Comme un avion six ailes, l’avenir des voyages au long court


Tout le monde, ou presque, a déjà pris l’avion pour du tourisme et des voyages. Depuis plus de soixante ans, l’aspect des avions de ligne n’a pas changé : un fuselage, deux ailes de part et d’autre portant les moteurs. Mais un avionneur américain aimerait modifier cet ordonnancement. Dans le meilleur des cas, ce serait une révolution, dans le pire, une curiosité dont l’avenir serait incertain.

Une société de l’Alabama du nom de SE Electronics va déposer le brevet pour un concept d’avion nouveau et innovant : le SE200. Un avion à trois ailes alignées à la suite les unes des autres. Donc, six au total.

Le concepteur précise que cet appareil pourrait permettre aux transporteurs aériens d’avoir des coûts d’exploitation fortement minorés ainsi qu’une durée de vie doublée par rapport aux avions traditionnels.

Pour les passagers, une sécurité accrue. Pour la planète, une consommation de carburant inférieure à 70 % de l’existant et 80 % de CO2 en moins.

Révolutionnaire ? En théorie certainement. Cela-dit, ce sera à démontrer dans la pratique. En tout cas, l’idée est dans l’air du temps.
SE Electronics précise que la conception de la voilure sera plus légère, car elle ne contient aucun réservoir de carburant. Ce qui améliorera considérablement la portance de l’avion. Ce qui induira de nouveaux avantages : des décollages et des atterrissages plus courts. Un rayon
d’action beaucoup plus long. En résumé que des avantages.

Tout cela est du fait d’une conception totalement optimisée : utilisation massive de matériaux composites, qui allégera l’avion et le rendra plus solide. Du fait du moulage monocoque du fuselage et des ailes plus fines.

L’aérodynamiste a donc été complètement repensé. La propulsion sera assurée par deux moteurs optimisés. Le carburant sera entreposé dans une vessie sur le dessus du fuselage.

Le SE200 a été pensé pour accueillir au maximum 264 passagers et avoir un rayon d’action d’un peu plus de 10 000 miles.

SE Aeronautics ambitionne faire de l’ombre à Airbus et Boeing. Mais, l’offre de SE Aeronautics n’est-elle pas trop radicale, trop novatrice, presque dérangeante pour espérer briser le cercle des habitudes établies. L’avenir le dira.

En tout cas l’idée est belle. Alors, comme on dit outre-Atlantique : « wait and see. »

François Teyssier





    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Air France : priorité au tourisme en France l’été prochain ?

Air France : priorité au tourisme en France l’été prochain ?


12 avril 2021 0

Quelques jours après l’annonce de son projet de disparition de sa base niçoise, Air...

Air Canada se retire de l’achat d’Air Transat

Air Canada se retire de l’achat d’Air Transat


6 avril 2021 0

Air Canada vient d’annoncer avoir annulé son projet d’acquisition d’Air Transat après avoir été...

Nouvelles de l’aérien : Air Austral, Air France, Transavia, ASL Airlines, Qatar Airways, Corsair, French Bee, etc.

Nouvelles de l’aérien : Air Austral, Air France, Transavia, ASL Airlines, Qatar Airways, Corsair, French Bee, etc.


1 avril 2021 0

Transavia, filiale low-cost du groupe Air France, étoffe son programme estival au départ de...