites remarques acidulées qui fondent dans la main et pas dans la bouche.
        A demain
        baladi

    4. Cette citation latine se rattache, mon cher Gilbert, au devoir du juge dans un
      tribunal et n’a nul rapport avec la gestion des gouvernants politiques.

      D’ailleurs on le constate ce matin même avec le tumulte médiatique concernant
      Aquilino Morel dont l’épouse Laurence Engel se trouve être également
      directrice du cabinet d’Aurélie Phillipetti et donc en prise directe avec la
      distribution des primes dont je parle dans ma chronique.

      Le mélange des genres à toujours existé Même à Rome. D’un gouvernement qui accumulait les bêtises , à un  » étourdi  » qui lui demandait ce qu’il en pensait Talleyrand répondit :  » Pourquoi ces gens la ne sauveraient’ils pas la France ? Les oies ont bien sauvé le Capitole ! « 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Inde, Bangladesh, Pakistan : une année 2020 tourisme horribilis

Inde, Bangladesh, Pakistan : une année 2020 tourisme horribilis

1663 vues
25 mai 2020 0

L’Inde connait actuellement des pics d’infections. Aux dernières nouvelles, le gigantesque pays comptait plus...

Pourquoi les hôteliers grognent tous contre TUI ?

Pourquoi les hôteliers grognent tous contre TUI ?

25743 vues
22 mai 2020 0

Comme annoncé sur son site, le géant allemand du tourisme et des voyages a...

La Tunisie, la magnifique perdante du tourisme cet été ?

La Tunisie, la magnifique perdante du tourisme cet été ?

8884 vues
20 mai 2020 0

Pour tous les professionnels du tourisme, la Tunisie reste une destination importante. Avant la...