Coup de plume de P.Doulcet : La crise …. Quelle crise ?


DoulcetJe viens de passer le week-end à Washington ou se tenait la conférence annuelle de cette rare multinationale française du tourisme spécialisée dans la représentation de compagnies aériennes qu’est APG World Connect de Jean -Louis Baroux et de sa fille, Sandrine de Saint-Sauveur (photo).

J’y ai compté la présence d’une bonne soixantaine de compagnie à un niveau de haut managers ( dont seulement 2 deuxième couteaux d’AF ..) et de quatre vingt nationalités parmi les membres de ce réseau de distribution aérienne à travers le monde .

Impressionnante réunion donc, durant laquelle j’avais le sentiment réel de côtoyer l’univers mondial de ce métier.

Heureusement, pour mon orgueil franchouillard, Raoul Nabet, président de l’Apst,dans un excellent anglais, donna une image chaleureuse et sérieuse de la France pour la plus grande satisfaction de la poignée de nos compatriotes présents à cette manifestation.

Mais alors là, une sacrée grande surprise pour ces derniers et votre serviteur.

Nous n’avons pas entendu, une seule fois, en deux jours de réunions, prononcer le mot « Crise  » ! Jamais !

Force étant alors de se demander si finalement la France (avec quelques pays du sud de l ‘ Europe ) ne se retrouveraient pas pour l’heure les seuls spécimens à vivre ce fléau économique bien de chez nous ?

D’autant que, cerise sur le gâteau, jeudi lors d’une suspension de séance , avant le déjeuner, tombait malencontreusement dans les couloirs du Fairmont la dépêche annonçant la montée du nombre de chômeurs en septembre dans notre beau pays .

Chiffre d’ailleurs,immédiatement à relativiser, par l’optimisme corrézien de notre président, lequel y décelait une  » évidente décélération « . ! Ouf !

Il fallait l’inventer, même s’ il n’est nullement interdit de rire…même jaune !

Cette fameuse  » Crise  » nullement perceptible ici, je le comprends mieux désormais, en ayant vécu le programme et l’ambiance de ces journées APG de Washington..

En d’effet, il n’y fut question que des problèmes concrets de la distribution aérienne, positives comme négatives. Et ce, en direct avec une salle aussi attentive qu’optimiste pour l’avenir.

Le « bla-bla  » à la Pinel nous apparaissant , en comparaison, relever de l’âge des cavernes .

Sans omettre bien entendu, que chez APG la pratique de la langue anglaise est obligatoire !

Ce qui explique, peut- être, certaines absences….hexagonales.

Pierre Doulcet depuis Washington.

Ps. Je profite de ce déplacement via Roissy pour déplorer la nullité et la fatigue des conditions d’embarquement au Terminal F pour l’Amérique du Nord utilisant notamment ce magnifique avion qu’est l’A380.
Air France se doit de réagir en toute urgence avec ADP.

Et comme toujours pour vos coups de gueule et vos bravos: pdoulcet @ me.com





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme, vente de voyages : Obtenir une garantie financière, une solution facile existe

Tourisme, vente de voyages : Obtenir une garantie financière, une solution facile existe

1916 vues
4 mars 2021 2

A l’intérieur des instances nationales du tourisme, nos fonctions nous amènent à être régulièrement...

Tourisme, voyages, fret : le transport aérien est-il toujours indispensable ?

Tourisme, voyages, fret : le transport aérien est-il toujours indispensable ?

1739 vues
3 mars 2021 0

Le transport aérien est quasiment à l’arrêt depuis un an. Cela n’a pas empêché...

Passeport sanitaire tourisme, une Europe qui tombe à pic pour le vaccin

Passeport sanitaire tourisme, une Europe qui tombe à pic pour le vaccin

5520 vues
2 mars 2021 6

Alors que le printemps approche à grands pas, Bruxelles a décidé d’accélérer les choses...