Comment la Corée du Sud met son Tourisme en musique


La Corée du Sud veut profiter de sa musique pour encourager son tourisme. La culture, en général, fait partie des objectifs de nombreux touristes. La France, comme ses pays voisins, offre une variété incroyable de thèmes culturels tel la gastronomie, le vin, les monuments … L’Asie ne manque pas d’atouts également mais la vague coréenne est étonnante !

Nous avons connu une vague japonaise

Le Japon a pu se faire connaitre surtout au travers de sa gastronomie. La plupart des grandes villes ont leurs restaurants japonais (de plus en plus tenus par des chinois). Mais au-delà, il n’y a pas de stars mondiales de la musique. Seuls, quelques réalisateurs de cinéma se sont faits remarqués comme Nagasa Oshima pour « l’empire des sens » ou Hayao Miyazaki avec le « voyage de Chihiro » ou encore Takeshi Kitano avec « Hana-bi ».

La vague coréenne est beaucoup plus puissante

Les coréens proposent plus discrètement leur gastronomie. Par contre, les séries télévisées (sur Netflix), ou leur musique pop ont envahi le monde. Autant vous dire que nous sommes de vrais fans !

Les séries coréennes et la K-pop sont apparus timidement au début des années 2000. Les fans de tous les pays d’Asie, y compris la Chine, attendent avec impatience le moindre concert ou la dernière série télévisée coréenne. Les albums des meilleurs groupes de K-pop sont dans le Top 100 aux Etats-Unis.

Une célèbre journaliste commente le phénomène !

June HL Wong, journaliste de longue date et fan d’art dramatique coréen, indique : « Ce n’est qu’au milieu des années 2000 que les médias ont commencé à couvrir les shows de K-pop à mesure que le public était sensibilisé ». Elle a déclaré qu’en 2011, les médias de l’ANASE (L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est) avaient une couverture régulière de la culture K-pop et qu’aujourd’hui, ses reportages font partie intégrante du contenu de l’actualité en Asie du Sud-Est.

June-HL-Wong a ajouté que les idoles K-pop et leurs clubs de supporters sont devenus les maîtres suprêmes des réseaux sociaux pour rester en contact. Elle ajouté : « De plus en plus de chansons pop coréennes incluent désormais des paroles en anglais et davantage de groupes de pop ont des membres anglophones, comme Kim Nam-joon (RM) de BTS ».

Le groupe de K-pop « BTS » à l’ONU

Le groupe coréen BTS est devenu le premier groupe K-Pop à prendre la parole devant les Nations Unies. Ils ont demandé aux jeunes de croire en leurs propres convictions et leurs voix. Le groupe des sept est entré dans l’histoire en prononçant un discours de trois minutes lors de la cérémonie de lancement du partenariat mondial de l’UNICEF « Generation Unlimited » lors de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Vous pouvez écouter leur discours sur le lien ci-après : https://youtu.be/ZhJ-LAQ6e_Y

Avec plus de 13 millions de fans sur Instagram, le groupe peut être entendu par les jeunes

Auparavant, le groupe avait collaboré avec l’ONU dans le cadre de campagnes de sensibilisation et de collecte de fonds. En 2017, BTS s’est associé au comité coréen pour l’UNICEF pour créer « Love Myself », qui collabore avec #ENDviolence, le réseau mondial de l’UNICEF, pour lutter contre la violence chez les jeunes.

Il faut souligner que le groupe BTS est l’un des groupes coréens les plus populaires au monde, avec plus de 13,3 millions d’adeptes sur Instagram.

Aujourd’hui, toute l’Asie rêve de découvrir la Corée du Sud

La Corée du Sud est l’un des rares pays au monde, sinon le seul, à s’être fixé pour objectif de devenir le premier exportateur mondial de culture populaire. C’est un moyen pour la Corée de développer son « soft power ». Il fait référence au pouvoir immatériel qu’un pays exerce par son image plutôt que par la force militaire ou économique.

Un exemple de « soft power » est la façon dont les États-Unis ont incité le monde à acheter ses iPhone, ses cigarettes Marlboro, son Coca-Cola et ses films hollywoodiens, en tirant parti d’une image positive (enfin presque). Les Etats-Unis attirent encore. De son côté, la Corée du Sud attire aujourd’hui nombre d’asiatiques mais le nombre d’occidentaux est en hausse.

Serge Fabre





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Quark Expeditions : des vacances venues du froid

Quark Expeditions : des vacances venues du froid

1370 vues
24 mai 2019 0

Depuis 1991, Quark Expeditions s’est spécialisé dans les expéditions tourisme dans l’Arctique et l’Antarctique,...

Thomas Cook Voyages : accords et désaccords

Thomas Cook Voyages : accords et désaccords

1595 vues
23 mai 2019 0

Les analystes boursiers (et certains organes de la presse professionnelle tourisme), s’en donnent à...

Un été touristique des français qui s’annonce très favorablement

Un été touristique des français qui s’annonce très favorablement

1407 vues
22 mai 2019 0

Hier matin avait lieu la conférence de presse des Entreprises du Voyage, le syndicat...