Comment Selectour fait du bien à La Dominique


Après le passage du cyclone Maria il y a deux ans à La Dominique, un grand nombre d’écoles avaient été complètement détruites. Beaucoup d’enfants étaient alors scolarisés sous des tentes, dans des conditions difficiles. Aux côtés du CORECA, la Fondation Selectour (premier réseau volontaire d’agences de voyage de France) a décidé de s’engager pour la reconstruction des Ecoles de Clifton et de Morne Rouge dans l’Ile de la Dominique.

Une délégation de la Fondation Selectour conduite par Jean-Michel Penchard (photo de Une) , membre exécutif de cette Fondation, a visité l’école de Clifton le 11 novembre dernier, pour se rendre compte des travaux accomplis et des nouvelles conditions de travail des enfants.

« Cette visite fût émaillée de moments forts, explique t-il, comme la présentation d’une chanson composée par les enfants pour nous remercier de notre action ; de tels moments nous renforcent dans notre volonté d’agir auprès des enfants défavorisés dans le monde.

D’ailleurs, deux autre opérations sont en cours à Ambondromany (à Madagascar) et à Boganangone (en Centre Afrique)».

« Quelques semaines après le passage du cyclone Maria lors du congrès de Selectour qui se tenait à Lyon, j’ai proposé aux fournisseurs (compagnies aériennes, compagnies de croisières, assureurs, hôteliers, loueurs de voitures, et nos collègues du réseau) d’entamer une action pour la reconstruction de l’école de Clifton.

Les dons ont été immédiatement si nombreux que nous avons pu conduire la reconstruction d’une école supplémentaire, celle de Morne Rouge ».

Enfin, la direction de l’école de Clifton a remis à Jean-Michel Penchard un « diplôme spécial de reconnaissance » destiné au CORECA et à son président Julien Merion, en remerciement de leur action.

Concernant la reconstruction, l’île a vraiment bien avancé. Il reste quelques aspects à finaliser mais la destination a fait de gros efforts et est totalement en capacité d’accueillir les touristes comme avant l’ouragan.

Les bateaux de croisière sont revenus. « Nous avons même atteint les chiffres de 2017 avant l’ouragan en termes d’arrivées touristiques » précisent les autorités.

Un tout nouvel hôtel Kempinski vient d’ouvrir ses portes

Il a été impossible, en l’espace de deux ans, pour le gouvernement de la Dominique de réaliser sa promesse de construire un pays capable de résister au changement climatique. Les secteurs économiques comme le tourisme et l’agriculture ont été fortement touchés mais les choses avancent dans le bon sens. 





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Voyages annulés : UFC et CLCV saisissent le conseil d’Etat

Voyages annulés : UFC et CLCV saisissent le conseil d’Etat

1868 vues
6 juillet 2020 1

Une ordonnance permet aux voyagistes de proposer aux clients un bon d’achat ou un...

Ou en sont les clients lésés par la faillite de Thomas Cook voyages ?

Ou en sont les clients lésés par la faillite de Thomas Cook voyages ?

3133 vues
2 juillet 2020 3

L’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme vient de faire un point chiffré de la...

Flash Info : Enfin des nouvelles de IFTM Top Resa 2020

Flash Info : Enfin des nouvelles de IFTM Top Resa 2020

2483 vues
23 juin 2020 0

En 2019, IFTM Top Resa a accueilli 34.150 visiteurs, 1.700 marques dont près de...