Comment la Gare Nice Aéroport va rattraper son retard


A l’horizon 2025, avec une première livraison partielle en 2021, la future gare Nice aéroport mettra en relation TGV et TER avec le tramway, les bus et bien sûr l’avion. Voilà 20 ans que l’on évoque le sujet de cette voie ferrée qui longe la première plate-forme de province avec des trains qui ne font que passer. Aujourd’hui Nice va rattrape son retard sur les grandes plateformes aéroportuaires européennes.

Après la livraison cette année du tramway mettant en relation directe les terminaux de l’aéroport avec l‘ensemble de la ville, SNCF Réseau dévoile
le projet de gare Nice Aéroport, mis à la consultation publique, qui prendra place face à l’aéroport.

Elle sera doublée d’une grande gare routière pour bus et d’un vaste parking. Un projet de 200 M€ qui va changer la mobilité azuréenne. En effet la gare permettra aux passagers aériens, notamment, d’emprunter directement les TER pour se rendre à Cannes, Monaco ou Antibes sans subir les aléas d’un réseau routier saturé.

SNCF Réseau va investir, y compris avec la gare Nice Aéroport, près de 600 M€, pour permettre la circulation d’un TER toutes les dix minutes (de type RER parisien) sur le réseau ferré littoral azuréen qui supporte déjà l’un des plus gros trafics de France.

Ainsi l’ancienne gare Nice St Augustin qui assurait jusqu’ici la desserte de l’aéroport accueille déjà 1,4 million de passagers. La future Gare pourra en traiter de 4 à 10 millions.

Sa réalisation s’effectuera en deux phases

La première en 2021 permettra l’accueil des TER avec des équipements légers pour un coût de 15 M€. En parallèle sera réalisée la gare routière pour l’accueil d’une vingtaine de Bus (coût 30 M€). L’ensemble sera desservi par le tramway déjà en service .

Cette première phase sera réalisée par SNCF Mobilité. En 2026 sera livrée la totalité de la gare TGV-TER avec 4 quais de 400 m de long et possibilité de rajouter deux quais supplémentaires.

Un bâtiment voyageur de 5000 m2 sera construit et la desserte des quais s’effectuera par une passerelle d’un nouveau type accueillant des services dont des commerces notamment et des salles d’attente un peu comme dans les aéroports. Un parking d’au moins 2 000 places à étages est à l’étude. Un projet mené par Gares et Connexions.

La mise en service de la gare Nice Aéroport coïncidera avec l’inauguration de l’extension des Terminaux à l’aéroport. Le trafic TER et TGV à sa mise en service devrait avoisiner 3 millions.

D’autres gares sur la Côte d’Azur vont faire l’objet d’aménagement pour permettre l’accroissement des fréquences TER et des TGV (2 à 3 par heure) dans le cadre de la ligne nouvelle Paca.

Sont concernés par l’accroissement des quais les gares de Cannes, Antibes et Nice Thiers, la reconstruction de Cagnes Sur Mer complétées par la mise en place en place d’un dépôt et d’un centre d’entretien pour les rames TER et TGV en gare de Nice Saint Roch.

A plus long terme une ligne ferroviaire souterraine doublera la ligne littorale entre Nice Aéroport et Cannes en passant par la technopole de Sophia Antipolis.

Michel Bovas





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Monaco, cet été, tout électrique.

Monaco, cet été, tout électrique.

382 vues
12 juillet 2019 0

Une flotte de 20 taxis électriques est désormais en test jusqu’au 31 octobre prochain...

La circulation des TGV Paris-Milan encore suspendue

La circulation des TGV Paris-Milan encore suspendue

1834 vues
9 juillet 2019 0

Suite à une coulée de boue survenue dans la soirée du 2 juillet dernier...

Pourquoi l’ aéroport de Nice réclame plus de droit de trafic

Pourquoi l’ aéroport de Nice réclame plus de droit de trafic

1387 vues
9 juillet 2019 0

En France, contrairement à l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie ou l’Espagne, la desserte long-courriers reste, pour...