Comment un peu de soleil, c’est tout ce qui nous manquait !


julieCoup de gueule l’autre fois, coup de cœur cette fois !

Une seule phrase : « l’île Intense ! ».

Quel slogan révélateur.

On en a vu et lu de toutes les couleurs des Baselines (slogans) publicitaires un peu plan-plans,  un peu fades, traditionnels.
Bref, un peu à côté de la plaque !

Mais là, pile-poil en plein cœur.  Intense ! Quel mot plus juste que celui-ci pour évoquer la Réunion.

Bon, je vous passe les détails techniques de la destination, soit parce que vous les connaissez, soit parce qu’après avoir lu cette chronique, vous allez aller les chercher !

Je reste quand même à votre disposition si vous avez des questions (via les commentaires of course !).

Je veux juste aujourd’hui partager avec vous mon plaisir d’avoir découvert cette destination.

Sans regret Maurice ! Je m’y serais certainement un peu ennuyée (après avoir fait le tour des beaux hôtels et des belles plages !)

Là, à La Réunion, quel régal pour la tête brûlée que je suis !
Tellement de moments me reviennent à l’esprit : Mafate, Hell-Bourg, le marché de Saint-Paul… Mais je crois que ce qui me restera le plus en mémoire, c’est le survol de l’île en hélicoptère !

Trop, trop beau ! Et trop la classe quand même ! Ah, pu… déjà, rien que le décollage, direct en hauteur et survol à quelques dizaines de mètres à peine du sol, sur fond d’Océan Indien et de cocotiers !

En plus, trop chanceuse, j’ai pu être devant ! Je pouvais voir le sol pratiquement à mes pieds ! Moment magique quand on est passé au-dessus du volcan.

Il paraît qu’il est moins beau depuis l’effondrement du cratère Dolomieu mais moi, franchement, ça m’en a bouché un coin.
Et la Plaine des Sables ! J’ai cru 30 secondes qu’ils m’avaient envoyé en éductour sur la Lune ou mieux Mars ! Excellent !

Mais le clou du spectacle, ça a été le passage de la forêt à quelques 30-40 mètres de haut à l’entrée dans le cirque de Salazie avec 1 000 mètres de dénivelés immédiat (ou Cilaos, j’ai pas bien écouté à ce moment-là tellement mon cœur partait à la renverse).
J’ai cru que je venais de sauter en parachute ! J’ai d’ailleurs pas été la seule à laisser s’échapper un joli cri du fond de mes entrailles ! Ahhh !! Ouufff !

Quel panorama ! Mon cœur venait de se faire la malle et je perdais immédiatement le souffle !

Bon, je vais arrêter de vous saouler avec ça parce que je compatis avec celles et ceux qui sont resté en métropole comme ils disent là-bas !

Mais franchement, n’hésitez pas à proposer cette destination à vos clients. Elle regorge de beautés et franchement faites fi des histoires de requins. Je me suis baignée et personne n’est venue me chatouiller les pieds !
Peut-être parce que j’étais sur mon petit nuage ?!

Allez Julie, reviens parmi nous et remet-toi au travail, feignasse !
Je vous embrasse bien fort.

Julie Labrune. 28 ans
Conseiller en Voyages





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

12209 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

17176 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

23131 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...