Une campagne pour lutter contre la baisse de la fréquentation touristique à Paris


La destination « Paris » demeure, en 2015, la première destination touristique mondiale avec près de 16 millions de visiteurs internationaux. Toutefois, les événements du 13 novembre ont fortement pesé sur la fréquentation touristique étrangère.

Le taux d’occupation des hôtels parisiens au premier trimestre 2016 atteint 57,3 %, soit une baisse de -7,7 points par rapport à 2015. La fréquentation est en net recul pour toutes les zones géographiques avec des arrivées à -18,4 % pour l’Europe ; -20,4 % pour l’Amérique ; -18,5 % pour la zone Asie/Océanie/Australie ; -6,8 % pour les pays du Proche et Moyen-Orient. Les prévisions sur les réservations aériennes (-11,4 % d’arrivées internationales à Paris en carnet de commande sur les trois prochains mois) sont préoccupantes, a fortiori alors que Paris constitue également une « porte d’entrée » pour de nombreuses autres destinations françaises.

destination parisFace à cette situation, l’Etat et la Ville de Paris ont décidé d’unir leurs forces et d’élaborer un plan de promotion de la destination « Paris », avec des moyens dédiés.

Il vise d’une part à rassurer les visiteurs et les professionnels sur les conditions de sécurité de Paris, d’autre part à diffuser un discours positif et enthousiaste qui favorise le désir de venir à Paris et accélère ainsi le retour aux niveaux de fréquentation touristique d’avant 13 novembre.

Soutenu par la Région Ile-de-France et de grandes entreprises, ce plan s’appuie sur l’expertise d’Atout France, de l’Office du tourisme et des congrès de Paris et du Comité régional du tourisme d’Ile-de-France.

Fondé sur une stratégie multicanal déclinée en trois axes d’actions, ce plan cible en priorité les publics dits « réactifs » et identifiés comme sensibles aux actions de promotion : les clientèles individuelles et de loisirs, originaires de marchés proches tels que l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas ou le Royaume-Uni, et plus généralement d’Europe.

Ce plan s’adresse également à des marchés plus lointains, mais importants en terme de fréquentation et de panier moyen de dépenses à Paris : Amérique du Nord, Chine, Corée, Inde ou encore Japon.





    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Pourquoi le torchon brule entre Airbus et Qatar Airways

Pourquoi le torchon brule entre Airbus et Qatar Airways

1247 vues
24 janvier 2022 0

Alors que Qatar Airways vient d’entamer une procédure judiciaire contre Airbus devant la Haute...

Tourisme aux USA : le 5G terreur des compagnies aériennes

Tourisme aux USA : le 5G terreur des compagnies aériennes

1467 vues
21 janvier 2022 0

Mercredi dernier, le déploiement de la téléphonie 5G aux États-Unis a commencé avec les...

Air France programme encore modeste pour l’été 2022 à Nice

Air France programme encore modeste pour l’été 2022 à Nice

1262 vues
21 janvier 2022 0

La compagnie nationale, en plus des liaisons régulières assurées toutes l’année vers Paris (Roissy...