Comment je tire sur les apparatchiks !


Je ne sais plus qui disait : « Le tourisme ? Des métiers exercés à 80 % par des femmes, dirigées à 95 % par des hommes ! ».
C’est peut-être moi, un jour d’inspiration. Si, si, ça m’arrive !

Quand on consulte la presse professionnelle, on a le sentiment d’un sérieux retour en arrière, à une époque que je n’ai pas connue mais dont les livres d’histoire regorgent de témoignages et de photos.

Tout le monde a en tête, même les plus jeunes, ces brochettes de vieux dirigeants communistes saluant la foule sur la Place Rouge, à Moscou dans les années 60 ou 70 je sais plus. On les appelait les apparatchiks  il me semble (j’ai eu du mal à orthographier correctement ce mot qui n’appartient pas à mon vocabulaire).

C’était que des « vieux machins » (jamais une « vieille machine ») sans âge et indéboulonnables, qui ont dirigé la Russie pendant des décennies.
Avec Poutine, vous me direz que ça n’a pas beaucoup changé (question durée de mandats). Mais lui, au moins, il est plus jeune.

Revenons à nos (vieux) moutons. Le milieu du tourisme me fait le même effet.
Les grands décideurs sont pratiquement tous des mecs d’un âge respectable (pour ne pas dire avancé), qu’on voit depuis des années et des années saluer, du haut de leur tribune, des régiments de jeunes femmes. Comme au bon vieux temps des apparatchiks, devant le Kremlin.

Pas de noms ici, Julie, pas de dénonciations ! Je ne tiens pas à me fâcher avec toutes les Vieilles Pies (pour VIP) de la profession.

Il paraît qu’en France on a un (gros) problème de chômage chez les seniors (les plus de 50/55 ans).
Bonne nouvelle : Pas dans le tourisme !

Allez, j’embrasse tous les dirigeants de plus de 60 ballets.
Et sans rancune !

Julie Labrune, 28 ans.
Conseiller en Voyages
julie@laquotidienne.fr





    5 commentaires pour “Comment je tire sur les apparatchiks !

    1. Eh oui, les jeunes !!!
      les responsabilités ça se prend… ça ne se donne pas !!!

      Si vous attendez que les gens en place vous laisse benoitement la place toute chaude, vous risquez d’attendre longtemps.

      c’est peut-être une question de génération : vous voulez les droits et les avantages des fonctions (que vous regardez avec envie) mais pas les inconvénients.

    2. Bonjour,
      He oui LEA il faut bien occuper les « anciens » et satisfaire les égos surdimensionnés de ces messieurs, sans parler des petits avantages, des émoluments ou pardon des remboursements de frais.
      Certains ne sont même plus dans le métier, je doute qu’un président du CETO ayant amassé assez d’argent avec la vente d’un TO ai besoin de prendre la tête d’un syndicat ou autre….
      Pas grave les « esclaves » rament, les jeunes réveillez-vous!Apportez vos idées !
      Comme en politique pour certains c’est un métier !
      On prends les mêmes , on recommence !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

Comment j’échangerai quand même pas mon Throne …

16057 vues
17 mai 2018 0

Bonjour à tous ! La rédaction de Laquotidienne.fr m’a fait parvenir tous vos petits...

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

Comment à l’ IFTM j’ai pas fait tapisserie !

20968 vues
2 octobre 2017 3

Grand bonjour à tous ! Oui je sais, ça faisait un bout de temps que...

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

Comment la charentaise, ben c’est pas forcement ringard !

23395 vues
12 juillet 2017 1

Coucou les p’tits loups, je rentre de quelques jours à la plage et cela...