Le canada voit rouge


La ville de Fort McMurray, dans la province canadienne de l’Alberta, avait été quasiment vidée mercredi dernier de ses 88 000 habitants fuyant un incendie géant. Le feu a déjà ravagé 7500 hectares et détruit 1600 constructions. Certains quartiers ont été réduits en cendres.

Les surfaces ravagées par les feux gigantesques et hors de tout contrôle ont doublé aux premières heures hier dimanche dans la région de Fort McMurray, au Canada. Les flammes se rapprochent d’importantes exploitations pétrolières, où la production a été arrêtée.

A 00h00 locale dimanche (08h00 en France), les feux couvraient environ 2 000 km2. Les foyers d’incendie progressaient vers le nord-est de ville, a indiqué la cellule de crise du gouvernement de la province de l’Alberta.

Après un samedi où le thermomètre a frisé les 30 degrés avec des vents de 40 km/h alimentant les flammes dans des forêts et des broussailles asséchées par deux mois sans pluie, l’espoir des secours reposait maintenant sur un temps plus humide.

Des températures de 15 degrés au maximum étaient attendues, mais les vents vont se renforcer et les averses devraient être limitées. Mais « nous avons besoin de fortes pluies, les averses ne suffisent pas« , a indiqué samedi Chad Morrisson, directeur du service des incendies de l’Alberta.

Les conditions météorologiques de forte chaleur et de vents violents ont favorisé la progression des flammes qui menacent des milliers d’habitations supplémentaires. « Il est possible que nous perdions une large partie de cette ville », a prévenu un responsable de l’agence régionale de gestion des secours.

Le feu n’a pas fait directement de victimes, mais il y a eu au moins un accident de la route mortel pendant les évacuations.
Les autorités avaient ordonné l’évacuation des habitants de la ville, située non loin de sites d’exploitation de sables bitumineux. Il s’agit de la plus grosse opération de ce type dans l’histoire de la province du centre du Canada.

Fort McMoney

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a indiqué que l’armée était prête à déployer des moyens aériens si nécessaire.
La direction de l’aéroport international de Fort McMurray a suspendu tous les vols commerciaux au décollage et à l’atterrissage.

Les sites majeurs d’extraction des sables bitumineux ne se trouvent pas sur la trajectoire que l’incendie devrait suivre dans les prochains jours. L’activité de plusieurs compagnies a toutefois été réduite du fait des évacuations.

Pour Fort McMurray, l’incendie est un revers de fortune supplémentaire qui s’ajoute aux effets de l’explosion de la bulle des sables bitumineux dont les très lourds coûts d’exploitation n’ont pas résisté à la baisse des cours mondiaux du brut.

La ville, surnommée Fort McMoney au plus fort de l’exploitation pétrolière, a compté jusqu’à 120’000 habitants l’an dernier.
Un tiers d’entre eux est parti après l’effondrement des cours du pétrole, qui a conduit à la fermeture de sites d’extraction.

Les cours de pétrole étaient orientés jeudi à la hausse, sous l’effet de feux de forêts et de broussailles qui menacent la production canadienne, et d’une baisse de la production américaine de brut.

Les autorités canadiennes ont fait état de feux hors de contrôle dans la province canadienne de l’Alberta (ouest), ce qui a alimenté les craintes que la production de sables bitumineux ne soit affectée.

Les investisseurs sont également influencés par la publication, mercredi, des chiffres officiels de la production américaine, qui a nettement reculé (-113.000 barils par jour) la semaine dernière.

 

Vers 02h40 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin progressait de 96 cents à 44,74 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne du brut, pour livraison en juillet, gagnait 80 cents à 45,42 dollars.

Les feux au Canada sont la principale raison de la hausse des prix du pétrole aujord’hui, en plus de la baisse de la production américaine, a déclaré à l’AFP Bernard Aw.





    1 commentaire pour “Le canada voit rouge

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Tourisme & transport aérien : desserte des DOM-TOM, quelles solutions ?

Tourisme & transport aérien : desserte des DOM-TOM, quelles solutions ?

1950 vues
16 septembre 2021 0

La desserte des DOM-TOM a toujours été une source de discussions sans que l’on...

Pourquoi Bill Gates croit au rebond de l’hotellerie touristique

Pourquoi Bill Gates croit au rebond de l’hotellerie touristique

1594 vues
15 septembre 2021 0

Fondateur de Microsoft, le richissime Bill Gates, à travers sa filiale Cascade Investment, vient...

Tourisme & Coronavirus : Les cas au sud-est de la Chine ont plus que doublé alors que Delta se propage

Tourisme & Coronavirus : Les cas au sud-est de la Chine ont plus que doublé alors que Delta se propage

1742 vues
14 septembre 2021 0

Les nouvelles infections locales à la Covid-19 ont plus que doublé dans la province...